Amis des arts et de la culture de Palestine

Groupe de Voiron

Histoire d’une rencontre…

En Mars 2001, un groupe d’enfants et de jeunes de Voiron, membres de la JOC, prenaient contact avec les enfants du centre culturel du camp de réfugiés d’Aïda, à Bethléem. Des échanges très riches s’ensuivaient.

Le 6 Décembre 2001, est crée le Collectif Isérois pour la Palestine.réunissant un groupement d’associations voironnaises.

Le 25 Novembre 2002, c’est donc tout naturellement que Abdel Fattah Abu Srour, directeur du centre culturel Al Rowwad, faisait étape pour la première fois à Voiron pour parler de son projet de tournée théâtrale de sa troupe d’enfants en France, en 2003. Au cours de cette soirée de nombreux Voironnais découvraient à cette occasion la situation critique vécue par les Palestiniens, et particulièrement les réfugiés des camps, depuis le début de la seconde intifada…Mais ils découvraient par la même occasion le travail remarquable effectué par ce centre "pour le développement de la culture" et "contre la guerre".

Le 29 Novembre 2002, était créée au niveau national une association loi 1901, la "Société des Amis du Théâtre d’Al Rowwad", à laquelle adhéraient un certain nombre de Voironnais.

En 2008, une association (loi 1901) à été crée « Les Amis du Théâtre Al Rowwad » VOIRON.


QUI SOMMES NOUS : A VOIRON (30 kms de Grenoble ) petite ville de 20.000 habitants notre association est composée de membres de réseaux associatifs, ainsi que de nombreux sympathisants, comme le raconte l’histoire, étant implanté depuis 2001, les « Amis d’Al Rowwad » sont bien connus sur Voiron et le Voironnais .

NOTRE BUT, premier est de soutenir la résistance Palestinienne par des actions culturelles, en France et en Palestine , et de promouvoir la culture Palestinienne à travers le travail du Centre Culturel d’ Aïda , afin de permettre aux jeunes du Camp de vivre pleinement leur jeunesse.

AGIR. Pour nous 2 actions sont primordiales, la visibilité et l’information.

La visibilité, Nous essayons de participer en tant que « Les Amis du Théâtre Al Rowwad » dans tous les temps forts de la vie associative voironnaise.

- En 2008 : Semaine de Solidarité Internationale, Semaine contre de racisme, une soirée pour les Libertés organisée par Ras L’Front, Un pique nique en solidarité avec les sans papiers RESF, un d »bat sur Les Amoureux au ban public et chaque année en novembre nous animons un stand pendant 2 jours à la foire de la St Martin à Voiron.

- L’information, du public voironnais ne s’arrête pas à la seule présentation du Centre Culturel Al Rowwad, mais notre information s’étend a l’ensemble du conflit palestinien.

- En 2008 au mois de mars nous avons eu une rencontre sur la Nakba et nous avons planté symboliquement un olivier.
Au mois de Mai une soirée sur la Paix par le droit a été organisée.
Au mois de Juillet nous avons accueilli la troupe .
Et au mois de Novembre nous avons eu le plaisir de la visite d’Abdel fattah Abu Srour pendant une soirée de reprise de la venue des jeunes d ‘Aïda.



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • FESTIVAL DE CANNES : LETTRE D’ARTISTES PALESTINIENS CONCERNANT LEUR REFUS DE PARTICIPER AU FESTIVAL

    Nous, l’équipe de tournage du film ‘Let It Be Morning’ souhaitons faire le communiqué suivant concernant notre décision de ne pas participer au festival de Cannes :
    Nous soutenons notre ami et camarade Eran Kolirin et nous sommes fiers d’avoir participé au projet de film inspiré du roman éponyme de Sayed Kashua ‘Let It Be Morning’. Nous sommes heureux que le film ait été sélectionné à Cannes.
    Ce film est le fruit d’une production collective qui décrit “l’état de siège” que nous vivons comme l’a écrit le (...)

  • La NAKBA continue

    Ayaled Shaked demande l’expulsion de Salah Hamouri
    Le 30 juin 2021, la ministre de l’Intérieur israélienne a annoncé sur les réseaux sociaux avoir signé la révocation du titre de résidence à Jérusalem de Salah Hamouri.
    Cette décision de l’actuelle ministre de l’Intérieur israélienne met à exécution ce que son prédécesseur avait déjà réclamé en septembre 2020. Cette mesure entraînerait une expulsion définitive et l’impossibilité pour Salah de vivre à Jérusalem mais également en Palestine, c’est à dire l’exil (...)

  • Arrêtez de comparer Israël à l’Afrique du Sud de l’apartheid ; c’est pire Par Thembisa Fakude

    Il est courant de nos jours de comparer le racisme institutionnel d’Israël et son occupation de la Palestine à l’apartheid sud-africain. Jusqu’à un certain point, c’est une comparaison raisonnable. Jusqu’à un certain point. Malgré toutes ses horreurs et sa brutalité, le régime d’apartheid en Afrique du Sud n’a jamais utilisé d’avions de chasse et d’artillerie pour bombarder les personnes opprimées vivant dans les townships. Israël l’a fait, et continue de le faire. C’est maintenant devenu presque une (...)