Amis des arts et de la culture de Palestine

Appel au soutien des théâtres en Palestine

LE THEATRE PALESTINIEN, PORTER SA VOIX, ETRE A SES COTES pour qu’il VIVE !

En 2021, vous nous avez accompagné dans cette belle aventure qu’a été la publication de
« Voix du théâtre en Palestine ».

Sans votre participation financière, sans votre présence attentive, les encouragements et le soutien de beaucoup d’entre vous, ce livre n’aurait pas vu le jour. Vous êtes, pour nous, non seulement des contributeurs financiers mais des accompagnateurs bienveillants et pour certains vigilants d’une aventure inédite et toujours vivante.

Où en sommes-nous en cet été 2023 ?
Le livre sorti en France, aux Riveneuve éditions, en décembre 2021, a suivi sa propre vie. Les 800 exemplaires sont presque tous entre les mains de militants, vos mains, celles de comédiens et de comédiennes et d’inconnus, bien sûr, qui parfois nous écrivent… Il en reste peu d’exemplaires. Il a fait l’objet de plusieurs présentations dans des rencontres et des festivals dont « Etonnants voyageurs » à Saint Malo, en mai 2022. Envisager sa réédition est à l’ordre du jour mais actuellement problématique.

Le Livre sorti en anglais, en janvier 2022, à Jérusalem Est, a été remis à tous.tes les comédien.nes qui en sont co-auteur.trices. Il est vendu en librairie et étudié dans les universités. Nous avons pu constater, avec émotion, combien nos ami.es palestinien.nes l’apprécient. En effet, nous nous sommes rendus, entre le 2 et le 20 novembre, en Palestine où nous avons été accueillis avec amitié, chaleur et même amour (oui disons-le !) par 25 des 49 co-auteurs au cours d’une pérégrination de ville en ville : Hébron, Bethléem, Ramallah, Beit Jala et bien sûr, Jérusalem Est où la famille Muna qui a édité et qui diffuse dans ses deux librairies le livre en anglais nous a proposé un logement confortable pour tout notre séjour en Palestine. Au cours de ce moment particulier, nous avons été bouleversés en voyant combien ce livre était apprécié, sa qualité artistique et éditoriale saluée comme étant un véritable hommage au théâtre palestinien, une « référence » disent certains. Plusieurs fois, il nous a été dit : « Le livre est beau. Il nous fait honneur », s’ajoutant à cette autre réflexion maintes fois entendu : « Nous étions invisibles et maintenant nous sommes là avec nos paroles ! »

Et maintenant, où en sommes-nous ? A notre retour fin 2022, deux projets se sont imposés à nous puis, en ce mois de juillet 2023, l’actualité est venue brutalement les percuter… avec la destruction partielle du Freedom Theatre à Jénine.

 Premier projet : Apporter notre aide pour construire une Black Box à Yes Theatre d’Hébron
Fin novembre, à notre retour de Palestine, nous nous sommes mis à la tâche afin de tenter de trouver des fonds pour mettre à disposition une salle pour « Yes Theatre » à Hébron. Car il nous a semblé inimaginable que ce théâtre qui touche 160 000 personnes n’ait aucun local en dehors de bureaux… Pas même une salle de répétition. C’est 80 000 euros environ qu’il faudrait réunir. Nous avons commencé à nous engager dans cette démarche.

 Deuxième projet : Créer une Résidence de comédiens palestiniens en France a commencé à s’imposer en résonance et comme une évidence après la sortie du livre en France et en Palestine. Ce projet, en cours de mise en place, est mené avec un Réseau composé de militants et des personnes ayant déjà des expériences avec des théâtres palestiniens.

Et voilà que la triste réalité de la Palestine se rappelle à nous, en ce mois de juillet 2023, avec son lot de destructions et de morts avec l’attaque du Camp de réfugiés de Jénine par l’armée israélienne au cours de laquelle 12 palestiniens ont été tués dont 3 enfants. La nouvelle de la destruction en grande partie du « Freedom Theatre » ou Théâtre de la Liberté nous est rapidement parvenue.

Très vite la photo d’Ahmed Tobasi était publiée sur Facebook, image de désolation qui contrebalançait celle de ce même comédien, plein d’allant et de puissance, sur la première de couverture de « Voix du Théâtre en Palestine ». Le choc des photos s’imposait à nous encore une fois !

Ahmed Tobasi, comédien, directeur artistique,
à gauche au Théâtre du Tiroir de Laval en novembre 2018, levant les bras au ciel,
à droite, assis sur les ruines du Théâtre de la Liberté après le passage de l’armée israélienne.
Le 5 juillet 2023

C’est une urgence : il nous faut aider à reconstruire le Théâtre de la Liberté à Jénine.
Les « Amis du Théâtre de la Liberté » nous demande de relayer l’Appel de Mustafa Sheta, directeur général du Théâtre. Vous vous devez de lire ce message d’un homme qui ne baisse pas les bras, qui croit toujours en sa mission au-delà du ravage des bulldozers, des bombes ainsi que des efforts immenses que la restauration complète du bâtiment va leur demander. La conclusion de son courrier est une belle invitation à le rejoindre pour construire le monde meilleur en lequel il croit toujours :
« En protégeant et renforçant cette institution des arts et de la culture, nous sommes fermement convaincus de pouvoir restaurer une vie normale dans le camp de Jénine qui permette aux réfugiés de se saisir de leur puissance au moyen d’activités artistiques et d’expression culturelle. Une telle contribution répand de l’amour, de l’inspiration, de la sécurité, du sentiment de communauté, de l’inclusivité et, par-dessus tout, de la JOIE ! »

En vous remerciant de l’attention que vous aurez à nous lire, nous vous remercions, par avance, de tout ce que vous pourrez faire pour accompagner le rayonnement du théâtre de Palestine.

Jonathan et Marie Daitch

Aidez nous ; aidez les en faisant un don par chèque à l’association au 24 rue Custine 75018 Paris

Ou en ligne : utiliser la plateforme de don HelloAsso (CLIQUEZ ICI)pour faire un paiement en ligne 100% sécurisé.

Un reçu fiscal vous sera adressé vous donnant droit à une réduction de 66% de votre don

Documents à télécharger

  Affiche Lancement
  Logo CTP


FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Dommages perpétrés par Israël à l’encontre des archives, des bibliothèques et des musées de Gaza (octobre 2023 – janvier 2024)

    Rapport préliminaire des Bibliothécaires et Archivistes en Palestine (LAP)
    La destruction du patrimoine culturel de Gaza appauvrit l’identité collective du peuple palestinien, le prive irréversiblement de son histoire et viole sa souveraineté. Dans ce rapport, nous présentons une liste partielle des archives, des bibliothèques et des musées de Gaza qui ont été détruits, endommagés ou pillés par les forces armées israéliennes depuis le 7 octobre 2023. Un tel rapport est nécessairement incomplet. Il est (...)

  • DES AVOCATS INTERPELLENT MACRON
  • Gaza : le double langage du procureur de la CPI alors qu’un génocide est en cours

    Le 3 décembre 2023, le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) a achevé sa première mission en Israël et en Palestine. En Israël, il a rencontré des survivants et des familles de victimes des attaques du Hamas du 7 octobre ; à Ramallah, en Palestine, il a tenu des réunions avec des responsables palestiniens et des victimes de Gaza et de Cisjordanie. Depuis le début de son mandat en juin 2021, il est resté relativement discret quant à la situation en Palestine, hormis sa promesse de se rendre (...)