Amis des arts et de la culture de Palestine

Jihad, le peintre amputés ...

Jihad Al-Goul, artiste palestinien de Gaza, il a été blessé par un bombardement de l’occupation israélienne quand il était au lycée, il n’avait que 16 ans.
Pour lui la joie est une décision car si l’homme décide de vivre heureux il peut le faire malgré tous les obstacles !
A travers son art, J !had fait toujours des œuvres pour illustrer la ville de Jérusalem, parce qu’elle est notre capitale éternelle, en parallèle il essaie de montrer sa beauté au monde étranger.

© Gaza Stories, 2020



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Des figures de proue du théâtre britannique accusent de Maccarthysme le prix européen de théâtre des temps modernes

    Un prix couronnant l’œuvre de toute une vie, attribué à Caryl Churchill, retiré pour son soutien aux Palestiniens. Ce retrait donne lieu à une intervention importante de plus de 170 acteurs, metteurs en scène et écrivains.
    Plus de 170 acteurs, écrivains et metteurs en scène ont accusé de « Maccarthysme moderne » le jury du Prix 2022 du théâtre européen décerné en Allemagne, après qu’il a retiré le Prix de l’œuvre d’une Vie à la dramaturge britannique de renom Caryl Churchill pour son soutien aux droits des (...)

  • Le Forum des échecs palestinien à la FIDE : Déplacez le championnat du monde d’échecs par équipes de Jérusalem-Est occupée

    Le Forum des échecs palestinien du camp de réfugiés de Chatila appelle la Fédération internationale des échecs à déplacer le tournoi de Jérusalem-Est palestinienne occupée par Israël. Chère Fédération internationale des échecs et équipes participantes du Championnat du monde par équipes 2022,
    Nous vous écrivons depuis le Forum palestinien d’Échecs du camp de réfugiés palestiniens de Chatila au Liban pour demander instamment à la Fédération internationale des échecs (FIDE) de ne pas organiser le Championnat du (...)

  • En Cisjordanie occupée, le casse-tête des restrictions de séjour pour les étrangers

    De nouvelles restrictions d’entrée et de séjour pour les étrangers entrent en vigueur jeudi en Cisjordanie occupée, dans un contexte particulièrement tendu. Critiquées par les organisations de défense des droits humains, ces mesures israéliennes inquiètent également l’administration américaine.
    C’est une nouvelle procédure administrative particulièrement controversée qui entre en vigueur jeudi 20 octobre pour les étrangers souhaitant résider, travailler, étudier ou encore faire du bénévolat en Cisjordanie (...)