Amis des arts et de la culture de Palestine

Soutenez les projets en photographie du centre AlRowwad !

"Avant je ne m’intéressais pas aux cameras ou à la photographie, mais après cette formation j’ai développé un intérêt pour les cameras et je veux prendre des photos de belles situations… La photographie, c’est comme dessiner. Quand un artiste dessine quelque chose, il parle de ses sentiments. De même, le photographe exprime ses sentiments quand il prend des photos. Dans le futur, j’espère devenir un ingénieur ou une photographe."

Depuis huit mois, le groupe de jeunes photographes qui participent au projet Images for Life du centre cultural Al Rowwad, situe dans le camp de réfugiés de Aida prennent avec passion des photos qui montrent une autre image de la Palestine.

L’exposition photo ’Nous’ est un reflet de chaque personne, et propose un regard unique et de l’intérieur sur la vie des Palestiniens. La diversité du groupe a permis d’aborder de nombreuses questions et de présenter des regards différents sur la vie en Cisjordanie. Le résultat de ces regards croisés est émouvant, créatif et profond.

L’exposition ne propose pas seulement une riche introduction au contexte dans lequel les Palestiniens vivent mais une véritable invitation à découvrir leurs espoirs, rêves et avant tout leur appétit pour la vie. Alors que la plupart des images sur la Palestine sont redondantes, et ne font que retransmettre les stéréotypes, cette exposition photo veut montrer un autre aspect de la Palestine.

L’exposition comprend une quarantaine de photos au format 30x40, accompagnée de 40 photos en petit format (9cmx9cm) et de textes présentant les photographes. Il est aussi possible de combiner l’exposition avec la projection des films produits par les étudiants du programme vidéo de Images for Life.

En réservant l’exposition, vous contribuerez à la poursuite de nos activités en photographie. Chaque organisation qui présente l’exposition est invitée à verser une contribution au projet à la hauteur de ses moyens (minimum de 200 euros). Des nouvelles cartes en noir et blanc peuvent être aussi vendues afin de soutenir les projets.

Le transport est aux frais de l’association qui demande l’exposition. Nous pouvons aussi fournir les fichiers numériques si besoin.

Contact en France : webmaster@amis-alrowwad.org
Images for life : imagesforlife@gmail.com - www.imagesforlifeonline.com



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • FESTIVAL DE CANNES : LETTRE D’ARTISTES PALESTINIENS CONCERNANT LEUR REFUS DE PARTICIPER AU FESTIVAL

    Nous, l’équipe de tournage du film ‘Let It Be Morning’ souhaitons faire le communiqué suivant concernant notre décision de ne pas participer au festival de Cannes :
    Nous soutenons notre ami et camarade Eran Kolirin et nous sommes fiers d’avoir participé au projet de film inspiré du roman éponyme de Sayed Kashua ‘Let It Be Morning’. Nous sommes heureux que le film ait été sélectionné à Cannes.
    Ce film est le fruit d’une production collective qui décrit “l’état de siège” que nous vivons comme l’a écrit le (...)

  • La NAKBA continue

    Ayaled Shaked demande l’expulsion de Salah Hamouri
    Le 30 juin 2021, la ministre de l’Intérieur israélienne a annoncé sur les réseaux sociaux avoir signé la révocation du titre de résidence à Jérusalem de Salah Hamouri.
    Cette décision de l’actuelle ministre de l’Intérieur israélienne met à exécution ce que son prédécesseur avait déjà réclamé en septembre 2020. Cette mesure entraînerait une expulsion définitive et l’impossibilité pour Salah de vivre à Jérusalem mais également en Palestine, c’est à dire l’exil (...)

  • Arrêtez de comparer Israël à l’Afrique du Sud de l’apartheid ; c’est pire Par Thembisa Fakude

    Il est courant de nos jours de comparer le racisme institutionnel d’Israël et son occupation de la Palestine à l’apartheid sud-africain. Jusqu’à un certain point, c’est une comparaison raisonnable. Jusqu’à un certain point. Malgré toutes ses horreurs et sa brutalité, le régime d’apartheid en Afrique du Sud n’a jamais utilisé d’avions de chasse et d’artillerie pour bombarder les personnes opprimées vivant dans les townships. Israël l’a fait, et continue de le faire. C’est maintenant devenu presque une (...)