Amis des arts et de la culture de Palestine

Festival Tapis Rouge - Gaza

"Je suis humain " (Ana ’insan). C’est le cri de ralliement du 5e festival de cinéma "Tapis rouge pour les droits de l’homme" destiné à rappeler au monde que depuis 13 ans les habitants de la bande de Gaza sont soumis à un blocus tel qu’il leur interdit tout accès au cinéma : il n’y a plus de salle à Gaza et les 2 tiers de la population ne sont jamais allés au cinéma.

Saoud Abou Ramadan, membre du comité d’organisation depuis le premier festival, "Tapis rouge", en 2015 est interviewé par Iyad et nous explique ce qu’est ce festival de cinéma sans cinéma à : https://www.youtube.com/watch?v=MjrVz...

Un an après les bombardements de l’été 2014 les organisateurs du premier festival ont eu l’idée d’offrir aux habitants de Gaza un tapis rouge dans une rue bordée de ruines menant à un cinéma en plein air puisque tout avait été détruit autour. Avec cette symbolique, réservée aux princes de ce monde, ils voulaient leur signifier qu’ils sont tout aussi importants qu’eux.

Depuis le premier festival, "Tapis rouge" fait partie du réseau du "Human Rights Film Network" (https://www.humanrightsfilmnetwork.org/ ) qui rassemble 41 membres, représentant une quarantaine de pays différents.

Important pour ne pas oublier. Les bombardements de l’offensive appelée par Tsahal "Opération Roc Inébranlable" ont duré 50 jours, faisant plus de 2 300 morts et plus de 10 600 blessés. Le nom hébreu (référence biblique) a été jugé trop agressif par les services de relation publiques de l’armée et a, en conséquence été "traduit" par "Opération Bordure protectrice" et repris en chœur par tous les médias.



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Lettre de Salah Hamouri à Emmanuel Macron, depuis la cellule n°4 de la prison d’Ofer

    Depuis la cellule n°4 de la prison d’Ofer, Salah Hamouri, actuellement en détention administrative adresse une lettre ouverte à Emmanuel Macron à l’occasion de la Fête nationale française.
    Monsieur le Président de la République,
    Je vous écris cette lettre à l’approche du 14 juillet, cette date qui a changé la face du monde en portant les valeurs d’humanité et de démocratie, et qui a donné à la République française sa devise : « liberté, égalité, fraternité ».
    Des normes et des valeurs humaines résultant (...)

  • Ben & Jerry’s poursuit en justice sa maison-mère afin de geler les ventes en Israël

    Ben & Jerry’s poursuit en justice sa maison mère Unilever, pour bloquer la vente de sa marque et de ses droits en Israël à une compagnie israélienne qui vend ses produits dans les colonies de Cisjordanie occupée.
    Le fabricant de glaces demande aussi à un tribunal fédéral de New York qu’il lance une injonction d’urgence pour arrêter le transfert de tout actif de Ben & Jerry’s à AQP, l’entreprise israélienne, et à son propriétaire, Avi Zinger.
    Cette initiative est un nouveau coup porté à ce (...)

  • General Mills va désinvestir de l’apartheid israélien.

    General Mills, la compagnie mère de Pillsbury, a vendu les parts de sa coentreprise dans l’Israël de l’apartheid, après plusieurs années de pression de BDS contre sa production de produits Pillsbury dans la zone industrielle d’Atarot, une colonie israélienne illégale sur une terre palestinienne volée. Date d’origine : 01/06/2022, Traduit par : CG pour BDS France
    Hier, General Mills a annoncé que la compagnie a vendu les parts de sa coentreprise dans l’Israël de l’apartheid, après plusieurs années de (...)