Amis des arts et de la culture de Palestine

Gaza stories Palestine, un webdoc sur Gaza

yad Alasttal, qui était en tournée en France et en Europe fin 2018 pour son documentaire « Razan, une trace du papillon », est rentré à Gaza. Il nous présente son nouveau projet « Gaza stories Palestine ».

Un webdoc hebdomadaire sur Gaza vue par ses habitants, réalisé par des professionnels de l’image, du montage, des reporters, techniciens etc. Des vidéos qui seront à la disposition de tous les médias.

Si vous pensez que ce projet doit exister, vous pouvez le soutenir en participant à la campagne de crowdfunding.

"La bande de Gaza est isolée du reste de la Palestine et du monde, sous blocus depuis plus de 13 ans. Elle subit des guerres à répétition et des attaques quotidiennes par terre, air et mer. Près de 2 millions d’habitants de cette étroite bande de terre entre l’Egypte et Israël, souffrent de mille maux, tandis que la communauté internationale garde les yeux ailleurs…
La plupart des images que nous en voyons, lorsqu’elles nous arrivent, sont marquées par l’explosion de sang et de destructions.

Mais depuis le 30 mars 2018, chaque vendredi voit des milliers de Palestiniens s’approcher de la barrière de séparation pour « les Marches du Retour », ces manifestations destinées à rappeler qu’ils ont été chassés de leurs terres. Ces marches ne s’arrêteront pas, disent-ils, tant qu’ils n’auront pas recouvré leurs droits.

Peu d’images racontent ces Marches autrement que sous l’angle spectaculaire. Comme sont rares les scènes de la vie au quotidien. Et nous voyons trop peu le point de vue de ceux qui habitent ce champ de ruines.

C’est pourquoi nous voulons défendre ce projet qui nous vient de l’intérieur, mené par des cinéastes, journalistes et habitants de Gaza. À l’initiative, notre ami le cinéaste Palestinien de Gaza, Iyad Alasttal, que nous avons eu le plaisir d’accompagner cet automne, lors de la tournée en France et en Europe de son dernier film documentaire « Razan, une trace de papillon »" (Le Temps de la Palestine)

Le message des créateurs du projet :

Gaza stories, Palestine, est un projet multimédia palestinien en français et en anglais, qui veut montrer au reste du monde la résilience des Palestiniens de Gaza et comment ils arrivent à vivre au quotidien.

Nous sommes une équipe de cinéastes et journalistes Gazaouis qui réalisons :

– des vidéos, reportages, documentaires et informations filmées sur la vie quotidienne et les questions politiques, économiques, sociales, associatives, artistiques et culturelles…

– des paroles libres des habitant-e-s de Gaza à l’adresse de celles et ceux qui voudront bien les écouter.

Nous complèterons dans un second temps ces réalisations par la publication, sur notre site en construction, d’articles, reportages et analyses de presse, de photos, ainsi que des traductions des meilleurs articles et analyses de la presse palestinienne et arabe.

Aujourd’hui grâce aux réseaux sociaux, l’information passe très vite, mais aussi la désinformation ou les fake-news. Notre mission est de donner à voir des points de vues des Palestinien-ne-s de Gaza.

Grâce à vos soutiens, Gaza Stories pourrait commencer à fonctionner dès le premier anniversaire des Marches du Retour à Gaza, le 30 mars 2019.



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • FESTIVAL DE CANNES : LETTRE D’ARTISTES PALESTINIENS CONCERNANT LEUR REFUS DE PARTICIPER AU FESTIVAL

    Nous, l’équipe de tournage du film ‘Let It Be Morning’ souhaitons faire le communiqué suivant concernant notre décision de ne pas participer au festival de Cannes :
    Nous soutenons notre ami et camarade Eran Kolirin et nous sommes fiers d’avoir participé au projet de film inspiré du roman éponyme de Sayed Kashua ‘Let It Be Morning’. Nous sommes heureux que le film ait été sélectionné à Cannes.
    Ce film est le fruit d’une production collective qui décrit “l’état de siège” que nous vivons comme l’a écrit le (...)

  • La NAKBA continue

    Ayaled Shaked demande l’expulsion de Salah Hamouri
    Le 30 juin 2021, la ministre de l’Intérieur israélienne a annoncé sur les réseaux sociaux avoir signé la révocation du titre de résidence à Jérusalem de Salah Hamouri.
    Cette décision de l’actuelle ministre de l’Intérieur israélienne met à exécution ce que son prédécesseur avait déjà réclamé en septembre 2020. Cette mesure entraînerait une expulsion définitive et l’impossibilité pour Salah de vivre à Jérusalem mais également en Palestine, c’est à dire l’exil (...)

  • Arrêtez de comparer Israël à l’Afrique du Sud de l’apartheid ; c’est pire Par Thembisa Fakude

    Il est courant de nos jours de comparer le racisme institutionnel d’Israël et son occupation de la Palestine à l’apartheid sud-africain. Jusqu’à un certain point, c’est une comparaison raisonnable. Jusqu’à un certain point. Malgré toutes ses horreurs et sa brutalité, le régime d’apartheid en Afrique du Sud n’a jamais utilisé d’avions de chasse et d’artillerie pour bombarder les personnes opprimées vivant dans les townships. Israël l’a fait, et continue de le faire. C’est maintenant devenu presque une (...)