Amis des arts et de la culture de Palestine

Tournée Al Rowwad 2008 - France / Belgique

Du 20 juin 2008 au 31 juillet 2008, la troupe de jeunes du centre Al Rowwad est revenue pour une tournée dans toute la France et la Belgique. Au programme : « c’est la faute au loup », une nouvelle création reprenant des éléments classiques des contes de l’enfance. Mais l’analogie avec la situation au proche orient s’impose vite !

La pièce "C’est la faute au loup" se présente à première vue comme une suite du conte du Petit Chaperon Rouge : celui-ci accuse le loup d’avoir mangé sa grande mère. Le juge fait alors arrêter le loup et invite tous ceux qui ont déjà eu des démêlés avec lui à venir témoigner. On invite donc les trois petite cochons, Hansel et Gretel, etc. Le procès commence... (voir l’histoire complète ci-dessous)

Ce sont les jugements hâtifs et le culte de l’apparence qui sont épinglés ici, de manière fort originale.

"C’est la faute au loup" est une création d’Abdelfattah Abu Srour, fondateur et directeur du centre Al Rowwad. Il s’agit d’une variation sur le thème de plusieurs contes d’Andersen qui, si elle est présentée par des enfants, s’adresse à un public de tous ages : "J’ai choisi de créer et mettre en scène cette pièce en travaillant avec des enfants pour créer les conditions et un espace de discussion et de réflexion afin d’amener enfants et adultes à prendre conscience et à interroger les stéréotypes et les préjugés dans lesquels on enferme l’Autre, étranger ou familier, mais aussi ceux dans lesquels nous-même sommes enfermés". (voir la suite ci-dessous)

Le Journal de la tournée 2008

Retrouvez les photos des étapes, les impressions des participants, les événements marquants...

FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Ce que vous devez savoir sur l’enquête de la CPI sur les crimes de guerre en Palestine occupée

    Fatou Bensouda, procureur en chef de la Cour pénale internationale (CPI), a, une fois pour toutes, levé les doutes sur la compétence de la Cour pour enquêter sur les crimes de guerre commis en Palestine occupée.
    Le 30 avril, Bensouda a publié un document de 60 pages établissant dans le détail les bases juridiques de cette décision, concluant que « l’Accusation a soigneusement examiné les observations des participants, et reste d’avis que la Cour a compétence sur le Territoire palestinien occupé ». (...)

  • La Haute Cour de justice israélienne : un leurre, dénonce Gideon Levy

    Dans un article intitulé "Où a été la Haute Cour de justice jusqu’ici ?", Gidéon Levy s’attaque à ceux qui essaient de faire passer cette dernière pour un parangon de justice et Israël pour une démocratie.
    "La Haute Cour de justice est l’un des stratagèmes les plus intelligents d’Israël. Rien ne vaut la Haute Cour pour incarner Israël tel qu’il souhaite être vu : éclairé, constitutionnel, démocratique. La Haute Cour est son Dôme de fer en matière de démocratie. S’il y a des injustices, la Haute Cour les (...)

  • Covid-19 en Palestine : la double lutte des Palestiniens contre une épidémie et l’apartheid

    J’écris ceci un jour qui a vu la confirmation d’une augmentation soudaine et à contretemps des cas de Covid-19 parmi les Palestiniens du petit quartier de Silwan, à Jérusalem-Est.
    Ce même jour, des soldats israéliens au poste de contrôle de Qalandia m’ont interdit l’accès à mon lieu de travail à Ramallah, bien que je leur ai montré montré ma carte de responsable officielle d’urgence du ministère palestinien de la Santé – un document qui a été ignoré par les soldats avec les mots suivant : « Nous ne (...)