Amis des arts et de la culture de Palestine

Nos activités

Soutien au Centre Al rowwad

Partenaire historique des Amis d’Al Rowwad, le Centre propose à tous des activités de théâtre, de danses traditionnelles, de musique, d’arts plastiques, de gymnastique mais aussi une école de journalisme et des ateliers de couture ou de fabrication de jeux ...

.

Soutien au Yes Théâtre

Depuis 2012, les Amis d’Al Rowwad collaborent avec le Yes Théâtre d’Hébron. Implantée depuis 1997, la troupe a créé cette ONG en 2008 pour promouvoir la création et la pratique théâtrale au sein de la population d’Hébron.

Soutien à l’Orient Dance Théâtre, Al Bireh

nous soutenons, depuis novembre 2018, les activités de l’Orient Dance Theatre (ODT) , centre créé en 2009 à Al Bireh, Ramallah, avec l’objectif d’encourager l’expression identitaire à travers l’Art

Soutien à Gaza Stories

Les amis des arts et de la culture de Palestine soutiennent le projet GAZA Stories , un webdocumentaire hebdomadaire sur la vie quotidienne dans la bande de Gaza,

En décembre 2019, nous avons financé l’acquisition de deux Caméras pour un montant de 4000 euros .

En septembre 2020, nous avons soutenu le réalisateur iyad alastal pour la finalisation de la post production de son film ‘Gaza balle au pied’ qui relate le voyage, en France, de footballeurs Gazaouïs amputés, en juillet 2019.

Un virement de 1500 euros a été consacré à cette action.

Artisanat palestinien

Diffuser l’artisanat palestinien est important pour aider à sensibiliser le grand public mais représente aussi un véritable enjeu économique. Pour que la Palestine vive d’elle même !
C’est pour cela que vous pouvez trouver cet artisanat à notre boutique au 24 rue Custine 75018 Paris. Ouvert les mercredis de 14 à 18h. et samedi de 11 à 19h.

Editions culturelles

Aide à l’édition de livres de témoignages, diffusion des DVD des spectacles tournés en France, mise à disposition de documents sur la culture en Palestine.

Collectif Théâtre Palestine

Promouvoir la culture palestinienne .Soutenir l’identité et la reconnaissance du peuple palestinien en fédérant autour de l’art un réseau francophone refusant l’injustice faite au peuple palestinien et respectant les statuts des associations fondatrices

Participation aux évènements
FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • La NAKBA continue

    Ayaled Shaked demande l’expulsion de Salah Hamouri
    Le 30 juin 2021, la ministre de l’Intérieur israélienne a annoncé sur les réseaux sociaux avoir signé la révocation du titre de résidence à Jérusalem de Salah Hamouri.
    Cette décision de l’actuelle ministre de l’Intérieur israélienne met à exécution ce que son prédécesseur avait déjà réclamé en septembre 2020. Cette mesure entraînerait une expulsion définitive et l’impossibilité pour Salah de vivre à Jérusalem mais également en Palestine, c’est à dire l’exil (...)

  • Arrêtez de comparer Israël à l’Afrique du Sud de l’apartheid ; c’est pire Par Thembisa Fakude

    Il est courant de nos jours de comparer le racisme institutionnel d’Israël et son occupation de la Palestine à l’apartheid sud-africain. Jusqu’à un certain point, c’est une comparaison raisonnable. Jusqu’à un certain point. Malgré toutes ses horreurs et sa brutalité, le régime d’apartheid en Afrique du Sud n’a jamais utilisé d’avions de chasse et d’artillerie pour bombarder les personnes opprimées vivant dans les townships. Israël l’a fait, et continue de le faire. C’est maintenant devenu presque une (...)

  • Gaza : la librairie al-Mansour, temple des livres de l’enclave palestinienne, détruite par un bombardement israélien

    Dans la bande de Gaza, le site était considéré comme le temple des livres. C’était le lieu où les lycéens pouvaient trouver un manuel scolaire, les plus pratiquants leur coran et les esprits bohèmes des traductions de Dostoïevski en arabe. Mais mardi dernier, 18 mai, la librairie al-Mansour a été réduite en poussière.
    « Il y a 100 000 livres sous ces ruines »
    Vers 5H00 du matin, Samir al-Mansour, son propriétaire, était chez lui et regardait les chaînes d’info arabes lorsqu’il a appris qu’un (...)