Amis des arts et de la culture de Palestine

Festival Tapis Rouge - Gaza

"Je suis humain " (Ana ’insan). C’est le cri de ralliement du 5e festival de cinéma "Tapis rouge pour les droits de l’homme" destiné à rappeler au monde que depuis 13 ans les habitants de la bande de Gaza sont soumis à un blocus tel qu’il leur interdit tout accès au cinéma : il n’y a plus de salle à Gaza et les 2 tiers de la population ne sont jamais allés au cinéma.

Saoud Abou Ramadan, membre du comité d’organisation depuis le premier festival, "Tapis rouge", en 2015 est interviewé par Iyad et nous explique ce qu’est ce festival de cinéma sans cinéma à : https://www.youtube.com/watch?v=MjrVz...

Un an après les bombardements de l’été 2014 les organisateurs du premier festival ont eu l’idée d’offrir aux habitants de Gaza un tapis rouge dans une rue bordée de ruines menant à un cinéma en plein air puisque tout avait été détruit autour. Avec cette symbolique, réservée aux princes de ce monde, ils voulaient leur signifier qu’ils sont tout aussi importants qu’eux.

Depuis le premier festival, "Tapis rouge" fait partie du réseau du "Human Rights Film Network" (https://www.humanrightsfilmnetwork.org/ ) qui rassemble 41 membres, représentant une quarantaine de pays différents.

Important pour ne pas oublier. Les bombardements de l’offensive appelée par Tsahal "Opération Roc Inébranlable" ont duré 50 jours, faisant plus de 2 300 morts et plus de 10 600 blessés. Le nom hébreu (référence biblique) a été jugé trop agressif par les services de relation publiques de l’armée et a, en conséquence été "traduit" par "Opération Bordure protectrice" et repris en chœur par tous les médias.



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • LE JUGEMENT HISTORIQUE DE LA COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L’HOMME EST DÉFINITIF !

    Ça y est ! C’est définif : il n’y a pas eu de recours de la part du gouvernement français auprès de la Chambre d’appel de la Cour Européenne des droits de l’Homme, en ce 18 septembre 2020, qui était la date limite pour un éventuel recours. L’Etat français est bel et bien condamné pour avoir sanctionné l’appel au boycott d’Israel, indique Me Grégory THUAN Dit DIEUDONNE !
    C’est curieux comme les médias dominants ont été discrets sur ce scoop historique, dont la portée s’étend à la totalité du continent (...)

  • Washington sanctionne Fatou Bensouda, la procureure de la Cour pénale internationale

    Washington dénonce l’enquête pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité en Afghanistan et les enquêtes contre Israël pour crimes de guerre en Cisjordanie et dans la bande de Gaza.
    Washington avait auparavant déjà interdit d’entrée aux Etats-Unis des responsables de la Cour et révoqué le visa américain de Fatou Bensouda.
    Après des mois de menaces et à deux mois de la présidentielle aux Etats-Unis, l’administration de Donald Trump a mis sa menace à exécution contre Fatou Bensouda, la procureure de la (...)

  • La vie sous surveillance dans la plus grande prison du monde

    Les drones israéliens : Une torture de tous les instants pour les Gazaouis
    Le traumatisme de la population Gazaouie créé par la surveillance constante
    des drones israélien
    Souce : CAPJPO EuroPalestine