Amis des arts et de la culture de Palestine

Institut Culturel Franco-Palestinien

Créé le 1er juin 2012, l’Institut Culturel Franco-Palestinien (l’ICFP) est une association régie par la loi 1901. L’ICFP a pour objet de
promouvoir en France les divers aspects de la culture et de la création artistique de Palestine et des Palestiniens de la Diaspora, et de favoriser les échanges culturels entre la Palestine et la France :

En organisant ou en coordonnant des événements culturels, tels la production et la diffusion de spectacles vivants (concerts, représentations théâtrales, conférences/formations, ou toute autre action culturelle) ;
En créant des contacts et des conditions permettant de faciliter l’intégration d’artistes, et en particulier de jeunes talents de Palestine dans les processus d’échanges et de production culturels, en France et à l’échelle internationale ;
En soutenant des initiatives qui favorisent le dialogue interculturel fondé sur des principes de respect entre cultures, d’équité et de solidarité internationale.
L’ICFP est membre du Forum des Instituts culturels étrangers à Paris.

FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Washington sanctionne Fatou Bensouda, la procureure de la Cour pénale internationale

    Washington dénonce l’enquête pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité en Afghanistan et les enquêtes contre Israël pour crimes de guerre en Cisjordanie et dans la bande de Gaza.
    Washington avait auparavant déjà interdit d’entrée aux Etats-Unis des responsables de la Cour et révoqué le visa américain de Fatou Bensouda.
    Après des mois de menaces et à deux mois de la présidentielle aux Etats-Unis, l’administration de Donald Trump a mis sa menace à exécution contre Fatou Bensouda, la procureure de la (...)

  • La vie sous surveillance dans la plus grande prison du monde

    Les drones israéliens : Une torture de tous les instants pour les Gazaouis
    Le traumatisme de la population Gazaouie créé par la surveillance constante
    des drones israélien
    Souce : CAPJPO EuroPalestine

  • Comment les fouilles archéologiques d’Israël participent à la réécriture de l’histoire à Jérusalem

    Les tunnels sous Jérusalem visent à impulser un récit exclusivement juif sur la ville tout en mettant en danger la vie de Palestiniens, disent les critiques. Un marteau à la main, David Friedman, ambassadeur des États-Unis en Israël, a ouvert la voie lors de l’inauguration du tunnel dit « Chemin des Pèlerins » en juin 2019.
    Tout de suite au sud de l’esplanade de la mosquée Al-Aqsa dans Jérusalem-Est occupée, le tunnel, d’environ 850 mètres de long et huit mètres de large, passe à trois ou quatre mètres (...)