Amis des arts et de la culture de Palestine

Soutien au Yes Théâtre

Depuis 2012, les Amis d’Al Rowwad collaborent avec le Yes Théâtre d’Hébron. Implanté depuis 1997, la troupe a créé cette ONG en 2008 pour promouvoir la création et la pratique théâtrale au sein de la population d’Hébron.

Le Yes Theater

Implanté à Hébron, le Yes Theatre ou Naam Nasrallah, est une ONG palestinienne fondée pour promouvoir et développer la création et la pratique théâtrales.

"Trois en Un", tournée 2014

Les Yes Theatre a présenté sa création TROIS EN UN lors de sa tournée en France entre le 24 septembre et le 14 octobre.

"Toujours le même problème", Tournée 2012

Les Amis d’Al Rowwad ont organisé en novembre 2012 une tournée en France avec 14 représentations du spectacle Toujours le même problème du Yes theater.

FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Gare au faucon : Ce que nous réserve Joe Biden en matière de politique étrangère

    Le monde sera-t-il un endroit plus sûr si Joe Biden remplace Donald Trump à la Maison-Blanche ? Rien n’est moins sûr. Le futur nouveau président des États-Unis a commencé sa carrière politique en protestant contre la guerre au Vietnam. Mais par la suite, le sénateur démocrate devenu vice-président d’Obama a pris fait et cause pour toutes sortes de guerres directes et indirectes. Portrait d’un produit pur jus de l’impérialisme US qui ne présage rien de bon pour la paix dans le monde. (IGA)
    Des millions de (...)

  • Les progressistes continueront à se battre pour la Palestine – avec ou sans Biden

    "Biden peut essayer d’ignorer ces voix, y compris celles des mouvements populaires et des coalitions comme Black Lives Matter qui ont défendu la liberté des Palestiniens. Mais comme d’autres causes urgentes – dégradation du climat, soins de santé pour tous, droits des travailleurs – la Palestine ne disparaîtra pas de sitôt de l’ordre du jour de la gauche."
    Lire la suite de cet article d’Edo Konrad, rédacteur en chef du site +972mag.com en date du 10 novembre dernier sur lesite de l’Agence.
    Lire aussi (...)

  • Une chercheuse française obtient un doctorat pour une thèse sur le massacre de Sabra et Chatila dans la littérature et l’art

    La chercheuse française Sandra Barrère a obtenu un doctorat en littératures française francophone et comparée après avoir discuté de sa thèse intitulée "Écrire une histoire tue. Le massacre de Sabra et Chatila dans la littérature et l’art".
    Dirigée par le professeur Engélibert, avec, parmi les membres du jury la comparatiste Catherine Coquio et le grand expert de l’histoire contemporaine du monde arabe du Collège de France Henry Laurens, cette thèse a été soutenue à l’Université Bordeaux-Montaigne le 28 (...)