Amis des arts et de la culture de Palestine

Un camp d’été francophone pour les enfants de Gaza

Avec le slogan de "Gaza la vie", un camp d’été francophone pour les enfants de Gaza a été inauguré le mercredi 3 juillet 2019 sur la plage de Gaza.

Ce camp programmé pour une semaine, du 3 au 10 juillet 2019, en partenariat entre le Centre de formation et de développement et les diplômés de français dans la bande de Gaza, vise à enseigner le français aux enfants de Gaza d’une façon ludique via le jeu, les animations, et la pratique des loisirs.

Ziad Medoukh, a prononcé un mot pour remercier toutes les personnes et les associations à Gaza et en France, pour leurs encouragements, leurs facilités et leur soutien à la tenue de ce camp unique dans la bande de Gaza.

Il a demandé aux enfants de profiter au maximum des différentes ateliers du camp proposés par des animateurs francophones très motivés.

Il a ajouté que le nom de "Gaza la vie" a été choisi pour ce camp afin de montrer que la vie continue à Gaza malgré tout, et que le sourire et la joie de nos enfants de Gaza sont des actes de vie !
Warda Daban et Feras Mdouk, du Centre, ont dit très reconnaissants à ces animateurs francophones pour l’organisation de ce camp, le premier pour eux.

Six ateliers en français seront proposés durant ce camp :

- Un atelier de dessin

- Un atelier de théâtre

- Un atelier de contes et d’histoires

- Un atelier de chansons françaises

- Un atelier d’activités ludiques en français

- Et un atelier de soutien psychologique

Sept animateurs et animatrices francophones vont assurer l’organisation de ces ateliers variés.

En plus de ces ateliers riches, les enfants vont bénéficier des activités d’animation, des sorties dans des usines dans la bande de Gaza, sur la plage et dans une piscine, des activités sportives, et des concours. Encore, des rencontres avec des personnalités francophones de Gaza pendant les jours du camp.

Plus de 50 enfants participent à ce camp francophone très intéressant basé sur la création, l’animation et le jeu .

Ces enfants se sont montrés très intéressés et très attentifs aux différentes activités proposées dès le premier jour.

Pour visionner le premier jour de ce camp francophone, cliquez sur ce lien de cette vidéo réalisée par la chaîne "Gaza la vie" :



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Microsoft se retire de la société israélienne de reconnaissance faciale AnyVision

    Microsoft a expliqué qu’il avait décidé de mettre fin à tous ses investissements minoritaires dans des sociétés qui vendent des technologies de reconnaissance faciale.
    Les groupes pro-BDS ont salué comme une victoire la décision de Microsoft Corp. de se retirer de la société israélienne AnyVision après une campagne soutenue contre la société pour l’utilisation de sa technologie de reconnaissance faciale contre les Palestiniens de Cisjordanie.
    "BDS Win !" a tweeté l’ONG de gauche "Jewish Voice for Peace" (...)

  • Pascal Boniface porte plainte contre la « Brigade juive »

    "Pascal Boniface est soulagé. Sa plainte contre la « Brigade juive » pour dégradations, initialement refusée, vient d’être acceptée" , annonce Nadir Dendoune dans le Courrier de l’Atlas
    « C’est le commissariat du 11è qui m’a appelé pour nous annoncer la bonne nouvelle », témoigne le géopolitologue français, spécialiste de la question israélo-palestinienne et qui est régulièrement la cible d’attaques émanant des mouvements pro-israéliens. « C’est une victoire pour la liberté d’expression et contre les violences (...)

  • Cour Pénale Internationale : face aux Palestiniens, Badinter défend Netanyahou

    La Procureure de la Cour Pénale Internationale, Fatou Bensouda, a annoncé le 20 décembre 2019 son intention d’ouvrir une enquête sur les éventuels crimes de guerre commis depuis juin 2014 en Israël-Palestine. Afin de délimiter son travail d’enquête, la procureure a demandé officiellement à la Cour de préciser que la juridiction de la Cour Pénale Internationale s’applique bien à la Palestine et que le territoire d’enquête comprend la Cisjordanie, Jérusalem Est et Gaza. Fatou Bensouda a également conseillé à (...)