Amis des arts et de la culture de Palestine

NOTRE ASSOCIATION CHANGE DE NOM,MAIS ON CONTINUE LE COMBAT !

Nouveau nom, Nouvelle orientation.

Au cours des 15 années le nom originel de " SOCIETE DES AMIS DU THEATRE AL ROWWAD" s’est simplifié en "AMIS d’AL ROWWAD (AAR) " Le 18 Mai 2019 à l’issue de l’Assemblée extraordinaire l’association change de nom et devient " AMIS des ARTS et de la CULTURE de PALESTINE ".

En 2003, l’association se crée pour accompagner l’émergence du centre Al Rowwad et, forte de ce partenariat, soutenir d’autres initiatives culturelles.

La CULTURE est le mode choisi de soutien à la résistance du peuple palestinien. Culture vitale là- bas pour tous ceux qui subissent occupation et apartheid, culture puissante ici pour élargir le public au delà du cercle militant, chercheur ou professionnel.

C’est le temps des inoubliables tournées de jeunes d’Al Rowwad.

En 2011, Jean Claude Ponsin, fondateur et président, disparait. L’association fragilisée s’investit dans des projets plus modestes. Et puis s’ouvre à d’autres théâtres palestiniens ou d’autres formes d’art comme la poésie, le cinéma, la danse, la broderie ou même la recherche ...

En 2017, la croissance du Centre Al Rowwad vertigineuse et verticale ne s’accordant pas avec la diversification horizontale des Amis d’Al Rowwad, nous avons entamé une réflexion sur nos identités propres en tenant compte du passé commun et de l’intérêt de tous. L’idée de nous fondre dans le COLLECTIF THEATRE PALESTINE n’a pas été retenue car ce réseau est tissé autour du théâtre. Le moment est donc venu de clarifier cette inconfortable situation.

La proposition de changer la dénomination a été votée au cours de cette AG extraordinaire. Le Centre Al Rowwad restera un partenaire privilégié et nous espérons que des groupes reprendront le flambeau avec le nom exclusif d’" AMIS D’AL ROWWAD".

Nous sommes tous " AMIS des ARTS et de la CULTURE de PALESTINE"



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Comment la campagne BDS a-t-elle progressé en 2019 ?

    L’année qui vient de s’écouler a été témoin du développement régulier de la campagne non violente de Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS), qui a pour objectif de contraindre Israël à respecter les droits des Palestiniens.
    Le mouvement du BDS a enregistré des victoires significatives en 2019, malgré l’accumulation des diffamations, des attaques ciblées et des tentatives directes de le criminaliser.
    Des États-Unis au Canada en passant par l’Europe, les gouvernements ont soutenu la campagne que (...)

  • Flottille vers Gaza : la procureure de la CPI réitère son refus de poursuivre Israël

    La procureure de la Cour pénale internationale (CPI) a réaffirmé lundi qu’il n’y avait pas matière à poursuivre Israël pour le raid meurtrier contre une flottille humanitaire à destination de Gaza en mai 2010.
    La décision de la procureure Fatou Bensouda survient trois mois après que la CPI lui a ordonné, pour la deuxième fois, de réexaminer la nécessité ou non de poursuivre Israël.
    "Il n’y a toujours pas de base raisonnable pour ouvrir une enquête", a déclaré Mme Bensouda à la Cour, dans un document (...)

  • Pourquoi j’ai intenté un procès à l’UE pour son commerce avec les colonies de peuplement

    Je fais partie d’un groupe de sept personnes qui ont intenté un procès à l’exécutif de l’Union européenne pour son commerce avec des colonies de peuplement dans des territoires sous occupation militaire.
    Il peut sembler étrange que nous ayons agi ainsi au même moment où le plus haut tribunal de l’UE statuait que tous les produits en provenance des colonies d’Israël en Cisjordanie et sur le plateau du Golan devaient être étiquetés avec précision.
    Toutefois, il faut souligner qu’en dépit de ce verdict, (...)