Amis des arts et de la culture de Palestine

Rencontre à Sciences PO le 3 octobre

A la découverte du théâtre palestinien

Connaissez-vous le théâtre palestinien ? Etes-vous déjà allé à Hébron ? Avez-vous entendu parler du Yes Théâtre ?
Les comédiens du Yes Théâtre d’Hébron ont défié les obstacles administratifs de la demande de visa, les interrogatoires et contrôles à l’aéroport et le voyage par la Jordanie pour atterrir en France. A Paris, à Saint-Denis ou à Clermont-Ferrand, ils sillonnent le pays pour présenter leur spectacle 3 en 1 : une création collective qui interroge l’utilité et la perception du théâtre par la société palestinienne. A quoi sert le théâtre dans une ville qui ne cesse d’être colonisée en plein cœur ? Voici la question à laquelle ces trois artistes nous proposent de réfléchir.
A l’occasion de cette tournée organisée par « Les Amis d’Al Rowwad », les comédiens du Yes Théâtre, par cette rencontre, font découvrir plus largement une pratique riche et méconnue de résistance par la culture.
Ondine Oberlin, auteure d’un mémoire sur « Les enjeux de la création théâtrale des Palestiniens » introduit la rencontre en donnant un aperçu général des conditions de production et de diffusion du théâtre Palestinien aujourd’hui. Les comédiens du Yes Théâtre présentent à leur tour les aspirations artistiques de la compagnie et les activités socioculturelles qu’ils mènent avec les jeunes de la ville. Yazid Zahdah, président du Yes Théâtre, expose la situation particulièrement hostile de la ville d’Hébron et son impact sur la création théâtrale. Cette présentation est suivie d’un moment d’échanges avec le public où intervenants et spectateurs imaginent ensemble l’avenir de la création théâtrale palestinienne.

A l’Institut d’Etudes Politiques de Paris
Sciences PO
28 rue des Saints Pères, 75007 Paris
Amphithéâtre Albert Caquot
Le vendredi 3 octobre à 19h15



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Pascal Boniface porte plainte contre la « Brigade juive »

    "Pascal Boniface est soulagé. Sa plainte contre la « Brigade juive » pour dégradations, initialement refusée, vient d’être acceptée" , annonce Nadir Dendoune dans le Courrier de l’Atlas
    « C’est le commissariat du 11è qui m’a appelé pour nous annoncer la bonne nouvelle », témoigne le géopolitologue français, spécialiste de la question israélo-palestinienne et qui est régulièrement la cible d’attaques émanant des mouvements pro-israéliens. « C’est une victoire pour la liberté d’expression et contre les violences (...)

  • Cour Pénale Internationale : face aux Palestiniens, Badinter défend Netanyahou

    La Procureure de la Cour Pénale Internationale, Fatou Bensouda, a annoncé le 20 décembre 2019 son intention d’ouvrir une enquête sur les éventuels crimes de guerre commis depuis juin 2014 en Israël-Palestine. Afin de délimiter son travail d’enquête, la procureure a demandé officiellement à la Cour de préciser que la juridiction de la Cour Pénale Internationale s’applique bien à la Palestine et que le territoire d’enquête comprend la Cisjordanie, Jérusalem Est et Gaza. Fatou Bensouda a également conseillé à (...)

  • Un texte d’Eléonore Bronstein, en soutien à Mohamad Bakri, réalisateur du film "Jénine Jénine" :

    "Modestement, je voudrais exprimer toute ma solidarité avec Mohammad Bakri convoqué aujourd’hui devant un tribunal israélien suite à une plainte d’un ancien soldat d’élite pour diffamation.
    Le tort de Mohammad ? (en plus d’être Palestinien, je veux dire) : avoir réalisé, il y a presque 20 ans, un film documentaire intitulé " Jénine Jénine" dans lequel il exposait des témoignages de survivant.e.s du massacre israélien du camp pendant la répression de la seconde Intifada.
    Il est, depuis, harcelé, empêché de (...)