Amis des arts et de la culture de Palestine

Le centre Al Rowwad

LE CENTRE AL ROWWAD (les pionniers) situé dans le camp d’AIDA de BETHLEEM est une organisation indépendante,non gouvernementale et n’est affilié à aucun parti politique ni organisation confessionnelle. Il est animé par une équipe de bénévoles soutenue par quelques salariés.

Le Dr. Abdelfatttah Abusrour né dans le camp en est le fondateur et l’animateur passionné.
Abelfattah Abusrour francophone a étudié en France mais est revenu auprès de son peuple après obtention de son doctorat en génie biologique et médical.
Il a créé en 1998 le centre dans une maisonnette sans étage appartenant à sa famille.
Avec le temps le centre s’est agrandi et occupe un batiment de 3 étages. Bien tenu et attirant, le centre compte, outre l’administration, une salle de musique, un jardin d’enfants, une médiathèque, une salle audiovisuelle et photos "Images for life", et une salle des femmes avec fitness et couture (les machines à coudre professionnelles repoussées contre les murs) Une salle est consacrée au futur musée d’objets populaires et traditionnels, récoltés auprès de la population.
La salle de spectacle de taille modeste avec des chaises en plastiques installées sur des gradins et les côtés en fonction de l’arrivée des spectateurs supplémentaires. L’équipement est lui aussi réduit : les projecteurs collés les uns aux autres faute d’accroche (il n’y a que 2 barres, fond et face) et le son manque de matériel de qualité.

Le centre a fêté ses 15 ans d’existence par 2 semaines de manifestations en mars 2013. Nous y étions invités et avons noté la mixité totale, la présence d’une école d’aveugles, la tenue des jeunes filles (beaucoup avec cheveux libres, pantalons moulants), le public jeune ou plus âgé et traditionnel, mais enthousiaste et participant y compris par des improvisations. Le programme alternait spectacles amateurs, lectures, allocutions et un énorme gâteau final.

NB : La salle de spectacles a été dédicacée en présence d’officiels locaux, à Najil al Ali et Jean Claude Ponsin

Le centre est soutenu par l’UNRWA, l’UNDB (autre organisation des Nations Unies) pour l’entretien des locaux mais les frais de fonctionnement et d’équipement sont à la charge des donateurs.

FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Covid-19 : les Palestiniens abandonnés à leur sort pendant qu’Israël vaccine à tour de bras

    Alors que les Israéliens enregistrent un nombre record de vaccinations, les territoires occupés font toujours des pieds et des mains pour obtenir un vaccin contre le coronavirus.
    Israël s’est vanté de surpasser les autres pays avec sa campagne de vaccination contre le virus Covid-19, plus de 12 % de sa population ayant reçu la première de deux injections depuis décembre.
    Pfizer se vend au plus offrant
    Le pays cherche à être le premier au monde à réussir à se libérer de la Covid-19, en faisant (...)

  • COMMENT UN HOMME INTÈGRE ET COURAGEUX, À LA TÊTE DE L’UNRWA, A ÉTÉ LAMINÉ PAR LES MÉTHODES NAUSÉABONDES DU LOBBY ISRAÉLIEN

    L’enquête de l’ONU sur Pierre Krähenbühl, ancien commissaire général de l’UNRWA, obligé de démissionner après avoir été traîné dans la boue, montre que les accusations portés contre lui étaient fausses, et que le dossier est vide.
    Pierre Krahenbühl, a en fait commis une faute impardonnable : il a défendu les réfugiés palestiniens jusqu’au bout. Il s’est démené pour faire vivre cet organisme des Nations Unies, chargé de veiller à la sécurité alimentaire, sanitaire et éducative des réfugiés palestiniens. Y compris (...)

  • Christophe Oberlin : « L’avenir est à la judiciarisation de la question palestinienne »

    La nouvelle est tombée le 20 décembre 2019. La Procureure auprès de la CPI, Fatou Bensouda annonçait « qu’au terme d’un examen préliminaire approfondi, mené en toute indépendance et objectivité, de l’ensemble des renseignements fiables qui sont en la possession de son Bureau, ce dernier est parvenu à la conclusion que tous les critères définis dans le Statut de Rome pour l’ouverture d’une enquête étaient remplis ».
    L’enjeu de cette enquête ? « Les crimes présumés commis sur le territoire palestinien occupé, (...)