Amis des arts et de la culture de Palestine

Ramadan au temps du Covid19

Triste ramadan en Palestine en cette année 1441 de l’hégire…
D’habitude les musulmans reçoivent le mois de ramadan avec beaucoup de joie, c’est le 4e pilier de l’islam, un mois de solidarité avec les pauvres, de visites auprès des proches, de gaité et de tolérance. Mais cette année le mois de ramadan se déroule de façon exceptionnelle à cause de l’épidémie Covid-19.
Jusqu’à présent les autorités sanitaires de la Bande de Gaza ont réussi à contenir l’épidémie : aucun décès n’est à déplorer ; les quelques malades détectés positifs au coronavirus sont immédiatement isolés et mis en quarantaine. Elles ont aussi décidé de fermer tous les lieux de réunion : les mosquées et églises, les cafés et les restaurants. Les marchés sont aussi en principe soumis à des consignes de distanciation mais il est bien difficile de contrôler la foule qui s’y presse, qui essaye de rapporter de quoi faire un peu la fête pour la rupture du jeune qui, cette année, se passera uniquement en famille.



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • LE JUGEMENT HISTORIQUE DE LA COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L’HOMME EST DÉFINITIF !

    Ça y est ! C’est définif : il n’y a pas eu de recours de la part du gouvernement français auprès de la Chambre d’appel de la Cour Européenne des droits de l’Homme, en ce 18 septembre 2020, qui était la date limite pour un éventuel recours. L’Etat français est bel et bien condamné pour avoir sanctionné l’appel au boycott d’Israel, indique Me Grégory THUAN Dit DIEUDONNE !
    C’est curieux comme les médias dominants ont été discrets sur ce scoop historique, dont la portée s’étend à la totalité du continent (...)

  • Washington sanctionne Fatou Bensouda, la procureure de la Cour pénale internationale

    Washington dénonce l’enquête pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité en Afghanistan et les enquêtes contre Israël pour crimes de guerre en Cisjordanie et dans la bande de Gaza.
    Washington avait auparavant déjà interdit d’entrée aux Etats-Unis des responsables de la Cour et révoqué le visa américain de Fatou Bensouda.
    Après des mois de menaces et à deux mois de la présidentielle aux Etats-Unis, l’administration de Donald Trump a mis sa menace à exécution contre Fatou Bensouda, la procureure de la (...)

  • La vie sous surveillance dans la plus grande prison du monde

    Les drones israéliens : Une torture de tous les instants pour les Gazaouis
    Le traumatisme de la population Gazaouie créé par la surveillance constante
    des drones israélien
    Souce : CAPJPO EuroPalestine