Amis des arts et de la culture de Palestine

Les sandales Peace steps

Qui sommes-nous ?

Peace steps hand crafts est une coopérative palestinienne à but non lucratif créée en 2009 don’t l’objectif est de promouvoir le commerce équitable et la pérennité économique des services psychosociaux et éducatifs en faveur des enfants des camps de réfugiés palestiniens.

La coopérative confectionne à la main des sandales en cuir conçues avec des matériaux locaux et utilisant une main d’oeuvre locale. Elle fait ainsi l’éloge des produits traditionnels et du savoir faire historique de la Palestine concernant l’artisanat du cuir.

Les bénéfices produits par la coopérative seront reversés aux services sociaux pour enfants dans le but de les soutenir et d’assurer leur pérennité et leur indépendance financière.

La coopérative est installée dans le camp de réfugié de Kalandia (territoires palestiniens occupés), qui se situe à 12 km au nord de Jérusalem et à 5 km au sud de Ramallah.

Administration et personnel de la coopérative

La coopérative est gérée par un conseil composé de 5 membres : 2 directeurs des services sociaux pour enfants (l’association AI Quds du camp de Shu’fat et le centre pour enfants du camp de Kalandia), 2 coordinateurs éducatifs responsables des services mentionnés et d’un représentant de l’ONG Venta di
terra (notre partenaire italien).

Le personnel est composé d’un directeur, d’un administrateur financier et de 5 ouvriers, vivant tous dans les camps de réfugiés.

Les objectifs

- Développement de la micro-entreprise palestinienne ;
- Pérenniser les services sociaux et éducatifs dans les camps de réfugiés de Shu’fat et de Kalandia ;
- Introduction des nouvelles technologies dans la fabrication du cuir et favoriser des méthodes de travail plus efficaces, plus sûres et plus productives ;
- Proposer de nouvelles opportunités d’emploi aux jeunes réfugiés palestiniens ;
- Améliorer les techniques artisanales traditionnelles de la Palestine et commercialiser les produits dans les circuits de commerce nationaux et internationaux.

Services psychosociaux et éducatifs pour enfants

L’objectif des services sociaux, soutenus financièrement par la coopérative Peace steps hand crafts t, est de promouvoir des activités parascolaires ainsi qu’un soutien social et psychologique des enfants et de leur famille dans les camps de réfugiés de Shu’fat (Jérusalem) et de Kalandia (Ramallah).

Les services sont dirigés par des équipes d’éducateurs, de psychologues et de travailleurs sociaux. Ils développent des programmes pour soutenir l’épanouissement des enfants réfugiés vivants dans des conditions sociales et environnementales difficiles. Ils luttent pour développer une culture de la paix et des alternatives concrètes à la violence et le manque de perspective engendré par le conflit militaire.

Financement

La coopérative est née d’un projet de collaboration internationale en partenariat avec IIONG italienne vento di terra. Elle est financée par le programme PMSP du Consulat italien à Jérusalem-Est, la fondation Cariplo, un
réseau de municipalités italiem1es et d’associations locales situées dans la Région de Lombardie.

>> ACHETER LES SANDALES PEACE STEPS DANS NOTRE BOUTIQUE EN LIGNE

Documents à télécharger

  T


FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • FESTIVAL DE CANNES : LETTRE D’ARTISTES PALESTINIENS CONCERNANT LEUR REFUS DE PARTICIPER AU FESTIVAL

    Nous, l’équipe de tournage du film ‘Let It Be Morning’ souhaitons faire le communiqué suivant concernant notre décision de ne pas participer au festival de Cannes :
    Nous soutenons notre ami et camarade Eran Kolirin et nous sommes fiers d’avoir participé au projet de film inspiré du roman éponyme de Sayed Kashua ‘Let It Be Morning’. Nous sommes heureux que le film ait été sélectionné à Cannes.
    Ce film est le fruit d’une production collective qui décrit “l’état de siège” que nous vivons comme l’a écrit le (...)

  • La NAKBA continue

    Ayaled Shaked demande l’expulsion de Salah Hamouri
    Le 30 juin 2021, la ministre de l’Intérieur israélienne a annoncé sur les réseaux sociaux avoir signé la révocation du titre de résidence à Jérusalem de Salah Hamouri.
    Cette décision de l’actuelle ministre de l’Intérieur israélienne met à exécution ce que son prédécesseur avait déjà réclamé en septembre 2020. Cette mesure entraînerait une expulsion définitive et l’impossibilité pour Salah de vivre à Jérusalem mais également en Palestine, c’est à dire l’exil (...)

  • Arrêtez de comparer Israël à l’Afrique du Sud de l’apartheid ; c’est pire Par Thembisa Fakude

    Il est courant de nos jours de comparer le racisme institutionnel d’Israël et son occupation de la Palestine à l’apartheid sud-africain. Jusqu’à un certain point, c’est une comparaison raisonnable. Jusqu’à un certain point. Malgré toutes ses horreurs et sa brutalité, le régime d’apartheid en Afrique du Sud n’a jamais utilisé d’avions de chasse et d’artillerie pour bombarder les personnes opprimées vivant dans les townships. Israël l’a fait, et continue de le faire. C’est maintenant devenu presque une (...)