Amis des arts et de la culture de Palestine

Le centre Al Rowwad

LE CENTRE AL ROWWAD (les pionniers) situé dans le camp d’AIDA de BETHLEEM est une organisation indépendante,non gouvernementale et n’est affilié à aucun parti politique ni organisation confessionnelle. Il est animé par une équipe de bénévoles soutenue par quelques salariés.

Le Dr. Abdelfatttah Abusrour né dans le camp en est le fondateur et l’animateur passionné.
Abelfattah Abusrour francophone a étudié en France mais est revenu auprès de son peuple après obtention de son doctorat en génie biologique et médical.
Il a créé en 1998 le centre dans une maisonnette sans étage appartenant à sa famille.
Avec le temps le centre s’est agrandi et occupe un batiment de 3 étages. Bien tenu et attirant, le centre compte, outre l’administration, une salle de musique, un jardin d’enfants, une médiathèque, une salle audiovisuelle et photos "Images for life", et une salle des femmes avec fitness et couture (les machines à coudre professionnelles repoussées contre les murs) Une salle est consacrée au futur musée d’objets populaires et traditionnels, récoltés auprès de la population.
La salle de spectacle de taille modeste avec des chaises en plastiques installées sur des gradins et les côtés en fonction de l’arrivée des spectateurs supplémentaires. L’équipement est lui aussi réduit : les projecteurs collés les uns aux autres faute d’accroche (il n’y a que 2 barres, fond et face) et le son manque de matériel de qualité.

Le centre a fêté ses 15 ans d’existence par 2 semaines de manifestations en mars 2013. Nous y étions invités et avons noté la mixité totale, la présence d’une école d’aveugles, la tenue des jeunes filles (beaucoup avec cheveux libres, pantalons moulants), le public jeune ou plus âgé et traditionnel, mais enthousiaste et participant y compris par des improvisations. Le programme alternait spectacles amateurs, lectures, allocutions et un énorme gâteau final.

NB : La salle de spectacles a été dédicacée en présence d’officiels locaux, à Najil al Ali et Jean Claude Ponsin

Le centre est soutenu par l’UNRWA, l’UNDB (autre organisation des Nations Unies) pour l’entretien des locaux mais les frais de fonctionnement et d’équipement sont à la charge des donateurs.

FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Les évadés palestiniens sont des combattants de la liberté

    Les six prisonniers palestiniens évadés sont les combattants de la liberté les plus audacieux qu’on puisse imaginer. Les Israéliens qui ont du mal à l’admettre feraient bien de se rappeler de nombreux films et séries télévisées qu’ils ont vus : S’évader de prison est la parfaite "fin heureuse". L’Acre Prison Break de 1947 - dans lequel des membres de l’Irgun, la milice clandestine pré-étatique dirigée par Menachem Begin, ont fait irruption dans la prison de la ville pour libérer les membres de la milice (...)

  • Des Juifs Européens pour une Paix Juste

    Le réseau des Juifs Européens pour une Paix Juste (EJJP en anglais, JEPJ en français), dont l’UJFP est membre, s’est vu refuser par la Commission Européenne la participation à un comité consultatif sur la stratégie à adopter pour lutter contre l’antisémitisme et favoriser une vie juive en Europe. Après plusieurs échanges de lettres avec les autorités de la Commission qui n’ont donné en réponse aucune explication à leur refus, une lettre ouverte a été rédigée le 5 juillet afin de faire connaître publiquement (...)

  • « PayPal collabore avec l’Anti-Defamation League, un important groupe de pression israélien, pour enquêter sur la manière dont les « mouvements extrémistes et haineux » collectent des fonds.

    Et avec les efforts de grande envergure de ce groupe de pression pour étiqueter le soutien aux droits des Palestiniens comme une forme de fanatisme anti-juif, cela pourrait être un autre moyen pour le secteur privé de censurer et d’entraver les militants antiracistes afin de protéger Israël.
    L’ADL se fait passer pour un groupe de défense des droits civiques tout en sapant systématiquement les mouvements de justice sociale et a ainsi dénoncé à plusieurs reprises les militants noirs pour avoir exprimé (...)