Amis des arts et de la culture de Palestine

Le cimetière anglais de Gaza, où tous reposent ensemble en paix

Issam Jarada poursuit le travail de mémoire de son père en travaillant comme jardinier au cimetière des Anglais de Gaza. Il éprouve un sentiment profond de responsabilité à entretenir ce lieu de mémoire (dont de nombreuses tombes ont été endommagées à la suite des bombardements israélien). Issam ne considère pas sa fonction comme un métier ordinaire, c’est pour lui une mission, un véritable engagement… Ce cimetière est pour lui comme sa deuxième maison, ’’ Je me considère comme un poisson qui vit dans une mer, si je sors d’ici je meurs’’ nous dit-il.
Ce cimetière s’est constitué à la suite de la 1ere guerre mondiale pour enterrer les soldats tués dans cette région de la Palestine : 3700 jeunes hommes de 17 nationalités et de toutes les religions.
On y dénombre aussi 26 Indiens dont 12 musulmans, 52 Egyptiens, 8 Juifs de nationalité allemande, un Français et aussi 36 Canadiens des forces de paix de l’ONU intervenus pour faire cesser les combats de 1956 liés à l’intervention conjointe de la France, de la Grande-Bretagne et d’Israël contre la nationalisation du canal de Suez voulue par Nasser.
Pour les habitants de Gaza, ce lieu est considéré comme un lieu historique protégé et que l’on va visiter. Les élèves des écoles publiques et privées aussi y viennent aussi ; une occasion pour leurs professeurs d’enseigner une histoire vivante et d’enrichir la culture de leurs élèves.
Pour plus d’infos : http://www.info-palestine.eu/spip.php... ?
PS : lors de tournage de ce film, nous n’avons pas trouvé de visiteurs à cause le confinement’.

© Gaza Stories, 2020



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • DES AVOCATS INTERPELLENT MACRON
  • Gaza : le double langage du procureur de la CPI alors qu’un génocide est en cours

    Le 3 décembre 2023, le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) a achevé sa première mission en Israël et en Palestine. En Israël, il a rencontré des survivants et des familles de victimes des attaques du Hamas du 7 octobre ; à Ramallah, en Palestine, il a tenu des réunions avec des responsables palestiniens et des victimes de Gaza et de Cisjordanie. Depuis le début de son mandat en juin 2021, il est resté relativement discret quant à la situation en Palestine, hormis sa promesse de se rendre (...)

  • L’attaque d’Israël contre le Freedom Theatre dans le camp de Jénine fait partie d’un génocide culturel

    La destruction du théâtre et l’arrestation de son personnel s’inscrivent dans une tentative générale visant à briser les Palestiniens de Cisjordanie occupée sur le plan psychologique et émotionnel
    Lorsque Mustafa Shetha, père de quatre enfants et directeur général du Freedom Theatre, a été enlevé de chez lui le mercredi 13 décembre, qu’on lui a bandé les yeux et qu’il a été incarcéré, battu et privé de nourriture et d’eau, ce n’était pas le fruit du hasard.
    Les soldats israéliens, qui avaient la moitié de son (...)