Amis des arts et de la culture de Palestine

ISRAEL-PALESTINE : LA PAIX EST POSSIBLE

Sous la direction de Isabelle Avran, Jean-Paul Chagnollaud,
Alain Gresh, Giovanna Tanzarella

En ce début d’année 2004, le conflit israélo-palestinien
est dans l’impasse. La feuille de route qui devait conduire à
la création d’un Etat palestinien en 2005 est au point
mort et, dans l’immédiat il n’existe plus de perspectives
de négociations.
Dans cette période où rien ne semble pouvoir arrêter
le cycle des violences et de la répression, il ne faut pas oublier
que des discussions avaient été engagées entre
les Palestiniens et les Israéliens à Camp David (en juillet
2000) et surtout à Taba (en janvier 2001) pendant lesquelles
les représentants des deux peuples n’avaient jamais été
aussi près de réussir à trouver le chemin d’une
paix juste et durable.

Pour essayer de mieux comprendre ce qui s’est alors passé,
trois rencontres ont été organisées à l’Assemblée
nationale à Paris autour de quelques personnalités ayant,
de près ou de loin participé à ces négociations
 : Yossi Beilin, Yossi Sarid, Avraham Burg, Yasser Abed Rabo,et Ahmed
Qoreï qui est aujourd’hui premier ministre du Gouvernement
palestinien.

On trouvera dans ce livre leurs principales interventions qui permettent
de mieux saisir la portée de l’événement
que représente la signature le 1er décembre 2003 d’un
accord de paix israélo-palestinien, désormais connu sous
le nom d’accord de Genève. De larges extraits de ce document
ainsi que le compte rendu de M. Miguel Moratinos sur les négociations
de Taba sont publiés en annexe de cet ouvrage.

Photo de couverture : de gauche à droite, Ahmed Qoreï (président
du Conseil législatif palestinien), Raymond Forni (Président
de l’Assemblée nationale), Avraham Burg (Président
de la Knesset) à l’Assemblée nationale en janvier
2002.

Editions L’Harmattan

Achetez ce livre sur :
Chapitre.com

Les Amis d'Al-Rowwad receveront ainsi une aide financière de 5 € par commande.



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • L’apartheid d’Israël contre la population palestinienne : un système cruel de domination et un crime contre l’humanité

    Notre rapport révèle la véritable ampleur du régime d’apartheid d’Israël.
    Que ce soit dans la bande de Gaza, à Jérusalem-Est, à Hébron ou en Israël, la population palestinienne est traitée comme un groupe racial inférieur et elle est systématiquement privée de ses droits. Nous avons conclu que les politiques cruelles de ségrégation, de dépossession et d’exclusion mises en œuvre par Israël dans tous les territoires sous son contrôle constituent clairement un apartheid. La communauté internationale a le devoir (...)

  • Un message de Salah Hamouri « Rester, c’est déjà résister »

    Chers amies et Chers amis,
    Je veux juste faire un point avec vous sur là où nous en sommes de la volonté israélienne qui concentre ses coups contre moi mais aussi contre tous mes camarades palestiniens de Jérusalem-Est où je réside.
    Comme vous le savez, les Palestiniens qui résident à JérusalemEst ont un statut très précaire et particulier ; ils ne sont ni Israéliens ni Palestiniens. Ils sont des « résidents » de Jérusalem. Ils ont, à ce titre, une carte « de résident » délivrée par l’occupant. Pour être (...)

  • Le blanchiment par le sport est associé à certains pays – pourquoi pas Israël ?

    L’objectif en douceur du sport israélien est de nous pousser à nous focaliser sur une équipe cycliste ou une visite de Lionel Messi plutôt que sur la Palestine.
    Pendant l’été 2020, un groupe de cinq cyclistes de Ramallah étaient sortis faire un tour quand ils ont été arrêtés par un groupe de colons israéliens. D’après Reuters, en découvrant que les cyclistes étaient Palestiniens, les colons ont commencé à leur lancer des pierres. Quatre se sont échappés dans un champ voisin. Un, Samer Kurdi, a perdu (...)