Amis des arts et de la culture de Palestine

NOTRE ASSOCIATION CHANGE DE NOM,MAIS ON CONTINUE LE COMBAT !

Nouveau nom, Nouvelle orientation.

Au cours des 15 années le nom originel de " SOCIETE DES AMIS DU THEATRE AL ROWWAD" s’est simplifié en "AMIS d’AL ROWWAD (AAR) " Le 18 Mai 2019 à l’issue de l’Assemblée extraordinaire l’association change de nom et devient " AMIS des ARTS et de la CULTURE de PALESTINE ".

En 2003, l’association se crée pour accompagner l’émergence du centre Al Rowwad et, forte de ce partenariat, soutenir d’autres initiatives culturelles.

La CULTURE est le mode choisi de soutien à la résistance du peuple palestinien. Culture vitale là- bas pour tous ceux qui subissent occupation et apartheid, culture puissante ici pour élargir le public au delà du cercle militant, chercheur ou professionnel.

C’est le temps des inoubliables tournées de jeunes d’Al Rowwad.

En 2011, Jean Claude Ponsin, fondateur et président, disparait. L’association fragilisée s’investit dans des projets plus modestes. Et puis s’ouvre à d’autres théâtres palestiniens ou d’autres formes d’art comme la poésie, le cinéma, la danse, la broderie ou même la recherche ...

En 2017, la croissance du Centre Al Rowwad vertigineuse et verticale ne s’accordant pas avec la diversification horizontale des Amis d’Al Rowwad, nous avons entamé une réflexion sur nos identités propres en tenant compte du passé commun et de l’intérêt de tous. L’idée de nous fondre dans le COLLECTIF THEATRE PALESTINE n’a pas été retenue car ce réseau est tissé autour du théâtre. Le moment est donc venu de clarifier cette inconfortable situation.

La proposition de changer la dénomination a été votée au cours de cette AG extraordinaire. Le Centre Al Rowwad restera un partenaire privilégié et nous espérons que des groupes reprendront le flambeau avec le nom exclusif d’" AMIS D’AL ROWWAD".

Nous sommes tous " AMIS des ARTS et de la CULTURE de PALESTINE"



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Washington sanctionne Fatou Bensouda, la procureure de la Cour pénale internationale

    Washington dénonce l’enquête pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité en Afghanistan et les enquêtes contre Israël pour crimes de guerre en Cisjordanie et dans la bande de Gaza.
    Washington avait auparavant déjà interdit d’entrée aux Etats-Unis des responsables de la Cour et révoqué le visa américain de Fatou Bensouda.
    Après des mois de menaces et à deux mois de la présidentielle aux Etats-Unis, l’administration de Donald Trump a mis sa menace à exécution contre Fatou Bensouda, la procureure de la (...)

  • La vie sous surveillance dans la plus grande prison du monde

    Les drones israéliens : Une torture de tous les instants pour les Gazaouis
    Le traumatisme de la population Gazaouie créé par la surveillance constante
    des drones israélien
    Souce : CAPJPO EuroPalestine

  • Comment les fouilles archéologiques d’Israël participent à la réécriture de l’histoire à Jérusalem

    Les tunnels sous Jérusalem visent à impulser un récit exclusivement juif sur la ville tout en mettant en danger la vie de Palestiniens, disent les critiques. Un marteau à la main, David Friedman, ambassadeur des États-Unis en Israël, a ouvert la voie lors de l’inauguration du tunnel dit « Chemin des Pèlerins » en juin 2019.
    Tout de suite au sud de l’esplanade de la mosquée Al-Aqsa dans Jérusalem-Est occupée, le tunnel, d’environ 850 mètres de long et huit mètres de large, passe à trois ou quatre mètres (...)