Amis des arts et de la culture de Palestine

L’olivier, oxygène de la Palestine.

Chez les agriculteurs palestiniens, la saison de la cueillette des olives représente la fête, chaque année, ils attendent cette saison avec impatience.
Pour le sexagénaire Walled Saqer, l’olivier représente l’attachement du peuple palestinien à sa terre, car s’il n’y a plus d’oliviers, la Palestine disparaitra et l’olivier c’est le signe de l’existence de la Palestine.

© Gaza Stories, 2020



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Une chercheuse française obtient un doctorat pour une thèse sur le massacre de Sabra et Chatila dans la littérature et l’art

    La chercheuse française Sandra Barrère a obtenu un doctorat en littératures française francophone et comparée après avoir discuté de sa thèse intitulée "Écrire une histoire tue. Le massacre de Sabra et Chatila dans la littérature et l’art".
    Dirigée par le professeur Engélibert, avec, parmi les membres du jury la comparatiste Catherine Coquio et le grand expert de l’histoire contemporaine du monde arabe du Collège de France Henry Laurens, cette thèse a été soutenue à l’Université Bordeaux-Montaigne le 28 (...)

  • LE JUGEMENT HISTORIQUE DE LA COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L’HOMME EST DÉFINITIF !

    Ça y est ! C’est définif : il n’y a pas eu de recours de la part du gouvernement français auprès de la Chambre d’appel de la Cour Européenne des droits de l’Homme, en ce 18 septembre 2020, qui était la date limite pour un éventuel recours. L’Etat français est bel et bien condamné pour avoir sanctionné l’appel au boycott d’Israel, indique Me Grégory THUAN Dit DIEUDONNE !
    C’est curieux comme les médias dominants ont été discrets sur ce scoop historique, dont la portée s’étend à la totalité du continent (...)

  • Washington sanctionne Fatou Bensouda, la procureure de la Cour pénale internationale

    Washington dénonce l’enquête pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité en Afghanistan et les enquêtes contre Israël pour crimes de guerre en Cisjordanie et dans la bande de Gaza.
    Washington avait auparavant déjà interdit d’entrée aux Etats-Unis des responsables de la Cour et révoqué le visa américain de Fatou Bensouda.
    Après des mois de menaces et à deux mois de la présidentielle aux Etats-Unis, l’administration de Donald Trump a mis sa menace à exécution contre Fatou Bensouda, la procureure de la (...)