Amis des arts et de la culture de Palestine

L’art : ce qui reste à la Palestine quand elle a tout perdu

Mediapart accompagne la naissance, d’abord en exil à Paris, ensuite in situ, d’un musée d’art moderne et contemporain en Palestine, constitué de dons de créateurs solidaires. Visite virtuelle d’une exposition qui se tient prête, à l’IMA.

Le 18 mars 2020, à l’Institut du monde arabe (IMA), dans le Ve arrondissement de Paris, devait s’ouvrir au public une exposition, « Couleurs du monde », présentant une préfiguration du futur musée d’art moderne et contemporain de la Palestine. Ses collections, constituées de dons d’artistes solidaires, sont abritées par l’IMA, qui a su faire preuve d’une solidarité sans faille.

Depuis 2017, chaque année au mois de mars, sous la houlette de la délégation de la Palestine à l’Unesco et de son représentant Elias Sanbar, les œuvres offertes et conservées, anciennes ou nouvelles, font un petit tour à la lumière et puis s’en vont, en attendant leur installation permanente et définitive, dans la future capitale du futur État palestinien.

Mediapart a décidé de s’associer à ce long combat pacifique et spirituel, en rendant compte, chaque année, d’une telle démonstration – de force et de faiblesse, d’optimisme et de frustration, d’art et de politique. Dans l’attente, si la géopolitique le veut, d’accompagner l’établissement des collections là où elles ont vocation à se transporter ; c’est-à-dire – mettons fin au suspense insoutenable – à Jérusalem (Est)…

Filmé par Armel Baudet. Antoine Perraud étant le journaliste-passeur.

https://www.mediapart.fr/journal/cult...



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Le 1er mai 2022 pour les travailleurs palestiniens : Souffrance permanente, colonisation ,occupation et apartheid.

    Souffrance permanente, colonisation ,occupation et apartheid.
    Dans une conjoncture particulière et un contexte difficile, marqué notamment par la poursuite de l’occupation, le maintien de la colonisation et les mesures atroces de l’occupation que les travailleurs palestiniens célèbrent la journée mondiale du travail, ce premier mai 2022.
    Les travailleurs palestiniens, en souffrance au quotidien à cause de la colonisation qui avale chaque jours les terrains appartiennent aux Palestiniens , de (...)

  • La réaction de l’Occident à l’invasion russe détruit les prétextes invoqués pour rejeter le BDS contre Israël de l’apartheid

    Les Palestiniens regardent avec empathie la souffrance de millions d’Ukrainiens en proie à la guerre, en particulier les réfugiés, au nombre de plus de deux millions, qui cherchent la sécurité dans les pays voisins. En harmonie avec la majorité absolue de l’humanité qui vit dans le Sud global, le Comité national palestinien du BDS, la plus grande coalition de la société palestinienne à la tête du mouvement BDS mondial, s’oppose à la guerre, que ce soit l’agression illégale de la Russie en Ukraine (...)

  • L’apartheid d’Israël contre la population palestinienne : un système cruel de domination et un crime contre l’humanité

    Notre rapport révèle la véritable ampleur du régime d’apartheid d’Israël.
    Que ce soit dans la bande de Gaza, à Jérusalem-Est, à Hébron ou en Israël, la population palestinienne est traitée comme un groupe racial inférieur et elle est systématiquement privée de ses droits. Nous avons conclu que les politiques cruelles de ségrégation, de dépossession et d’exclusion mises en œuvre par Israël dans tous les territoires sous son contrôle constituent clairement un apartheid. La communauté internationale a le devoir (...)