Amis des arts et de la culture de Palestine

Nouvelle arrestation de jeunes au camp d’Aida

Par Abed Abou Srour

Les jours sombres continuent. Durant ces trois dernières nuits, les soldats de l’armée d’occupation israélienne ont continué leurs incursions illégales dans le camp d’Aida et la région de Bethléem, comme dans quantité de villes et de camps de réfugies palestiniens. Pendant la nuit du 10 au 11 janvier, ils ont à nouveau fait irruption dans le camp et arrêté des jeunes et des enfants. Cette fois-ci, ils sont entrés dans la maison de mes parents dont ils ont brisé la porte. La maison est normalement utilisée pour héberger des volontaires étrangers et pour stocker les équipements pour le centre culturel. Heureusement, il n’y a pas de volontaires ces temps-ci, mais je ne sais pas ce qui s’est passé. Le fils de mon cousin, Arafa Abdelrahman Abusrour (14 ans) et d’autres adolescents ont été arrêtés par l’armée d’occupation : Mohammad Reyad Rashid Abusrour (19 ans), Salah Darwich (17 ans), Hussein AbedRabbah (17 ans), Mohammed Abdelaziz Abusrour (17 ans), Ibrahim Adel Abusrour (16 ans), Naseem Mitwaly (17 ans), les jumeaux haleel et Mahmous AlOk, etc....

Et c’est ainsi que commence une nouvelle année avec beaucoup d’espoirs et de malheurs. Vive les droits de l’Homme et les lois internationales... vive l’hypocrisie, le silence et la complicité avec l’injustice... vive toutes ces attaques contre les enfants, pour construire le pire avenir possible pour une génération qui ne connaîtra rien d’autre que la violence, les agressions et les attaques de l’armée d’occupation israélienne*.

Je vous souhaite une bonne année.

Abed

* Le texte parle de l’armée offensive israélienne, par dérision pour ce que les Israéliens appellent l’IDF (armée israélienne de défense).



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • DES AVOCATS INTERPELLENT MACRON
  • Gaza : le double langage du procureur de la CPI alors qu’un génocide est en cours

    Le 3 décembre 2023, le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) a achevé sa première mission en Israël et en Palestine. En Israël, il a rencontré des survivants et des familles de victimes des attaques du Hamas du 7 octobre ; à Ramallah, en Palestine, il a tenu des réunions avec des responsables palestiniens et des victimes de Gaza et de Cisjordanie. Depuis le début de son mandat en juin 2021, il est resté relativement discret quant à la situation en Palestine, hormis sa promesse de se rendre (...)

  • L’attaque d’Israël contre le Freedom Theatre dans le camp de Jénine fait partie d’un génocide culturel

    La destruction du théâtre et l’arrestation de son personnel s’inscrivent dans une tentative générale visant à briser les Palestiniens de Cisjordanie occupée sur le plan psychologique et émotionnel
    Lorsque Mustafa Shetha, père de quatre enfants et directeur général du Freedom Theatre, a été enlevé de chez lui le mercredi 13 décembre, qu’on lui a bandé les yeux et qu’il a été incarcéré, battu et privé de nourriture et d’eau, ce n’était pas le fruit du hasard.
    Les soldats israéliens, qui avaient la moitié de son (...)