Amis des arts et de la culture de Palestine

Le centre Al Rowwad

LE CENTRE AL ROWWAD (les pionniers) situé dans le camp d’AIDA de BETHLEEM est une organisation indépendante,non gouvernementale et n’est affilié à aucun parti politique ni organisation confessionnelle. Il est animé par une équipe de bénévoles soutenue par quelques salariés.

Le Dr. Abdelfatttah Abusrour né dans le camp en est le fondateur et l’animateur passionné.
Abelfattah Abusrour francophone a étudié en France mais est revenu auprès de son peuple après obtention de son doctorat en génie biologique et médical.
Il a créé en 1998 le centre dans une maisonnette sans étage appartenant à sa famille.
Avec le temps le centre s’est agrandi et occupe un batiment de 3 étages. Bien tenu et attirant, le centre compte, outre l’administration, une salle de musique, un jardin d’enfants, une médiathèque, une salle audiovisuelle et photos "Images for life", et une salle des femmes avec fitness et couture (les machines à coudre professionnelles repoussées contre les murs) Une salle est consacrée au futur musée d’objets populaires et traditionnels, récoltés auprès de la population.
La salle de spectacle de taille modeste avec des chaises en plastiques installées sur des gradins et les côtés en fonction de l’arrivée des spectateurs supplémentaires. L’équipement est lui aussi réduit : les projecteurs collés les uns aux autres faute d’accroche (il n’y a que 2 barres, fond et face) et le son manque de matériel de qualité.

Le centre a fêté ses 15 ans d’existence par 2 semaines de manifestations en mars 2013. Nous y étions invités et avons noté la mixité totale, la présence d’une école d’aveugles, la tenue des jeunes filles (beaucoup avec cheveux libres, pantalons moulants), le public jeune ou plus âgé et traditionnel, mais enthousiaste et participant y compris par des improvisations. Le programme alternait spectacles amateurs, lectures, allocutions et un énorme gâteau final.

NB : La salle de spectacles a été dédicacée en présence d’officiels locaux, à Najil al Ali et Jean Claude Ponsin

Le centre est soutenu par l’UNRWA, l’UNDB (autre organisation des Nations Unies) pour l’entretien des locaux mais les frais de fonctionnement et d’équipement sont à la charge des donateurs.

FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Oui, la résolution parlementaire sur l’apartheid israélien est justifiée, et opportune !

    La résolution « condamnant l’institutionnalisation par Israël d’un régime d’apartheid à l’encontre du peuple palestinien » proposée par 38 député.e.s de la NUPES est une initiative courageuse et justifiée. Elle doit être saluée pour cela, et elle ne tombe pas « au mauvais moment ». Bien au contraire, elle est un premier pas pour permettre à la Gauche française de sortir enfin du déni et reconnaître aux droits nationaux des Palestiniens la même valeur qu’à ceux des Israéliens juifs.
    Elle est parfaitement (...)

  • Lettre de Salah Hamouri à Emmanuel Macron, depuis la cellule n°4 de la prison d’Ofer

    Depuis la cellule n°4 de la prison d’Ofer, Salah Hamouri, actuellement en détention administrative adresse une lettre ouverte à Emmanuel Macron à l’occasion de la Fête nationale française.
    Monsieur le Président de la République,
    Je vous écris cette lettre à l’approche du 14 juillet, cette date qui a changé la face du monde en portant les valeurs d’humanité et de démocratie, et qui a donné à la République française sa devise : « liberté, égalité, fraternité ».
    Des normes et des valeurs humaines résultant (...)

  • Ben & Jerry’s poursuit en justice sa maison-mère afin de geler les ventes en Israël

    Ben & Jerry’s poursuit en justice sa maison mère Unilever, pour bloquer la vente de sa marque et de ses droits en Israël à une compagnie israélienne qui vend ses produits dans les colonies de Cisjordanie occupée.
    Le fabricant de glaces demande aussi à un tribunal fédéral de New York qu’il lance une injonction d’urgence pour arrêter le transfert de tout actif de Ben & Jerry’s à AQP, l’entreprise israélienne, et à son propriétaire, Avi Zinger.
    Cette initiative est un nouveau coup porté à ce (...)