Amis des arts et de la culture de Palestine

Un programme de renforcement des capacités virtuelles en entrepreneuriat culturel

Yes Theatre invite les jeunes artistes palestiniens spécialisés dans les arts du spectacle à postuler pour un programme de renforcement des capacités virtuelles en entrepreneuriat culturel.

"The Creative Lab and Incubator" est un nouveau partenariat innovant et passionnant entre Yes Theatre et la Fondation Al Asfari. Le programme est conçu sur une période de trois ans, à compter de 2020. Ce programme de renforcement des capacités fait partie du Creative Lab and Incubator.

Le laboratoire créatif et l’incubateur visent à :

- Mettre en place le « Yes Theatre Cultural Entrepreneurship Lab » comme modèle dans le secteur culturel et une agence spécialisée pour enseigner les compétences entrepreneuriales aux jeunes, afin de les motiver à devenir indépendants et à lancer des projets artistiques et créatifs.
- Développer le travail des jeunes artistes palestiniens en renforçant leurs capacités d’entrepreneuriat culturel et les accompagner dans la création de leurs start-up sociales.
20 pratiquants sont invités à participer au deuxième HACKATHON culturel. (Vous voulez savoir ce qu’est un Hackathon). C’est un exemple de la façon dont le Yes Theatre for Communication auprès des jeunes fait progresser son secteur culturel pour intégrer de nouveaux modèles et modalités d’innovation.
- Yes Theatre intègre dans son plan stratégique les principaux éléments de l’entrepreneuriat culturel, où le Creative Lab et l’incubateur sont utiles pour réaliser sa stratégie.
- Renforcer les capacités du personnel de Yes Theatre en matière de planification d’entreprise en termes d’entrepreneuriat culturel.
Un plan de développement du capital humain pour le personnel de Yes Theatre est élaboré avec un accent particulier sur l’entrepreneuriat culturel.
- Développer les capacités des diplômés et du personnel de Yes Theatre dans les domaines de l’entrepreneuriat artistique et culturel.
- Développer les capacités du personnel et des diplômés de Yes Theatre dans la conception et la mise en œuvre de hackathons culturels.
- Yes Theatre invite donc les jeunes artistes palestiniens spécialisés dans les arts du spectacle à postuler pour un programme de renforcement des capacités virtuelles en entrepreneuriat culturel.

Durée et emplacement

Un programme à temps plein de deux mois comprenant des sessions de coaching de deux semaines. Oui Théâtre de communication entre jeunes.

Objectifs et avantages du programme

- Acquérir une compréhension pratique de l’entrepreneuriat culturel et des méthodes et outils commerciaux pertinents, tels que la modélisation d’entreprise, ainsi qu’une expérience directe dans le domaine grâce à un projet de développement commercial
- Participez au développement de vos propres modèles commerciaux, plans d’affaires et projets culturels.
- Développez votre réseau en rencontrant des entrepreneurs qui partagent votre passion pour le développement culturel et durable.
Aperçu du programme

Conçu pour les jeunes artistes qui assument le rôle important que les entrepreneurs peuvent jouer dans les transformations durables des marchés et le développement culturel.
- Fournit les compétences nécessaires pour créer et développer des innovations, des plans d’affaires et des modèles d’affaires fondés sur des valeurs, culturellement et socialement responsables.
- Offre des alternatives aux carrières traditionnelles des entreprises, en tant qu’entrepreneur culturel.
- S’appuie sur les dernières réflexions sur l’entrepreneuriat, l’innovation et la durabilité

Pour plus de renseignements, cliquer ici



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Christophe Oberlin : « L’avenir est à la judiciarisation de la question palestinienne »

    La nouvelle est tombée le 20 décembre 2019. La Procureure auprès de la CPI, Fatou Bensouda annonçait « qu’au terme d’un examen préliminaire approfondi, mené en toute indépendance et objectivité, de l’ensemble des renseignements fiables qui sont en la possession de son Bureau, ce dernier est parvenu à la conclusion que tous les critères définis dans le Statut de Rome pour l’ouverture d’une enquête étaient remplis ».
    L’enjeu de cette enquête ? « Les crimes présumés commis sur le territoire palestinien occupé, (...)

  • Déclaration sur l’antisémitisme et la question de Palestine

    Cent vingt-deux intellectuels et intellectuelles palestiniens et arabes répondent à la définition de l’antisémitisme promue par l’Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste qui est utilisée, dans plusieurs pays d’Europe et d’Amérique, pour réprimer le soutien aux droits palestiniens. Cette Déclaration est publiée conjointement en arabe par Al-Quds (Londres) et Al-Ayyam (Ramallah), en hébreu par Haaretz (Tel-Aviv), en anglais par The Guardian (Londres), en allemand par Die Tageszeitung (Berlin) (...)

  • Appel au boycott des produits israéliens : quand le ministère français de la Justice refuse de distinguer entre des produits et des hommes

    Peut-on encore espérer des autorités françaises une attitude rationnelle au sujet des appels au boycott des produits israéliens ? On peut légitimement se poser la question à la lecture d’une récente dépêche du ministère de la justice.
    Dans son arrêt Baldassi du 11 juin 2020 condamnant la France [1], la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a jugé que l’appel au boycott des produits israéliens ne peut pas en soi constituer une infraction pénale : il est en effet couvert par la liberté d’expression (...)