Amis des arts et de la culture de Palestine

« Non à l’annexion des territoires palestiniens ! Non à l’asphyxie de tout un peuple !

Le gouvernement israélien de Netanyahou promet, avec le soutien de l’administration Trump et le silence complice de l’Union européenne (UE), d’engager dès le 1er juillet l’annexion pure et simple d’une grande partie des territoires palestiniens occupés de Cisjordanie, en violation flagrante du droit international.

Ces déclarations annexionnistes de 30% de la Cisjordanie, territoire palestinien occupé par Israël depuis 53 ans, représentent un vol flagrant des terres palestiniennes et une nouvelle vague de nettoyage ethnique qu’opère le colonisateur israélien à l’encontre du peuple palestinien depuis 1948.

Ce régime ouvertement colonialiste et raciste se sent d’autant plus encouragé dans cette voie criminelle qu’avec une actualité mondiale, marquée notamment par l’épidémie de coronavirus et ses conséquences, il espère détourner l’attention de ses propres crimes contre le peuple palestinien.

Personne, heureusement, ni aux USA, ni en France, ne se trouve bombardé, assassiné ou enfermé depuis 13 ans dans un camp de concentration, ne voit sa maison démolie, sa terre séculaire confisquée, et ses enfants kidnappés au sortir de l’école pour être détenus et torturés.
Et ce sont sur les Palestiniens que sont testées les techniques de répression, de profilage raciste et de contrôle des population qui sont ensuite exportées dans de très nombreux pays. Les policiers de Minneapolis qui ont tué George Floyd, avaient d’abord reçu une formation au « maintien de l’ordre » en Israël...
Martyrs, cobayes, emmurés, privés en permanence de leurs droits, sous occupation dans un régime d’apartheid, les Palestiniens se voient maintenant menacés d’une annexion des 33 % les plus fertiles de leur terre, et notamment de la Vallée du Jourdain. Et cela sans qu’il ne puissent bénéficier d’aucun droit, d’aucune citoyenneté, comme a tenu à le souligner Netanyahou.

DÉPART DE LA MANIFESTATION PARISIENNE
CE SAMEDI À 15 H DU MÉTRO BARBÈS

Une manifestation à laquelle appellent de très nombreuses associations et syndicats, dont : Collectif Ni Guerres Ni État de Guerre, AFPS Paris 14-6, AFPS Paris Sud, Amis des Arts et de la Culture de Palestine, Les Amis du Théâtre de la Liberté (Jénine), Association des Palestiniens en Île-de-France, ADTF, ATMF, Association des Tunisiens en France, Avec Naplouse, Campagne BDS France-RP, Campagne Unitaire pour la libération de George Ibrahim Abdallah, CAPJPO-EuroPalestine, Collectif Argenteuil Solidarité Palestine, Collectif Faty Koumba, Comité Montreuil Palestine, CVPR-PO, CRLDHT, Décoloniser les arts, Droits Devant !, Émancipation, Fondation Fanon, Forum Palestine Citoyenneté, FTCR, Le Cri Rouge, NPA, PCOF, PEPS, PIR, PRCF-JRCF, REMCC, UJFP, Union syndicale SOLIDAIRES, UTAC…Et aussi Mgr Jacques Gaillot, Évêque de Partenia, Françoise Vergès, Féministe décoloniale, politologue, Judith Butler, Philosophe, Olivier Besancenot, NPA, Jean Ziegler, Sociologue, Aurélien Barrau, Astrophysicien, Olivier Le Cour Grandmaison, Historien, Isabelle Stengers, philosophe



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • LE JUGEMENT HISTORIQUE DE LA COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L’HOMME EST DÉFINITIF !

    Ça y est ! C’est définif : il n’y a pas eu de recours de la part du gouvernement français auprès de la Chambre d’appel de la Cour Européenne des droits de l’Homme, en ce 18 septembre 2020, qui était la date limite pour un éventuel recours. L’Etat français est bel et bien condamné pour avoir sanctionné l’appel au boycott d’Israel, indique Me Grégory THUAN Dit DIEUDONNE !
    C’est curieux comme les médias dominants ont été discrets sur ce scoop historique, dont la portée s’étend à la totalité du continent (...)

  • Washington sanctionne Fatou Bensouda, la procureure de la Cour pénale internationale

    Washington dénonce l’enquête pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité en Afghanistan et les enquêtes contre Israël pour crimes de guerre en Cisjordanie et dans la bande de Gaza.
    Washington avait auparavant déjà interdit d’entrée aux Etats-Unis des responsables de la Cour et révoqué le visa américain de Fatou Bensouda.
    Après des mois de menaces et à deux mois de la présidentielle aux Etats-Unis, l’administration de Donald Trump a mis sa menace à exécution contre Fatou Bensouda, la procureure de la (...)

  • La vie sous surveillance dans la plus grande prison du monde

    Les drones israéliens : Une torture de tous les instants pour les Gazaouis
    Le traumatisme de la population Gazaouie créé par la surveillance constante
    des drones israélien
    Souce : CAPJPO EuroPalestine