Amis des arts et de la culture de Palestine

Soutenir « Yallah Gaza », après « Le Char et l’olivier », Le nouveau film de Roland Nurier.

Présentation du projet

"Yallah Gaza" Un nouveau film documentaire pour démystifier les préjugés.

La bande de Gaza est un territoire palestinien de 360 km² où s’entassent 2 millions d’êtres humains. La population est régulièrement bombardée, maintenue dans une terreur permanente et sous blocus terrestre, maritime et aérien israélien. Comme si on leur refusait toute humanité, Gaza se sent abandonné du monde mais... n’abandonne pas. Ce film "Yallah Gaza" témoignera de « cette rage de vivre » par une plongée dans la société gazaouie et tentera de comprendre comment on en est arrivé là. Nous parlerons aussi de géopolitique, de sionisme, de politique interne palestinienne, de Droit International, et des motifs d’espoir gazaouis pour paraphraser le grand poète palestinien Mahmoud Darwich : « Nous souffrons d’un mal incurable qu’on appelle l’espoir ".

L’Equipe

- En Europe Roland Nurier travaille avec un Chef Opérateur : Jérémie Baré, un cadreur et lumière Olivier Epp et parfois avec un ingénieur du son.

- A Gaza la Direction de tournage est confiée à Iyad Alasttal [1] entouré d’une équipe de 3 techniciens.(photo)

L’association des AACP soutient ce projet, car Roland Nurier est un cinéaste que nous connaissons bien, son premier film "Le char et l’olivier" (que l’association avait soutenu) s’est révélé d’une grande qualité a remporté un grand succès.

Pour appréhender la teneur du projet un premiers liens de visionnage (montage des premiers rushs) :

Un vers un teaser court (2 mn / disponible sur helloasso) : https://vimeo.com/548119752

lien vers HelloAsso pour votre contribution au projet

[1] Iyad Alasttal, un cinéaste gazaoui qui a étudié le cinéma en France

Suivre l’évolution du projet surfacebook https://www.facebook.com/Yallah-Gaza-Nouveau-film-documentaire-en-pr%C3%A9paration-100709158666333



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Les évadés palestiniens sont des combattants de la liberté

    Les six prisonniers palestiniens évadés sont les combattants de la liberté les plus audacieux qu’on puisse imaginer. Les Israéliens qui ont du mal à l’admettre feraient bien de se rappeler de nombreux films et séries télévisées qu’ils ont vus : S’évader de prison est la parfaite "fin heureuse". L’Acre Prison Break de 1947 - dans lequel des membres de l’Irgun, la milice clandestine pré-étatique dirigée par Menachem Begin, ont fait irruption dans la prison de la ville pour libérer les membres de la milice (...)

  • Des Juifs Européens pour une Paix Juste

    Le réseau des Juifs Européens pour une Paix Juste (EJJP en anglais, JEPJ en français), dont l’UJFP est membre, s’est vu refuser par la Commission Européenne la participation à un comité consultatif sur la stratégie à adopter pour lutter contre l’antisémitisme et favoriser une vie juive en Europe. Après plusieurs échanges de lettres avec les autorités de la Commission qui n’ont donné en réponse aucune explication à leur refus, une lettre ouverte a été rédigée le 5 juillet afin de faire connaître publiquement (...)

  • « PayPal collabore avec l’Anti-Defamation League, un important groupe de pression israélien, pour enquêter sur la manière dont les « mouvements extrémistes et haineux » collectent des fonds.

    Et avec les efforts de grande envergure de ce groupe de pression pour étiqueter le soutien aux droits des Palestiniens comme une forme de fanatisme anti-juif, cela pourrait être un autre moyen pour le secteur privé de censurer et d’entraver les militants antiracistes afin de protéger Israël.
    L’ADL se fait passer pour un groupe de défense des droits civiques tout en sapant systématiquement les mouvements de justice sociale et a ainsi dénoncé à plusieurs reprises les militants noirs pour avoir exprimé (...)