Amis des arts et de la culture de Palestine

Bilan de la tournée

Les enfants d’Al Rowwad sont bien rentrés chez eux après 40 jours de tournée. Après un passage par Amman, ils ont rejoint leur famille et leurs amis,. Plus de 4 000 spectateurs, 7 000 Km parcourus, 213 poulets dévorés.... beaucoup de rires et quelques larmes.

Au delà des chiffres, l’élément le plus marquant de cette tournée restera pour tous la joie et l’intelligence que ces enfants de Palestine ont montrées. Théâtre, chant, danse, vidéo, artisanat... le centre Al Rowwad nous a offert un large panorama riche et de qualité de la culture palestinienne Grâce à son spectacle, il a su nous transmettre son message de résistance et de soutien au peuple palestinien. L’association tient aussi à remercier tous les bénévoles des associations partenaires pour leur travail et leur engagement à nos cotés et surtout les familles d’accueil, pour leur générosité et leur ouverture sans limite.

A noter cette année :

- un public diversifié : dans beaucoup d’étapes, la diversité du public ainsi que des associations participantes s’est renforcée, mélangeant les différents groupes de soutien à la Palestine, sans frontière religieuse, ethnique ou politique. L’étape de Quetigny, banlieue de Dijon, est sur ce point exemplaire : en impliquant un large collectif d’associations multiconfessionnelles et pas forcément liées à la Palestine, nous avons eu la surprise de pouvoir compter plus de 450 spectateurs le soir du spectacle.

- des rencontres prometteuses entre jeunes : que ce soit avec les jeunes de la Fondation Auteuil près de Chartres ou bien avec ceux de l’école de cirque de Libourne, le lien fut immédiat entre Français et Palestiniens, malgré la barrière de la langue. Et l’émotion n’était pas le seul lien : échange de savoir, générosité, découverte politique donnent tout le sens à ces rencontres.

- un budget projet déficitaire mais une générosité sans faille : un premier état comptable fait apparaître un déficit de 4 000 € sur le projet, du, en grande partie, au trop grand nombre de kilomètres parcourus. Ce dernier n’aurait donc pu avoir lieu sans votre générosité. Et grâce à vous, nous serons sans doute en mesure de financer en plus certaines activités au centre Al Rowwad.

D’autres points sont à améliorer. Voici quelques pistes de réflexion pour la prochaine tournée :

- maîtriser le budget : diminuer les déplacements (moins de location, moins d’essence...), organiser plusieurs représentation dans une même région, revoir le prix de vente du spectacle... l’autofinancement du projet est possible, et des subventions nous permettrait d’augmenter les dotations au centre Al Rowwad.

- élargir le public : jouer dans le cadre de festivals ou bien de manifestations culturelles non politiques peut nous permettre d’élargir le soutien à la Palestine à un public non sensibilisé au problème au Moyen-Orient.

- préparer encore plus en amont le projet pour viser des festivals : jouer dans le cadre de festival répond à beaucoup des points ci-dessus. Mais il faudra pour cela se préparer encore plus tôt, et déposer des demandes dès le début de l’année prochaine pour la tournée 2010.

Bilan financier :

CB / Chèque CAISSE TOTAL
Location minibus 10 142.89 € 10 142.89 €
Essence 875.88 € 1 970.27 € 2 846.15 €
Péage, parking 182.20 € 441.39 € 623.59 €
Avion 14 000.00 € 14 000.00 €
Hôtel, bus Jordanie 2 500.00 € 2 500.00 €
Matos, papeterie, frais technique 3 934.00 € 360.76 € 4 294.76 €
Nourriture 52.00 € 140.38 € 192.38 €
Billets chauffeur 0.00 € 273.60 € 273.60 €
31 686.97 € 3 186.40 € 34 873.37 €
Recette spectacle 25 335.00 € 2 000.00 € 27 335.00 €
Vente artisanat 2 798.00 € 8 457.00 € 3 376.50 € *
30 711.50 €

SOLDE : -4 161.87 €

* La marge sur l’artisanat varie entre 0% pour la broderie, 10% sur la vente d’huile d’olive, et 60% sur les DVD que nous réalisons nous même. Une marge moyenne de 30% a été prise pour ce calcul.



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Appel au boycott des produits israéliens : quand le ministère français de la Justice refuse de distinguer entre des produits et des hommes

    Peut-on encore espérer des autorités françaises une attitude rationnelle au sujet des appels au boycott des produits israéliens ? On peut légitimement se poser la question à la lecture d’une récente dépêche du ministère de la justice.
    Dans son arrêt Baldassi du 11 juin 2020 condamnant la France [1], la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a jugé que l’appel au boycott des produits israéliens ne peut pas en soi constituer une infraction pénale : il est en effet couvert par la liberté d’expression (...)

  • Gare au faucon : Ce que nous réserve Joe Biden en matière de politique étrangère

    Le monde sera-t-il un endroit plus sûr si Joe Biden remplace Donald Trump à la Maison-Blanche ? Rien n’est moins sûr. Le futur nouveau président des États-Unis a commencé sa carrière politique en protestant contre la guerre au Vietnam. Mais par la suite, le sénateur démocrate devenu vice-président d’Obama a pris fait et cause pour toutes sortes de guerres directes et indirectes. Portrait d’un produit pur jus de l’impérialisme US qui ne présage rien de bon pour la paix dans le monde. (IGA)
    Des millions de (...)

  • Les progressistes continueront à se battre pour la Palestine – avec ou sans Biden

    "Biden peut essayer d’ignorer ces voix, y compris celles des mouvements populaires et des coalitions comme Black Lives Matter qui ont défendu la liberté des Palestiniens. Mais comme d’autres causes urgentes – dégradation du climat, soins de santé pour tous, droits des travailleurs – la Palestine ne disparaîtra pas de sitôt de l’ordre du jour de la gauche."
    Lire la suite de cet article d’Edo Konrad, rédacteur en chef du site +972mag.com en date du 10 novembre dernier sur lesite de l’Agence.
    Lire aussi (...)