Amis des arts et de la culture de Palestine

La voix d’or de Monther

Il s’emble la protéger par un keffieh noué autour de son cou, et elle vient s’élever de sa puissante stature pour faire vibrer avec une amplitude étonnante les chants du folklore palestinien et libanais, qu’il alterne avec des chants Patriotiques.

Parfois pendant le spectacle ou dans les moments creux où il sort de sa réserve car il est d’un caractère plutôt placide pour distraire le groupe.

Il vient du village d’El Aroub, qui compte 700 habitants, issus du village d’Iark El Manshir situé entre Jérusalem et Gaza. Ce village, aujourd’hui disparu, a fait place à des cultures agricoles israéliennes.

Il semble gêné de dire qu’il n’a pas d’emploi défini, mais que sa famille lui a légué l’amour du chant, comme à ses 3 soeurs du reste et sa tante. Il s’accompagne parfois à la darbuka pour animer gratuitement les mariages et fêtes, me dit ne pas avoir de haine envers les israéliens et peut même s’imaginer de chanter avec eux, à l’instar de l’orchestre pluriethnique de Daniel Barenboïm.

Comme pour illustrer ses propos, Il me chantonne les premiers vers de la chanson du chanteur israélien arabe Sharif Durzi : Lama lo ? ("pourquoi pas" en hébreu).

Un titre évocateur à plus d’un titre même si ce chant est un chant d’amour.

Par Elias
Membre de l’UJFP



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Dommages perpétrés par Israël à l’encontre des archives, des bibliothèques et des musées de Gaza (octobre 2023 – janvier 2024)

    Rapport préliminaire des Bibliothécaires et Archivistes en Palestine (LAP)
    La destruction du patrimoine culturel de Gaza appauvrit l’identité collective du peuple palestinien, le prive irréversiblement de son histoire et viole sa souveraineté. Dans ce rapport, nous présentons une liste partielle des archives, des bibliothèques et des musées de Gaza qui ont été détruits, endommagés ou pillés par les forces armées israéliennes depuis le 7 octobre 2023. Un tel rapport est nécessairement incomplet. Il est (...)

  • DES AVOCATS INTERPELLENT MACRON
  • Gaza : le double langage du procureur de la CPI alors qu’un génocide est en cours

    Le 3 décembre 2023, le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) a achevé sa première mission en Israël et en Palestine. En Israël, il a rencontré des survivants et des familles de victimes des attaques du Hamas du 7 octobre ; à Ramallah, en Palestine, il a tenu des réunions avec des responsables palestiniens et des victimes de Gaza et de Cisjordanie. Depuis le début de son mandat en juin 2021, il est resté relativement discret quant à la situation en Palestine, hormis sa promesse de se rendre (...)