Amis des arts et de la culture de Palestine

Visit Palestine

Katie Barlow

Qu’est-ce qui motive une jeune diplômée occidentale à devenir volontaire de la paix au moyen orient ?

Caiomhe Butterly est une de ces volontaires toujours plus nombreuses qui risquent leurs propres vies pour agir dans ce conflit sanglant et sans fin entre Israël et la Palestine. Plusieurs internationaux, y compris elle même, ont jusqu’à maintenant été blessés. Certains y ont perdus la vie.

Dans ce documentaire, elle témoigne du chaos après l’attaque du camp de Jénine en avril 2002. Le film la suit dans sa principale activité, accompagner la communauté dans les risques quotidiens. Malgré la peur et les menaces, une balle dans la jambe et une expulsion, elle est déterminée à revenir.

Dans l’intermède, elle raconte son histoire en Irlande, son pays d’origine, lors de meeting publics, reçoit du Time Magazine le "European Hero Award", et voyage dans l’Irak d’après guerre pour visiter les camps de réfugiés palestiniens. Elle revient à Jénine juste avant qu’une jeune femme du camp, Hanadi Jaradat, ne commette un attentat suicide à Haifa.

Les activistes tels que Butterly sont souvent catalogués comme des fous ou des saints. Ce film nous fait partager l’intimité d’une femme simplement honnête, brave, déterminée mais aussi critique envers elle même, qui agit à la limite des possibilités, sans quête de gloire. Elle est le fil conducteur qui nous permet de découvrir la vie quotidienne des palestiniens, trop souvent caricaturés comme des combattants ou des victimes, des héros ou des fanatiques. Ce film nous offre une chance unique d’entrevoir ce qu’elle nomme "l’espace de beauté et de joie" de ce peuple sous occupation.

’...a passionate indictment of the Israeli military in the Jenin refugee camp...this is raw, urgent movie-making"
The Guardian

"Katie Barlow’s film VISIT PALESTINE is both a devastating account of daily life for Palestinians and a fine portrait of a brave and selfless Irish woman who lives with them. No-one talks politics yet it is a deeply political film. You are left with a burning anger on behalf of those who bear the occupation of their land and appalling military oppression with such fortitude. Israel, the U.S. and their apologists stand indicted and, on this evidence, convicted"
Ken Loach

{{Producteur :}} Katie Barlow
{{Durée : }} 78 mn
{{Langue(s) :}} Anglais/Arabe
{{Sous titrage :}} Anglais


FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Pascal Boniface porte plainte contre la « Brigade juive »

    "Pascal Boniface est soulagé. Sa plainte contre la « Brigade juive » pour dégradations, initialement refusée, vient d’être acceptée" , annonce Nadir Dendoune dans le Courrier de l’Atlas
    « C’est le commissariat du 11è qui m’a appelé pour nous annoncer la bonne nouvelle », témoigne le géopolitologue français, spécialiste de la question israélo-palestinienne et qui est régulièrement la cible d’attaques émanant des mouvements pro-israéliens. « C’est une victoire pour la liberté d’expression et contre les violences (...)

  • Cour Pénale Internationale : face aux Palestiniens, Badinter défend Netanyahou

    La Procureure de la Cour Pénale Internationale, Fatou Bensouda, a annoncé le 20 décembre 2019 son intention d’ouvrir une enquête sur les éventuels crimes de guerre commis depuis juin 2014 en Israël-Palestine. Afin de délimiter son travail d’enquête, la procureure a demandé officiellement à la Cour de préciser que la juridiction de la Cour Pénale Internationale s’applique bien à la Palestine et que le territoire d’enquête comprend la Cisjordanie, Jérusalem Est et Gaza. Fatou Bensouda a également conseillé à (...)

  • Un texte d’Eléonore Bronstein, en soutien à Mohamad Bakri, réalisateur du film "Jénine Jénine" :

    "Modestement, je voudrais exprimer toute ma solidarité avec Mohammad Bakri convoqué aujourd’hui devant un tribunal israélien suite à une plainte d’un ancien soldat d’élite pour diffamation.
    Le tort de Mohammad ? (en plus d’être Palestinien, je veux dire) : avoir réalisé, il y a presque 20 ans, un film documentaire intitulé " Jénine Jénine" dans lequel il exposait des témoignages de survivant.e.s du massacre israélien du camp pendant la répression de la seconde Intifada.
    Il est, depuis, harcelé, empêché de (...)