Amis des arts et de la culture de Palestine

Gaza, recycler les déchets pour faire des tapis

Malgré leur situation déplorable, les recycleurs de plastique de Gaza sont en première ligne des efforts destinés à sauver le pays d’un effondrement économique, humanitaire et environnemental. Ces dernières années, le recyclage du plastique a favorisé le développement d’une nouvelle culture et économie : de la collecte au nettoyage en passant par le tri et la revalorisation, les habitants ont créé grâce à ces activités les opportunités d’emploi qu’ils attendaient tant.
Iyad Hejazi, chef d’entreprise palestinien, son usine de fabrication de tapis en plastique était bombardée lors de la dernière agression israélienne en mai 2021.
Dans le passé « avant 2006 », le niveau de la production de tapis en plastique dans son usine était beaucoup plus élevé qu’aujourd’hui, car il pouvait exporter sons tapis produit à Gaza vers les marchés arabes et de la Cisjordanie.
Mais depuis 2006, le blocus israélien a eu un impact négatif sur cette industrie, les matières premières en plastique ne pouvant pas entrer, la solution a donc été d’utiliser les déchets en plastique recyclés, ce qui aide en même temps à la réduction de la pollution.



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • La réaction de l’Occident à l’invasion russe détruit les prétextes invoqués pour rejeter le BDS contre Israël de l’apartheid

    Les Palestiniens regardent avec empathie la souffrance de millions d’Ukrainiens en proie à la guerre, en particulier les réfugiés, au nombre de plus de deux millions, qui cherchent la sécurité dans les pays voisins. En harmonie avec la majorité absolue de l’humanité qui vit dans le Sud global, le Comité national palestinien du BDS, la plus grande coalition de la société palestinienne à la tête du mouvement BDS mondial, s’oppose à la guerre, que ce soit l’agression illégale de la Russie en Ukraine (...)

  • L’apartheid d’Israël contre la population palestinienne : un système cruel de domination et un crime contre l’humanité

    Notre rapport révèle la véritable ampleur du régime d’apartheid d’Israël.
    Que ce soit dans la bande de Gaza, à Jérusalem-Est, à Hébron ou en Israël, la population palestinienne est traitée comme un groupe racial inférieur et elle est systématiquement privée de ses droits. Nous avons conclu que les politiques cruelles de ségrégation, de dépossession et d’exclusion mises en œuvre par Israël dans tous les territoires sous son contrôle constituent clairement un apartheid. La communauté internationale a le devoir (...)

  • Un message de Salah Hamouri « Rester, c’est déjà résister »

    Chers amies et Chers amis,
    Je veux juste faire un point avec vous sur là où nous en sommes de la volonté israélienne qui concentre ses coups contre moi mais aussi contre tous mes camarades palestiniens de Jérusalem-Est où je réside.
    Comme vous le savez, les Palestiniens qui résident à JérusalemEst ont un statut très précaire et particulier ; ils ne sont ni Israéliens ni Palestiniens. Ils sont des « résidents » de Jérusalem. Ils ont, à ce titre, une carte « de résident » délivrée par l’occupant. Pour être (...)