Amis des arts et de la culture de Palestine

Le Maire de Khuza’a S’adresse à l’UJFP

Voici 4 ans, l’UJFP a lancé une grande souscription pour élever un château d’eau afin d’aider les agriculteurs du village de Khuza’a. Une fois construit, un autre besoin s’est fait sentir, raccorder des fermes au château d’eau ; une nouvelle souscription organisée par l’UJFP a rapidement permis, dès décembre 2018, d’installer plus de 5 km de canalisations afin de raccorder une centaine d’exploitations.

Les fermiers de Khuza’a, jalousement indépendants et méfiants à l’égard des différentes dérives des partis politiques ont formé une association paysanne locale. Ils se sont tournés une nouvelle fois vers l’UJFP pour financer la construction de leur "Maison des paysans", indispensable lieu abrité pour gérer en commun les questions liées à l’irrigation et à leur travail en général.

C’est un peu plus tard, cette même année 2019, qu’il devenait évident que le fonctionnement de l’irrigation devait s’affranchir des coupures de courant dues au blocus qui rationne les volumes de fuel utilisé pour alimenter les centrales électriques de Gaza. Les paysans ont alors contacté diverses associations, rempli des dossiers, se sont battus après du ministère de l’Agriculture et ont finalement obtenu l’installation de panneaux solaires leur fournissant la moitié de l’énergie nécessaire à la pompe du château d’eau.

Parallèlement, afin de rester maîtres de leurs savoirs et de leur travail, les paysans de Khuza’a et Abasan ont désiré échapper au lobby des semenciers et produire eux-mêmes les graines de leurs jardins maraîchers. C’est ce dernier projet co-financé par l’UJFP et Humani-Terre qui est présenté ici : une pépinière solidaire.

Celle-ci est soutenue par le mokhtar de Khuza’a (l’autorité traditionnelle) et surtout le maire de Khuza’a (l’autorité "moderne", la municipalité) et des associations afin de fournir aux agriculteurs des plants et des semences de qualité et à un prix très abordable. Le seul or que produit cette pépinière, c’est celui de la terre rendue fertile malgré les conditions de vie que le blocus israélien impose à tous.



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Taysir Batniji : « Parlez, diffusez la vérité, faites tout ce qui est en votre pouvoir pour sauver Gaza, ou ce qu’il en reste. »

    J’ai hésité à publier ce post. Je ne voulais pas annoncer autant de drames en si peu de jours ; même dans mes pires cauchemars, jamais je n’aurais imaginé que j’aurais à faire une chose pareille. Ce qui s’est passé, et continue à se passer, est atroce. Personne ne peut supporter un tel choc. Mais le monde doit voir les crimes de l’occupant, qui, non content d’avoir exterminé ma sœur avec toute sa famille, a bombardé il y a quelques jours notre maison familiale à Shija’iya. La maison où je suis né et où (...)

  • Purges à Hollywood, pour avoir soutenu la Palestine
  • Ons Jabeur donnera une partie de ses gains du Masters aux enfants palestiniens

    La Tunisienne Ons Jabeur a annoncé qu’elle reverserait une partie de ses gains du Masters féminin de Cancun pour « aider les Palestiniens ».
    Alors qu’elle dispute le Masters féminin à Cancun, Ons Jabeur n’est pas pour autant déconnectée de l’actualité, notamment la guerre qui oppose Israël au Hamas. Après sa victoire sur la Tchèque Marketa Vondrousova en phase de poules (6-4, 6-3), la Tunisienne s’est montrée particulièrement émue.
    « C’est très dur de voir des enfants, des bébés mourir tous les jours. (...)