Amis des arts et de la culture de Palestine

Le texte intégral de la pièce

Vous pouvez télécharger ci-dessous le livret de la pièce "Nous sommes les enfants du Camp", écrite par Mr Abu-Srour, directeur du centre culturel Al Rowwad.

La pagination a été réalisée pour une impression au format A5

Avertissement :

La pièce ci-après reproduit en les transposant les événements tragiques au cours desquels une partie de la population palestinienne a été expulsée de sa terre.

Les auteurs de ces actes étaient d’abord les volontaires des groupes de combat sionistes puis les soldats de l’armée israélienne elle-même. Les victimes palestiniennes les désignent sous le nom de « Juifs », ou de "sionistes", termes qui repris par la pièce.

Il ne s’agit pas d’une manifestation d’antisémitisme, les Palestiniens sachant bien faire la différence entre les soldats juifs de l’armée d’occupation et les nombreux Juifs qui, sur place et dans le monde, sont solidaires avec eux.

Nous savons, en France, ce qu’est une occupation. Sur nos murs sont scellées de nombreuses plaques qui rappellent qu’en ce lieu des résistants « furent sauvagement assassinés par les Allemands ». Ces avis ne sont pas pour autant des manifestations d’un racisme antigermanique. Il faut comprendre les termes utilisés ici dans le même sens.

Documents à télécharger

  Livret de la pi


FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • FESTIVAL DE CANNES : LETTRE D’ARTISTES PALESTINIENS CONCERNANT LEUR REFUS DE PARTICIPER AU FESTIVAL

    Nous, l’équipe de tournage du film ‘Let It Be Morning’ souhaitons faire le communiqué suivant concernant notre décision de ne pas participer au festival de Cannes :
    Nous soutenons notre ami et camarade Eran Kolirin et nous sommes fiers d’avoir participé au projet de film inspiré du roman éponyme de Sayed Kashua ‘Let It Be Morning’. Nous sommes heureux que le film ait été sélectionné à Cannes.
    Ce film est le fruit d’une production collective qui décrit “l’état de siège” que nous vivons comme l’a écrit le (...)

  • La NAKBA continue

    Ayaled Shaked demande l’expulsion de Salah Hamouri
    Le 30 juin 2021, la ministre de l’Intérieur israélienne a annoncé sur les réseaux sociaux avoir signé la révocation du titre de résidence à Jérusalem de Salah Hamouri.
    Cette décision de l’actuelle ministre de l’Intérieur israélienne met à exécution ce que son prédécesseur avait déjà réclamé en septembre 2020. Cette mesure entraînerait une expulsion définitive et l’impossibilité pour Salah de vivre à Jérusalem mais également en Palestine, c’est à dire l’exil (...)

  • Arrêtez de comparer Israël à l’Afrique du Sud de l’apartheid ; c’est pire Par Thembisa Fakude

    Il est courant de nos jours de comparer le racisme institutionnel d’Israël et son occupation de la Palestine à l’apartheid sud-africain. Jusqu’à un certain point, c’est une comparaison raisonnable. Jusqu’à un certain point. Malgré toutes ses horreurs et sa brutalité, le régime d’apartheid en Afrique du Sud n’a jamais utilisé d’avions de chasse et d’artillerie pour bombarder les personnes opprimées vivant dans les townships. Israël l’a fait, et continue de le faire. C’est maintenant devenu presque une (...)