Amis des arts et de la culture de Palestine

Soutenir « Yallah Gaza », après « Le Char et l’olivier », Le nouveau film de Roland Nurier.

Présentation du projet

"Yallah Gaza" Un nouveau film documentaire pour démystifier les préjugés.

La bande de Gaza est un territoire palestinien de 360 km² où s’entassent 2 millions d’êtres humains. La population est régulièrement bombardée, maintenue dans une terreur permanente et sous blocus terrestre, maritime et aérien israélien. Comme si on leur refusait toute humanité, Gaza se sent abandonné du monde mais... n’abandonne pas. Ce film "Yallah Gaza" témoignera de « cette rage de vivre » par une plongée dans la société gazaouie et tentera de comprendre comment on en est arrivé là. Nous parlerons aussi de géopolitique, de sionisme, de politique interne palestinienne, de Droit International, et des motifs d’espoir gazaouis pour paraphraser le grand poète palestinien Mahmoud Darwich : « Nous souffrons d’un mal incurable qu’on appelle l’espoir ".

L’Equipe

- En Europe Roland Nurier travaille avec un Chef Opérateur : Jérémie Baré, un cadreur et lumière Olivier Epp et parfois avec un ingénieur du son.

- A Gaza la Direction de tournage est confiée à Iyad Alasttal [1] entouré d’une équipe de 3 techniciens.(photo)

L’association des AACP soutient ce projet, car Roland Nurier est un cinéaste que nous connaissons bien, son premier film "Le char et l’olivier" (que l’association avait soutenu) s’est révélé d’une grande qualité a remporté un grand succès.

Pour appréhender la teneur du projet un premiers liens de visionnage (montage des premiers rushs) :

Un vers un teaser court (2 mn / disponible sur helloasso) : https://vimeo.com/548119752

lien vers HelloAsso pour votre contribution au projet

[1] Iyad Alasttal, un cinéaste gazaoui qui a étudié le cinéma en France

Suivre l’évolution du projet surfacebook https://www.facebook.com/Yallah-Gaza-Nouveau-film-documentaire-en-pr%C3%A9paration-100709158666333



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Arrêtez de comparer Israël à l’Afrique du Sud de l’apartheid ; c’est pire Par Thembisa Fakude

    Il est courant de nos jours de comparer le racisme institutionnel d’Israël et son occupation de la Palestine à l’apartheid sud-africain. Jusqu’à un certain point, c’est une comparaison raisonnable. Jusqu’à un certain point. Malgré toutes ses horreurs et sa brutalité, le régime d’apartheid en Afrique du Sud n’a jamais utilisé d’avions de chasse et d’artillerie pour bombarder les personnes opprimées vivant dans les townships. Israël l’a fait, et continue de le faire. C’est maintenant devenu presque une (...)

  • Gaza : la librairie al-Mansour, temple des livres de l’enclave palestinienne, détruite par un bombardement israélien

    Dans la bande de Gaza, le site était considéré comme le temple des livres. C’était le lieu où les lycéens pouvaient trouver un manuel scolaire, les plus pratiquants leur coran et les esprits bohèmes des traductions de Dostoïevski en arabe. Mais mardi dernier, 18 mai, la librairie al-Mansour a été réduite en poussière.
    « Il y a 100 000 livres sous ces ruines »
    Vers 5H00 du matin, Samir al-Mansour, son propriétaire, était chez lui et regardait les chaînes d’info arabes lorsqu’il a appris qu’un (...)

  • Médias détruits à Gaza : RSF demande à la procureure de la CPI de déterminer si ces bombardements constituent des crimes de guerre

    Depuis une semaine, les locaux de 23 médias locaux et internationaux ont été détruits par des frappes aériennes israéliennes ciblées. Les derniers bombardements en date ont détruit, samedi 15 mai, les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press (AP) et de la chaîne qatarie Al-Jazeera. L’armée israélienne justifie ces frappes en expliquant que des équipements du "renseignement militaire" du Hamas, le mouvement islamiste au pouvoir dans la bande de Gaza, se trouvaient dans les immeubles visés. (...)