Amis des arts et de la culture de Palestine

Gaza et ses maisons d’époque...

Gaza protège son riche héritage historique. De nombreuses fouilles ont mis à jour des ruines et des objets vieux de plusieurs millénaires. On peut se demander si les autorités de Gaza n’ont pas des problèmes plus urgents à régler avec ce blocus qui apporte souffrance et misère en isolant 2 millions de personnes ? La réponse est que, d’une façon ou une autre, ce blocus se terminera et que l’histoire et la culture de Gaza doivent continuer à s’enrichir pour pouvoir rayonner à nouveau.
Justement, une nouvelle initiative a été lancée par des citoyens palestiniens pour protéger et sauvegarder les maisons de la vielle ville. Ce sont des demeures qui datent de plusieurs centaines d’années depuis les époques romaine et byzantine à la période ottomane, sans oublier la renaissance et la prospérité de l’ère mamelouke.
Ces différentes architectures sont ici présentées par un de ces citoyens passionnés dans une demeure restaurée, "La maison des époques", qui à elle seule rassemble tous ces styles. Chaque étape de fouilles livre la chronologie de l’histoire de la Palestine dans un ensemble d’une beauté miraculeuse.



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • DES AVOCATS INTERPELLENT MACRON
  • Gaza : le double langage du procureur de la CPI alors qu’un génocide est en cours

    Le 3 décembre 2023, le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) a achevé sa première mission en Israël et en Palestine. En Israël, il a rencontré des survivants et des familles de victimes des attaques du Hamas du 7 octobre ; à Ramallah, en Palestine, il a tenu des réunions avec des responsables palestiniens et des victimes de Gaza et de Cisjordanie. Depuis le début de son mandat en juin 2021, il est resté relativement discret quant à la situation en Palestine, hormis sa promesse de se rendre (...)

  • L’attaque d’Israël contre le Freedom Theatre dans le camp de Jénine fait partie d’un génocide culturel

    La destruction du théâtre et l’arrestation de son personnel s’inscrivent dans une tentative générale visant à briser les Palestiniens de Cisjordanie occupée sur le plan psychologique et émotionnel
    Lorsque Mustafa Shetha, père de quatre enfants et directeur général du Freedom Theatre, a été enlevé de chez lui le mercredi 13 décembre, qu’on lui a bandé les yeux et qu’il a été incarcéré, battu et privé de nourriture et d’eau, ce n’était pas le fruit du hasard.
    Les soldats israéliens, qui avaient la moitié de son (...)