Amis des arts et de la culture de Palestine

Les Activités du Centre Al Rowwad

L’objectif principal du Centre est de créer un environnement sain pour aider lesjeunes à surmonter l’angoisse engendrée par la violence de l’occupation ( harcèlement , humiliations, manipulations, agressions, arrestations, tortures.. )et trouver un lieu où ils puissent vivre une vie "normalement humaine".
Le centre propose aux jeunes des deux sexes des activités dans divers domaines : spectacle,’arts plastiques, informatique, audio- visuel, langues etc.

POUR LES JEUNES :
- jardin d’enfants et jeux traditionnels,
- musique : chant, instruments variés avec batterie, piano électrique, clarinette, derbouka, flûte, ,
- danse,
- théatre forum sous la direction de Hala, enseignante à l’université de Béthléem.
- art circassien : marionnettes, clown,
- apprentissage des langues ( anglais plus que français)
- stages de vidéo, de photos, de dessin animé :
- dessin, peinture, fresques, mosaïque
et à l’occasion : formation en secourisme etc

POUR LES FEMMES :
Un cycle de formation en coupe et couture ainsi que des journées de perfectionnement ont été l’occasion d’une remise de diplomes. L’équipement est d’un niveau professionnel.Les costumes pour les spectacles sont réalisés sur place.
- des cours de Fitness rencontrent un franc succès.

Pour TOUS :
une bibliothèque est ouverte.

A L EXTERIEUR ,
BELLE RESISTANCE : le camion de la Belle Résistance est chargé de jouets en bois et Murad sillonne la région pour offrir des moments ludiques aux enfants.

LE THEATRE :
le centre a un double visage dans ce domaine. D’une part c’est l’une des activités ludiques proposées aux jeunes comme dans un centre socio- culturel classique ; d’autre part une formation plus rigoureuse de militants – acteurs ou d’artistes professionnels à la recherche d’engagements ? Là est la question ? Abdelfattah a le projet de créer un théâtre, un centre de formation à côté d’Aïda ( mais il existe déjà à Bethléem au moins 2 grandes salles de spectacle). Choix ou cohabitation de ces deux conceptions du théâtre résistant ?

Pour TOUS :
la philosophie du projet est de responsabiliser au maximum les jeunes et de les impliquer dans toutes les étapes du processus de création jusqu’à l’aboutissement et la commercialisation des produits. Les initiatives sont encouragées et accompagnées.Des liens noués avec d’autres structures artistiques ou des médias offrent un territoire de diffusion des productions audio visuelles.

Les formations proposées ouvrent une voie vers la professionalisation et des emplois.
Certains peuvent devenir " auto entrepreneurs" et proposer leurs services en Palestine ; d’autres en s’investissant dans le Centre deviennent animateurs ou formateurs.

Vidéo en français

Vidéo en anglais



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Déclaration sur l’antisémitisme et la question de Palestine

    Cent vingt-deux intellectuels et intellectuelles palestiniens et arabes répondent à la définition de l’antisémitisme promue par l’Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste qui est utilisée, dans plusieurs pays d’Europe et d’Amérique, pour réprimer le soutien aux droits palestiniens. Cette Déclaration est publiée conjointement en arabe par Al-Quds (Londres) et Al-Ayyam (Ramallah), en hébreu par Haaretz (Tel-Aviv), en anglais par The Guardian (Londres), en allemand par Die Tageszeitung (Berlin) (...)

  • Appel au boycott des produits israéliens : quand le ministère français de la Justice refuse de distinguer entre des produits et des hommes

    Peut-on encore espérer des autorités françaises une attitude rationnelle au sujet des appels au boycott des produits israéliens ? On peut légitimement se poser la question à la lecture d’une récente dépêche du ministère de la justice.
    Dans son arrêt Baldassi du 11 juin 2020 condamnant la France [1], la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a jugé que l’appel au boycott des produits israéliens ne peut pas en soi constituer une infraction pénale : il est en effet couvert par la liberté d’expression (...)

  • Gare au faucon : Ce que nous réserve Joe Biden en matière de politique étrangère

    Le monde sera-t-il un endroit plus sûr si Joe Biden remplace Donald Trump à la Maison-Blanche ? Rien n’est moins sûr. Le futur nouveau président des États-Unis a commencé sa carrière politique en protestant contre la guerre au Vietnam. Mais par la suite, le sénateur démocrate devenu vice-président d’Obama a pris fait et cause pour toutes sortes de guerres directes et indirectes. Portrait d’un produit pur jus de l’impérialisme US qui ne présage rien de bon pour la paix dans le monde. (IGA)
    Des millions de (...)