Amis des arts et de la culture de Palestine

L’or Rouge.

Tout au nord de la bande de Gaza, a moins d’un kilomètre de la barrière israélienne, s’étendent les champs de fraises qui ont fait la célébrité de Beit Lahia, centre de l’empire de l’ "or rouge" !
A Beit Lahia, où on fait 2 récoltes de fraises par an, en mai et en décembre, on retrouve des fraises jusque sur le logo officiel de la ville !
En mai 1863 Victor Guérin, un Français, professeur de rhétorique et archéologue amateur, avait visité Beit Lahia, alors un village, et avait remarqué son climat particulier qu’il avait attribué à la proximité de dunes de sable élevées.
Aujourd’hui, As’ad Eldebeleh, producteur de fraises de Beit Lahia, se plaint à la caméra d’Iyad que le temps anormalement chaud cette année (qu’il attribue au réchauffement climatique) a réduit la production de fraises cette année.
Avant le blocus israélien en juin 2007, il y a plus de 12 ans, la Bande de Gaza exportait ses fraises, en Israël principalement, ce qui assurait du travail pour de nombreux saisonniers et des revenus confortables aux producteurs. Aujourd’hui Israël n’autorise plus que les "exportations" en Cisjordanie mais dans des conditions telles que les fruits s’abîment pendant le transport et surtout la durée de ses divers contrôles.
Malgré tout, les agriculteurs continuent à planter et cultiver ces fruits qui font leur fierté.



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • USA : LA DÉPUTÉE RACHIDA TLAIB INTRODUIT UNE RÉSOLUTION AU CONGRÈS POUR LA RECONNAISSANCE DE LA NAKBA

    Rachida Tlaib, parlementaire palestino-américaine, a présenté mardi une résolution reconnaissant la Nakba (catastrophe), où 400 villes et villages palestiniens ont été détruits, plus de 700 000 Palestiniens ont été déracinés de leurs maisons et sont devenus des réfugiés.
    USA : La députée Rachida Tlaib introduit une résolution au congrès pour la reconnaissance de la Nakba « Nous devons promouvoir les droits de l’homme et la justice. Le peuple palestinien depuis la Nakba de 1948 vit sous l’oppression et un (...)

  • Le 1er mai 2022 pour les travailleurs palestiniens : Souffrance permanente, colonisation ,occupation et apartheid.

    Souffrance permanente, colonisation ,occupation et apartheid.
    Dans une conjoncture particulière et un contexte difficile, marqué notamment par la poursuite de l’occupation, le maintien de la colonisation et les mesures atroces de l’occupation que les travailleurs palestiniens célèbrent la journée mondiale du travail, ce premier mai 2022.
    Les travailleurs palestiniens, en souffrance au quotidien à cause de la colonisation qui avale chaque jours les terrains appartiennent aux Palestiniens , de (...)

  • La réaction de l’Occident à l’invasion russe détruit les prétextes invoqués pour rejeter le BDS contre Israël de l’apartheid

    Les Palestiniens regardent avec empathie la souffrance de millions d’Ukrainiens en proie à la guerre, en particulier les réfugiés, au nombre de plus de deux millions, qui cherchent la sécurité dans les pays voisins. En harmonie avec la majorité absolue de l’humanité qui vit dans le Sud global, le Comité national palestinien du BDS, la plus grande coalition de la société palestinienne à la tête du mouvement BDS mondial, s’oppose à la guerre, que ce soit l’agression illégale de la Russie en Ukraine (...)