Amis des arts et de la culture de Palestine

Dernières nouvelles du projet du Livre « Voix du théâtre en Palestine » ou « Acting out »

Message de Jonathan DAITCH

Chères amies, Chers amis,

Depuis 2014 que j’ai commencé l’aventure de mon livre sur le théâtre en Palestine vous m’avez accompagné. Tout au long de ces années, j’ai reçu de vous conseils, encouragements, aides techniques très précieuses et bien souvent, écoute et patience quand les choses me semblaient patiner… Je vous adresse avant tout un grand merci !

Enfin, mes fortes exigences, compliquées par la complexité de la tâche, portent leurs fruits et mes rêves commencent à se réaliser. C’est donc avec plaisir que je tiens à partager avec vous ces dernières nouvelles :

• en novembre dernier, le projet de faire imprimer en Palestine la version anglaise intitulée « Acting Out » a pris forme avec l’aide de l’Educational Bookshop à Jérusalem ;
• en décembre, Gilgamesh Publishing à Londres a proposé de prendre en charge (avec enthousiasme) la distribution de la version anglaise en Angleterre et aux Etats Unis ;
• Peu après, Gilles Kramer des Éditions Riveneuve a donné son accord de principe pour publier la version française intitulée : « Voix du théâtre en Palestine » ;
• depuis plusieurs mois, je travaille avec Laurent Lefeuvre, journaliste, sur une campagne de crowdfunding sur le site KissKissBankBank qui commencera le 6 ou 13 mars prochain et qui durera 6 semaines. Notre objectif est de pré-vendre au minimum 600 livres (versions anglaise et française confondues).

Je vous tiendrai informés de tous les détails (y compris sur la coordination du site de crowdfunding) quelques jours avant sa mise en œuvre car il y a encore à faire…. Je me permets de compter sur vous pour soutenir cette campagne qui doit déclencher l’édition et la distribution du livre grâce à la mobilisation de nos réseaux.

Comme toujours, les amis palestiniens que j’ai presque quotidiennement au téléphone malgré l’aggravation de la crise économique et sanitaire continuent à travailler et créer... Ils me redisent régulièrement leur joie de faire partie des 50 co-auteurs de ce livre qu’ils attendent avec impatience…

Merci de bien vouloir continuer à soutenir ce projet « ambitieux » mais dont je sais que vous partagez l’envie et l’espoir qu’il réussisse car il nous tient tous à cœur de faire rayonner la culture du peuple palestinien et cela, plus que jamais.

Je suis, bien sûr, à votre disposition pour vous en dire plus. N’hésitez pas à m’appeler !

Avec toute ma reconnaissance, je redis à chacun d’entre vous mon amitié la plus chaleureuse.

Jonathan (bien sûr, avec l’assistance de Marie)

Ce courrier est envoyé à tous ceux qui constituent pour moi le « réseau de supporters » pour la réalisation de ce livre :

Amis « conseils" embarqués dans le projet depuis le début :
Erik Laloy, professeur de philosophie,
Jean-Luc Bansard, comédien et metteur en scène, directeur du Théâtre du Tiroir à Laval
Sandrine Mansour, historienne franco-palestinienne

Ceux qui ont apporté et apportent une Aide technique plus que précieuse :
Ahmad Dari, calligraphe, auteur d’une calligraphie sur le Théâtre palestinien
Anwar Abu Eisheh, ancien ministre de la Culture de l’Autorité palestinienne
Claire Théret, réalisatrice de nombreuses transcriptions et de toute la traduction du texte anglais en français
Laurent Lefeuvre, journaliste chargé de la campagne de Kisskissbank et du site internet
Sten Lena, photographe et chargé des tirages photos
Stéphanie Verrier, infographiste de la maquette-projet du livre

Les Membres de l’Association « Les Amis des Arts et de la Culture palestinienne » (anciennement « Les amis d’Alrowwad »)
qui a soutenu mes deux voyages en Palestine (2015 et 2016) :
Sylvie Deplus, présidente
Charles Belliard
Claude Labadie
Danièle Touati
Djamila & Krimo Hariti
Nathalie Simus
Paula Abouze
Yasmine Boulkroun

Les Membres de l’association du Théâtre de la Liberté de Jennine
Sabine Lagrange
Sonia Fayman

Enfin, Emmanuelle Thiébot, Auteure d’une thèse sur le théâtre palestinien en France.



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Les évadés palestiniens sont des combattants de la liberté

    Les six prisonniers palestiniens évadés sont les combattants de la liberté les plus audacieux qu’on puisse imaginer. Les Israéliens qui ont du mal à l’admettre feraient bien de se rappeler de nombreux films et séries télévisées qu’ils ont vus : S’évader de prison est la parfaite "fin heureuse". L’Acre Prison Break de 1947 - dans lequel des membres de l’Irgun, la milice clandestine pré-étatique dirigée par Menachem Begin, ont fait irruption dans la prison de la ville pour libérer les membres de la milice (...)

  • Des Juifs Européens pour une Paix Juste

    Le réseau des Juifs Européens pour une Paix Juste (EJJP en anglais, JEPJ en français), dont l’UJFP est membre, s’est vu refuser par la Commission Européenne la participation à un comité consultatif sur la stratégie à adopter pour lutter contre l’antisémitisme et favoriser une vie juive en Europe. Après plusieurs échanges de lettres avec les autorités de la Commission qui n’ont donné en réponse aucune explication à leur refus, une lettre ouverte a été rédigée le 5 juillet afin de faire connaître publiquement (...)

  • « PayPal collabore avec l’Anti-Defamation League, un important groupe de pression israélien, pour enquêter sur la manière dont les « mouvements extrémistes et haineux » collectent des fonds.

    Et avec les efforts de grande envergure de ce groupe de pression pour étiqueter le soutien aux droits des Palestiniens comme une forme de fanatisme anti-juif, cela pourrait être un autre moyen pour le secteur privé de censurer et d’entraver les militants antiracistes afin de protéger Israël.
    L’ADL se fait passer pour un groupe de défense des droits civiques tout en sapant systématiquement les mouvements de justice sociale et a ainsi dénoncé à plusieurs reprises les militants noirs pour avoir exprimé (...)