Amis des arts et de la culture de Palestine

Les sandales Peace steps

Qui sommes-nous ?

Peace steps hand crafts est une coopérative palestinienne à but non lucratif créée en 2009 don’t l’objectif est de promouvoir le commerce équitable et la pérennité économique des services psychosociaux et éducatifs en faveur des enfants des camps de réfugiés palestiniens.

La coopérative confectionne à la main des sandales en cuir conçues avec des matériaux locaux et utilisant une main d’oeuvre locale. Elle fait ainsi l’éloge des produits traditionnels et du savoir faire historique de la Palestine concernant l’artisanat du cuir.

Les bénéfices produits par la coopérative seront reversés aux services sociaux pour enfants dans le but de les soutenir et d’assurer leur pérennité et leur indépendance financière.

La coopérative est installée dans le camp de réfugié de Kalandia (territoires palestiniens occupés), qui se situe à 12 km au nord de Jérusalem et à 5 km au sud de Ramallah.

Administration et personnel de la coopérative

La coopérative est gérée par un conseil composé de 5 membres : 2 directeurs des services sociaux pour enfants (l’association AI Quds du camp de Shu’fat et le centre pour enfants du camp de Kalandia), 2 coordinateurs éducatifs responsables des services mentionnés et d’un représentant de l’ONG Venta di
terra (notre partenaire italien).

Le personnel est composé d’un directeur, d’un administrateur financier et de 5 ouvriers, vivant tous dans les camps de réfugiés.

Les objectifs

- Développement de la micro-entreprise palestinienne ;
- Pérenniser les services sociaux et éducatifs dans les camps de réfugiés de Shu’fat et de Kalandia ;
- Introduction des nouvelles technologies dans la fabrication du cuir et favoriser des méthodes de travail plus efficaces, plus sûres et plus productives ;
- Proposer de nouvelles opportunités d’emploi aux jeunes réfugiés palestiniens ;
- Améliorer les techniques artisanales traditionnelles de la Palestine et commercialiser les produits dans les circuits de commerce nationaux et internationaux.

Services psychosociaux et éducatifs pour enfants

L’objectif des services sociaux, soutenus financièrement par la coopérative Peace steps hand crafts t, est de promouvoir des activités parascolaires ainsi qu’un soutien social et psychologique des enfants et de leur famille dans les camps de réfugiés de Shu’fat (Jérusalem) et de Kalandia (Ramallah).

Les services sont dirigés par des équipes d’éducateurs, de psychologues et de travailleurs sociaux. Ils développent des programmes pour soutenir l’épanouissement des enfants réfugiés vivants dans des conditions sociales et environnementales difficiles. Ils luttent pour développer une culture de la paix et des alternatives concrètes à la violence et le manque de perspective engendré par le conflit militaire.

Financement

La coopérative est née d’un projet de collaboration internationale en partenariat avec IIONG italienne vento di terra. Elle est financée par le programme PMSP du Consulat italien à Jérusalem-Est, la fondation Cariplo, un
réseau de municipalités italiem1es et d’associations locales situées dans la Région de Lombardie.

>> ACHETER LES SANDALES PEACE STEPS DANS NOTRE BOUTIQUE EN LIGNE

Documents à télécharger

  T


FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Les évadés palestiniens sont des combattants de la liberté

    Les six prisonniers palestiniens évadés sont les combattants de la liberté les plus audacieux qu’on puisse imaginer. Les Israéliens qui ont du mal à l’admettre feraient bien de se rappeler de nombreux films et séries télévisées qu’ils ont vus : S’évader de prison est la parfaite "fin heureuse". L’Acre Prison Break de 1947 - dans lequel des membres de l’Irgun, la milice clandestine pré-étatique dirigée par Menachem Begin, ont fait irruption dans la prison de la ville pour libérer les membres de la milice (...)

  • Des Juifs Européens pour une Paix Juste

    Le réseau des Juifs Européens pour une Paix Juste (EJJP en anglais, JEPJ en français), dont l’UJFP est membre, s’est vu refuser par la Commission Européenne la participation à un comité consultatif sur la stratégie à adopter pour lutter contre l’antisémitisme et favoriser une vie juive en Europe. Après plusieurs échanges de lettres avec les autorités de la Commission qui n’ont donné en réponse aucune explication à leur refus, une lettre ouverte a été rédigée le 5 juillet afin de faire connaître publiquement (...)

  • « PayPal collabore avec l’Anti-Defamation League, un important groupe de pression israélien, pour enquêter sur la manière dont les « mouvements extrémistes et haineux » collectent des fonds.

    Et avec les efforts de grande envergure de ce groupe de pression pour étiqueter le soutien aux droits des Palestiniens comme une forme de fanatisme anti-juif, cela pourrait être un autre moyen pour le secteur privé de censurer et d’entraver les militants antiracistes afin de protéger Israël.
    L’ADL se fait passer pour un groupe de défense des droits civiques tout en sapant systématiquement les mouvements de justice sociale et a ainsi dénoncé à plusieurs reprises les militants noirs pour avoir exprimé (...)