Amis des arts et de la culture de Palestine

Rencontre le 27 novembre 2018 à 19h00 Centre Culturel Algérien

Force et vitalité du théâtre en Palestine

Méconnu en Occident, le théâtre de Palestine est vivant, riche, diversifié, créatif.

Dans le contexte particulier d’un pays occupé, géographiquement fragmenté, politiquement déchiré, partagé entre conservatisme et fureur de vivre, la culture constitue aussi une forme de résistance et de résilience et le théâtre est un vecteur fort d’émancipation.

Invité : le Yes Theatre de Hébron - humour et métaphores

Avec Mohamed Titi, metteur en scène et comédien du Yes Theatre

A ses côtés, Jonathan Daitch. Parti à la rencontre des multiples troupes de théâtre de Palestine en vue de l’élaboration d’un livre, il nous restituera ses découvertes.

Exemple de la dynamique théâtrale palestinienne, le Yes Theatre nous livrera son expérience et ses actualités.

Implanté à Hébron depuis 20 ans le Yes Theatre produit des spectacles qui sont présentés dans toute la Cisjordanie mais aussi à l’international, en Asie, en Europe et dans le Monde Arabe où il est régulièrement invité, primé, et collabore à des projets artistiques.

Proche de la population locale, il développe différentes approches telles que le théâtre de marionnettes, le théâtre-forum et est un acteur fort de questionnement, de libération des esprits et de plaidoyer.

Ainsi les artistes palestiniens remettent le théâtre au cœur de la cité et nous invitent à nous enrichir de leurs pratiques.

Mardi 27 novembre à 19h00
Centre Culturel Algérien 171 rue de la croix Nivert 75015 Paris
Entrée libre

La soirée est organisée par Les Amis d’Al Rowwad dont le siège est Paris 18ème
info@amis-alrowwad.org

Documents à télécharger

 


FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Flottille vers Gaza : la procureure de la CPI réitère son refus de poursuivre Israël

    La procureure de la Cour pénale internationale (CPI) a réaffirmé lundi qu’il n’y avait pas matière à poursuivre Israël pour le raid meurtrier contre une flottille humanitaire à destination de Gaza en mai 2010.
    La décision de la procureure Fatou Bensouda survient trois mois après que la CPI lui a ordonné, pour la deuxième fois, de réexaminer la nécessité ou non de poursuivre Israël.
    "Il n’y a toujours pas de base raisonnable pour ouvrir une enquête", a déclaré Mme Bensouda à la Cour, dans un document (...)

  • Pourquoi j’ai intenté un procès à l’UE pour son commerce avec les colonies de peuplement

    Je fais partie d’un groupe de sept personnes qui ont intenté un procès à l’exécutif de l’Union européenne pour son commerce avec des colonies de peuplement dans des territoires sous occupation militaire.
    Il peut sembler étrange que nous ayons agi ainsi au même moment où le plus haut tribunal de l’UE statuait que tous les produits en provenance des colonies d’Israël en Cisjordanie et sur le plateau du Golan devaient être étiquetés avec précision.
    Toutefois, il faut souligner qu’en dépit de ce verdict, (...)

  • « Soumaya présente le point de vue des victimes de l’état d’urgence »

    Premier film à revenir sur les dégâts humains de l’état d’urgence instauré au lendemain des attentats de novembre 2015 à Paris, Soumaya n’a pas encore trouvé de distributeur.
    Soumaya est cadre dans une entreprise responsable de la sécurité de l’aéroport Charles de Gaulle. Musulmane, mère d’une petite fille, elle voit du jour au lendemain sa vie bouleversée lorsqu’elle est licenciée après avoir subi une perquisition administrative.
    Sur la base d’une dénonciation anonyme sans doute due à un collègue envieux, (...)