Amis des arts et de la culture de Palestine

Flottille vers Gaza : la procureure de la CPI réitère son refus de poursuivre Israël

La procureure de la Cour pénale internationale (CPI) a réaffirmé lundi qu’il n’y avait pas matière à poursuivre Israël pour le raid meurtrier contre une flottille humanitaire à destination de Gaza en mai 2010.

La décision de la procureure Fatou Bensouda survient trois mois après que la CPI lui a ordonné, pour la deuxième fois, de réexaminer la nécessité ou non de poursuivre Israël.

"Il n’y a toujours pas de base raisonnable pour ouvrir une enquête", a déclaré Mme Bensouda à la Cour, dans un document officiel de 44 pages.

La procureure y réaffirme sa position selon laquelle elle ne dispose pas de "base raisonnable" pour conclure à un niveau de "gravité suffisant pour être recevable devant le tribunal", et appelle à "clore" ce dossier.

La procureure avait décidé en 2014 de ne pas poursuivre Israël, puis confirmé sa décision en 2017 après que la CPI lui avait ordonné une première fois de réexaminer le dossier.

En 2010, la flottille affrétée par l’ONG turque IHH, considérée comme proche de l’actuel gouvernement islamo-conservateur au pouvoir à Ankara, avait été arraisonnée dans les eaux internationales par un commando israélien tandis qu’elle tentait de rallier Gaza, sous blocus israélien.

Neuf Turcs qui se trouvaient à bord du Mavi Marmara avaient été tués dans l’assaut. Un dixième était mort plus tard de ses blessures.

Cette flottille était composée de huit navires, avec à leur bord 70 passagers originaires d’une quarantaine de pays. Son objectif déclaré était d’apporter de l’aide à Gaza et d’attirer l’attention de la communauté internationale sur les conséquences du blocus.

https://www.lorientlejour.com/article/1197111/flottille-vers-gaza-la-procureure-de-la-cpi-reitere-son-refus-de-poursuivre-israel.html



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • LE JUGEMENT HISTORIQUE DE LA COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L’HOMME EST DÉFINITIF !

    Ça y est ! C’est définif : il n’y a pas eu de recours de la part du gouvernement français auprès de la Chambre d’appel de la Cour Européenne des droits de l’Homme, en ce 18 septembre 2020, qui était la date limite pour un éventuel recours. L’Etat français est bel et bien condamné pour avoir sanctionné l’appel au boycott d’Israel, indique Me Grégory THUAN Dit DIEUDONNE !
    C’est curieux comme les médias dominants ont été discrets sur ce scoop historique, dont la portée s’étend à la totalité du continent (...)

  • Washington sanctionne Fatou Bensouda, la procureure de la Cour pénale internationale

    Washington dénonce l’enquête pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité en Afghanistan et les enquêtes contre Israël pour crimes de guerre en Cisjordanie et dans la bande de Gaza.
    Washington avait auparavant déjà interdit d’entrée aux Etats-Unis des responsables de la Cour et révoqué le visa américain de Fatou Bensouda.
    Après des mois de menaces et à deux mois de la présidentielle aux Etats-Unis, l’administration de Donald Trump a mis sa menace à exécution contre Fatou Bensouda, la procureure de la (...)

  • La vie sous surveillance dans la plus grande prison du monde

    Les drones israéliens : Une torture de tous les instants pour les Gazaouis
    Le traumatisme de la population Gazaouie créé par la surveillance constante
    des drones israélien
    Souce : CAPJPO EuroPalestine