Amis des arts et de la culture de Palestine

Rencontre le 27 novembre 2018 à 19h00 Centre Culturel Algérien

Force et vitalité du théâtre en Palestine

Méconnu en Occident, le théâtre de Palestine est vivant, riche, diversifié, créatif.

Dans le contexte particulier d’un pays occupé, géographiquement fragmenté, politiquement déchiré, partagé entre conservatisme et fureur de vivre, la culture constitue aussi une forme de résistance et de résilience et le théâtre est un vecteur fort d’émancipation.

Invité : le Yes Theatre de Hébron - humour et métaphores

Avec Mohamed Titi, metteur en scène et comédien du Yes Theatre

A ses côtés, Jonathan Daitch. Parti à la rencontre des multiples troupes de théâtre de Palestine en vue de l’élaboration d’un livre, il nous restituera ses découvertes.

Exemple de la dynamique théâtrale palestinienne, le Yes Theatre nous livrera son expérience et ses actualités.

Implanté à Hébron depuis 20 ans le Yes Theatre produit des spectacles qui sont présentés dans toute la Cisjordanie mais aussi à l’international, en Asie, en Europe et dans le Monde Arabe où il est régulièrement invité, primé, et collabore à des projets artistiques.

Proche de la population locale, il développe différentes approches telles que le théâtre de marionnettes, le théâtre-forum et est un acteur fort de questionnement, de libération des esprits et de plaidoyer.

Ainsi les artistes palestiniens remettent le théâtre au cœur de la cité et nous invitent à nous enrichir de leurs pratiques.

Mardi 27 novembre à 19h00
Centre Culturel Algérien 171 rue de la croix Nivert 75015 Paris
Entrée libre

La soirée est organisée par Les Amis d’Al Rowwad dont le siège est Paris 18ème
info@amis-alrowwad.org

Documents à télécharger

 


FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Pascal Boniface porte plainte contre la « Brigade juive »

    "Pascal Boniface est soulagé. Sa plainte contre la « Brigade juive » pour dégradations, initialement refusée, vient d’être acceptée" , annonce Nadir Dendoune dans le Courrier de l’Atlas
    « C’est le commissariat du 11è qui m’a appelé pour nous annoncer la bonne nouvelle », témoigne le géopolitologue français, spécialiste de la question israélo-palestinienne et qui est régulièrement la cible d’attaques émanant des mouvements pro-israéliens. « C’est une victoire pour la liberté d’expression et contre les violences (...)

  • Cour Pénale Internationale : face aux Palestiniens, Badinter défend Netanyahou

    La Procureure de la Cour Pénale Internationale, Fatou Bensouda, a annoncé le 20 décembre 2019 son intention d’ouvrir une enquête sur les éventuels crimes de guerre commis depuis juin 2014 en Israël-Palestine. Afin de délimiter son travail d’enquête, la procureure a demandé officiellement à la Cour de préciser que la juridiction de la Cour Pénale Internationale s’applique bien à la Palestine et que le territoire d’enquête comprend la Cisjordanie, Jérusalem Est et Gaza. Fatou Bensouda a également conseillé à (...)

  • Un texte d’Eléonore Bronstein, en soutien à Mohamad Bakri, réalisateur du film "Jénine Jénine" :

    "Modestement, je voudrais exprimer toute ma solidarité avec Mohammad Bakri convoqué aujourd’hui devant un tribunal israélien suite à une plainte d’un ancien soldat d’élite pour diffamation.
    Le tort de Mohammad ? (en plus d’être Palestinien, je veux dire) : avoir réalisé, il y a presque 20 ans, un film documentaire intitulé " Jénine Jénine" dans lequel il exposait des témoignages de survivant.e.s du massacre israélien du camp pendant la répression de la seconde Intifada.
    Il est, depuis, harcelé, empêché de (...)