Amis des arts et de la culture de Palestine

Gaza Noël

La Bande de Gaza compte, dans sa population, plusieurs milliers de chrétiens : entre 1500 et 3000 selon les sources, 2500 officiellement (Autorité palestinienne). Ce sont majoritairement des chrétiens orthodoxes mais il y a une forte communauté catholique et aussi des chrétiens coptes et baptistes.
Iyad nous présente le déroulement du Noël qui vient d’être fêté par les catholiques dans la ville de Gaza (https://www.youtube.com/watch?v=MtDRk... ). Près de l’entrée de l’église deux fidèles nous expliquent les difficultés que les autorités israéliennes font aux chrétiens de Gaza qui désirent aller à Bethléem pour fêter Noël.
Il faut savoir que cette année les chrétiens de Gaza ont déposé 1500 demandes d’autorisation mais le service du ministère israélien de la Défense qui délivre les permis, la COGAT (Coordination des activités du gouvernement dans les territoires) avait tout simplement décidé d’interdire à tous les chrétiens de Gaza de célébrer Noël à Bethléem ! Cette décision avait provoqué de nombreuses protestations internationales comme, par exemple, en France, où deux sénateurs, Nathalie Goulet (UC) et Bruno Retailleau (chef du groupe LR) ont exprimé leur indignation à l’ambassadrice d’Israël. Sous cette pression les autorités d’occupation ont fini par céder mais n’ont délivré que 200 permis au lieu des 600 habituels.
Une femme se désole de ne pas avoir eu de laisser passer pour se rendre à Bethleem ; elle fêtera Noël à Gaza en famille. Un jeune homme qui lui a réussi à avoir une autorisation, après 13 ans d’interdiction, n’en n’a pas reçu pour sa mère et ses frères et sœurs. Difficile de croire que ce n’est pas intentionnel quand ce même jeune homme nous explique que la COGAT a délivré des autorisations à des enfants mais pas leurs parents !
Même pendant les fêtes de Noël les tourments et la pression maintenus par le blocus israélien de Gaza ne connaissent pas de trêve !



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Lettre de Salah Hamouri à Emmanuel Macron, depuis la cellule n°4 de la prison d’Ofer

    Depuis la cellule n°4 de la prison d’Ofer, Salah Hamouri, actuellement en détention administrative adresse une lettre ouverte à Emmanuel Macron à l’occasion de la Fête nationale française.
    Monsieur le Président de la République,
    Je vous écris cette lettre à l’approche du 14 juillet, cette date qui a changé la face du monde en portant les valeurs d’humanité et de démocratie, et qui a donné à la République française sa devise : « liberté, égalité, fraternité ».
    Des normes et des valeurs humaines résultant (...)

  • Ben & Jerry’s poursuit en justice sa maison-mère afin de geler les ventes en Israël

    Ben & Jerry’s poursuit en justice sa maison mère Unilever, pour bloquer la vente de sa marque et de ses droits en Israël à une compagnie israélienne qui vend ses produits dans les colonies de Cisjordanie occupée.
    Le fabricant de glaces demande aussi à un tribunal fédéral de New York qu’il lance une injonction d’urgence pour arrêter le transfert de tout actif de Ben & Jerry’s à AQP, l’entreprise israélienne, et à son propriétaire, Avi Zinger.
    Cette initiative est un nouveau coup porté à ce (...)

  • General Mills va désinvestir de l’apartheid israélien.

    General Mills, la compagnie mère de Pillsbury, a vendu les parts de sa coentreprise dans l’Israël de l’apartheid, après plusieurs années de pression de BDS contre sa production de produits Pillsbury dans la zone industrielle d’Atarot, une colonie israélienne illégale sur une terre palestinienne volée. Date d’origine : 01/06/2022, Traduit par : CG pour BDS France
    Hier, General Mills a annoncé que la compagnie a vendu les parts de sa coentreprise dans l’Israël de l’apartheid, après plusieurs années de (...)