Amis des arts et de la culture de Palestine

Le Festival Ciné-Palestine 2017 : une 3ème édition couronnée de succès.

Avec une fréquentation record qui dépasse les 2 700 festivaliers, le FCP, qui a eu lieu du 2 au 11 juin 2017, a renforcé son statut de rendez-vous incontournable de l’agenda culturel parisien. À Paris et en Seine Saint-Denis, le FCP est devenu le forum privilégié pour la promotion et la diffusion du cinéma palestinien.

Quelques chiffres sur cette brillante édition :

Cette année encore, le FCP a su relever le défi de mettre en lumière la diversité, la vitalité et la qualité du cinéma palestinien. Cette 3ème édition avait été marquée par une hausse significative de la fréquentation. En 2016, la 2ème édition a réuni 2 300 spectateurs pour 15 jours de programmation. Cette année, la fréquentation est en nette progression puisque ce sont près de 2 700 personnes qui se sont déplacées, pour assister aux différentes rencontres cinématographiques et culturelles qui ont ponctué ces 10 jours de festivités.

Le FCP s’est inscrit dans la continuité de ses précédentes éditions en proposant une
programmation riche et variée, à l’image de la scène artistique palestinienne. C’est autour des 27 films, que plusieurs générations de réalisateur-trice-s palestiniens et internationaux ont rencontré le public du Festival.

Les 19 séances, programmées dans nos 5 cinémas partenaires, Le Luminor Hôtel de Ville et Les 3 Luxembourg à Paris, Le Méliès à Montreuil, L’Écran à Saint Denis, et Le Studio à Aubervilliers, sont nombreuses à avoir fait salle comble.

Au programme de cette édition  : 14 longs-métrages et 13 courts-métrages, avec de nombreux films documentaires, de fiction ou encore d’animation, qui ont offert une multiplicité de points de vue artistiques autour de la question palestinienne. Pour cette 3ème édition, la programmation a été enrichie par : 2 focus thématiques, avec la rétrospective Mohammad Bakri et le « Regards croisés sur 1967 » ; la master-class Mohammad Bakri ; 2 concerts et une soirée en plein air. Le FCP a organisé, pour la première fois de son histoire, un Concours du court-métrage, récompensant le talent de jeunes cinéastes palestiniens.

Le comité d’organisation du FCP entend intensifier ses efforts d’accompagnement à la
création, à la production et à la diffusion du cinéma palestinien. Afin d’établir des relations durables entre les acteurs de l’industrie du cinéma, palestiniens et français, le comité souhaite mettre en place des journées de rencontres dédiées aux
professionnels, dès la prochaine édition, en 2018.

Le comité d’organisation du FCP 2017.



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Un film en français sur la récolte des olives à Gaza

    Un film documentaire en français sur la récolte des olives dans la bande de Gaza inspiré par le poème de Ziad Medoukh.
    " Les Oliviers poussent encore à Gaza ".le réalisateur Soud Mehna, le photographe Mohamed Madhoun, la diplômés de français Rwan Shawa et les jeunes francophones de Gaza la vie ont participé à sortie de ce film magnifique.
    Bon film de Gaza la vie | Novembre 2021

  • Des employés d’Amazon et de Google réclament la rupture de leurs contrats avec l’armée israélienne

    Les deux firmes sont exhortées par près de 400 employés à renoncer à un contrat d’1,2 milliard de dollars qui prévoit la fourniture de services à l’armée et au gouvernement d’Israël
    Les appels lancés chez Amazon et Google sont toutefois restés sans réponse, alors que les deux firmes ont signé le contrat du projet Nimbus avec Israël le 24 mai Un groupe de 400 employés des géants technologiques Amazon et Google a publié mardi une lettre ouverte demandant à leurs employeurs de se retirer d’un contrat d’1,2 (...)

  • Les évadés palestiniens sont des combattants de la liberté

    Les six prisonniers palestiniens évadés sont les combattants de la liberté les plus audacieux qu’on puisse imaginer. Les Israéliens qui ont du mal à l’admettre feraient bien de se rappeler de nombreux films et séries télévisées qu’ils ont vus : S’évader de prison est la parfaite "fin heureuse". L’Acre Prison Break de 1947 - dans lequel des membres de l’Irgun, la milice clandestine pré-étatique dirigée par Menachem Begin, ont fait irruption dans la prison de la ville pour libérer les membres de la milice (...)