Amis des arts et de la culture de Palestine

Rencontre à Sciences PO le 3 octobre

A la découverte du théâtre palestinien

Connaissez-vous le théâtre palestinien ? Etes-vous déjà allé à Hébron ? Avez-vous entendu parler du Yes Théâtre ?
Les comédiens du Yes Théâtre d’Hébron ont défié les obstacles administratifs de la demande de visa, les interrogatoires et contrôles à l’aéroport et le voyage par la Jordanie pour atterrir en France. A Paris, à Saint-Denis ou à Clermont-Ferrand, ils sillonnent le pays pour présenter leur spectacle 3 en 1 : une création collective qui interroge l’utilité et la perception du théâtre par la société palestinienne. A quoi sert le théâtre dans une ville qui ne cesse d’être colonisée en plein cœur ? Voici la question à laquelle ces trois artistes nous proposent de réfléchir.
A l’occasion de cette tournée organisée par « Les Amis d’Al Rowwad », les comédiens du Yes Théâtre, par cette rencontre, font découvrir plus largement une pratique riche et méconnue de résistance par la culture.
Ondine Oberlin, auteure d’un mémoire sur « Les enjeux de la création théâtrale des Palestiniens » introduit la rencontre en donnant un aperçu général des conditions de production et de diffusion du théâtre Palestinien aujourd’hui. Les comédiens du Yes Théâtre présentent à leur tour les aspirations artistiques de la compagnie et les activités socioculturelles qu’ils mènent avec les jeunes de la ville. Yazid Zahdah, président du Yes Théâtre, expose la situation particulièrement hostile de la ville d’Hébron et son impact sur la création théâtrale. Cette présentation est suivie d’un moment d’échanges avec le public où intervenants et spectateurs imaginent ensemble l’avenir de la création théâtrale palestinienne.

A l’Institut d’Etudes Politiques de Paris
Sciences PO
28 rue des Saints Pères, 75007 Paris
Amphithéâtre Albert Caquot
Le vendredi 3 octobre à 19h15



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Israël, Cour pénale internationale et ONG

    PAR CHRISTOPHE OBERLIN
    A la suite de l’Agence France Presse, de nombreux médias français reprennent l’événement que constituerait la dénonciation d’un apartheid israélien par l’ONG Nord-américaine Human Rights Watch. C’est faire peu de cas d’un autre événement, historique celui-là, qui est l’ouverture d’une enquête de la Cour Pénale Internationale sur la « Situation dans l’Etat de Palestine » le 3 mars 2021. Et c’est aussi donner aux ONG une importance qu’elles n’ont pas.
    Les organisations non gouvernementales (...)

  • Une Nakba permanente à Jérusalem

    Israël commet une Nakba permanente à Jérusalem-Est occupée.
    Des organisations de colons menacent d’expulser par la force 15 familles palestiniennes de leurs domiciles à Jérusalem dans les quelques mois à venir.
    Cela correspond à 37 maisonnées et à environ 195 individus, selon le groupe palestinien de défense des droits humains Al-Haq.
    Les familles résident dans le secteur de Karm al-Jaouni, quartier de Sheikh Jarrah, et dans le secteur de Batan al-Hawa, quartier de Silwan.
    En novembre, des (...)

  • Une réalisatrice palestinienne pré-sélectionnée pour la 93e Cérémonie des Oscars

    La cinéaste palestino-britannique Farah Nabulsi est en lice pour présenter, lors de la 93e cérémonie ds Oscars « The Present », ce film est sélectionné pour la catégorie Action court-métrage.
    Filmé en moins d’une semaine en Palestine, le film raconte l’histoire de Yousef et de sa fille partis chercher un cadeau pour leur épouse et mère à l’occasion de leur anniversaire de mariage. Une tâche qui s’avère presque impossible, et raconte les difficultés de la vie sous occupation israélienne.
    Le film a déjà (...)