Amis des arts et de la culture de Palestine

Le texte intégral de la pièce

Vous pouvez télécharger ci-dessous le livret de la pièce "Nous sommes les enfants du Camp", écrite par Mr Abu-Srour, directeur du centre culturel Al Rowwad.

La pagination a été réalisée pour une impression au format A5

Avertissement :

La pièce ci-après reproduit en les transposant les événements tragiques au cours desquels une partie de la population palestinienne a été expulsée de sa terre.

Les auteurs de ces actes étaient d’abord les volontaires des groupes de combat sionistes puis les soldats de l’armée israélienne elle-même. Les victimes palestiniennes les désignent sous le nom de « Juifs », ou de "sionistes", termes qui repris par la pièce.

Il ne s’agit pas d’une manifestation d’antisémitisme, les Palestiniens sachant bien faire la différence entre les soldats juifs de l’armée d’occupation et les nombreux Juifs qui, sur place et dans le monde, sont solidaires avec eux.

Nous savons, en France, ce qu’est une occupation. Sur nos murs sont scellées de nombreuses plaques qui rappellent qu’en ce lieu des résistants « furent sauvagement assassinés par les Allemands ». Ces avis ne sont pas pour autant des manifestations d’un racisme antigermanique. Il faut comprendre les termes utilisés ici dans le même sens.

Documents à télécharger

  Livret de la pi


FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Médias détruits à Gaza : RSF demande à la procureure de la CPI de déterminer si ces bombardements constituent des crimes de guerre

    Depuis une semaine, les locaux de 23 médias locaux et internationaux ont été détruits par des frappes aériennes israéliennes ciblées. Les derniers bombardements en date ont détruit, samedi 15 mai, les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press (AP) et de la chaîne qatarie Al-Jazeera. L’armée israélienne justifie ces frappes en expliquant que des équipements du "renseignement militaire" du Hamas, le mouvement islamiste au pouvoir dans la bande de Gaza, se trouvaient dans les immeubles visés. (...)

  • Israël, Cour pénale internationale et ONG

    PAR CHRISTOPHE OBERLIN
    A la suite de l’Agence France Presse, de nombreux médias français reprennent l’événement que constituerait la dénonciation d’un apartheid israélien par l’ONG Nord-américaine Human Rights Watch. C’est faire peu de cas d’un autre événement, historique celui-là, qui est l’ouverture d’une enquête de la Cour Pénale Internationale sur la « Situation dans l’Etat de Palestine » le 3 mars 2021. Et c’est aussi donner aux ONG une importance qu’elles n’ont pas.
    Les organisations non gouvernementales (...)

  • Une Nakba permanente à Jérusalem

    Israël commet une Nakba permanente à Jérusalem-Est occupée.
    Des organisations de colons menacent d’expulser par la force 15 familles palestiniennes de leurs domiciles à Jérusalem dans les quelques mois à venir.
    Cela correspond à 37 maisonnées et à environ 195 individus, selon le groupe palestinien de défense des droits humains Al-Haq.
    Les familles résident dans le secteur de Karm al-Jaouni, quartier de Sheikh Jarrah, et dans le secteur de Batan al-Hawa, quartier de Silwan.
    En novembre, des (...)