Amis des arts et de la culture de Palestine

Gaza Noël

La Bande de Gaza compte, dans sa population, plusieurs milliers de chrétiens : entre 1500 et 3000 selon les sources, 2500 officiellement (Autorité palestinienne). Ce sont majoritairement des chrétiens orthodoxes mais il y a une forte communauté catholique et aussi des chrétiens coptes et baptistes.
Iyad nous présente le déroulement du Noël qui vient d’être fêté par les catholiques dans la ville de Gaza (https://www.youtube.com/watch?v=MtDRk... ). Près de l’entrée de l’église deux fidèles nous expliquent les difficultés que les autorités israéliennes font aux chrétiens de Gaza qui désirent aller à Bethléem pour fêter Noël.
Il faut savoir que cette année les chrétiens de Gaza ont déposé 1500 demandes d’autorisation mais le service du ministère israélien de la Défense qui délivre les permis, la COGAT (Coordination des activités du gouvernement dans les territoires) avait tout simplement décidé d’interdire à tous les chrétiens de Gaza de célébrer Noël à Bethléem ! Cette décision avait provoqué de nombreuses protestations internationales comme, par exemple, en France, où deux sénateurs, Nathalie Goulet (UC) et Bruno Retailleau (chef du groupe LR) ont exprimé leur indignation à l’ambassadrice d’Israël. Sous cette pression les autorités d’occupation ont fini par céder mais n’ont délivré que 200 permis au lieu des 600 habituels.
Une femme se désole de ne pas avoir eu de laisser passer pour se rendre à Bethleem ; elle fêtera Noël à Gaza en famille. Un jeune homme qui lui a réussi à avoir une autorisation, après 13 ans d’interdiction, n’en n’a pas reçu pour sa mère et ses frères et sœurs. Difficile de croire que ce n’est pas intentionnel quand ce même jeune homme nous explique que la COGAT a délivré des autorisations à des enfants mais pas leurs parents !
Même pendant les fêtes de Noël les tourments et la pression maintenus par le blocus israélien de Gaza ne connaissent pas de trêve !



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • LE JUGEMENT HISTORIQUE DE LA COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L’HOMME EST DÉFINITIF !

    Ça y est ! C’est définif : il n’y a pas eu de recours de la part du gouvernement français auprès de la Chambre d’appel de la Cour Européenne des droits de l’Homme, en ce 18 septembre 2020, qui était la date limite pour un éventuel recours. L’Etat français est bel et bien condamné pour avoir sanctionné l’appel au boycott d’Israel, indique Me Grégory THUAN Dit DIEUDONNE !
    C’est curieux comme les médias dominants ont été discrets sur ce scoop historique, dont la portée s’étend à la totalité du continent (...)

  • Washington sanctionne Fatou Bensouda, la procureure de la Cour pénale internationale

    Washington dénonce l’enquête pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité en Afghanistan et les enquêtes contre Israël pour crimes de guerre en Cisjordanie et dans la bande de Gaza.
    Washington avait auparavant déjà interdit d’entrée aux Etats-Unis des responsables de la Cour et révoqué le visa américain de Fatou Bensouda.
    Après des mois de menaces et à deux mois de la présidentielle aux Etats-Unis, l’administration de Donald Trump a mis sa menace à exécution contre Fatou Bensouda, la procureure de la (...)

  • La vie sous surveillance dans la plus grande prison du monde

    Les drones israéliens : Une torture de tous les instants pour les Gazaouis
    Le traumatisme de la population Gazaouie créé par la surveillance constante
    des drones israélien
    Souce : CAPJPO EuroPalestine