Amis des arts et de la culture de Palestine

Festival Ciné-Palestine

Chers·ères ami·es du Festival Ciné-Palestine,

Alors que nous étions fin prêtes à conduire, du 5 au 15 novembre, notre 6ème édition hélas reportée au printemps dernier, nous avons à nouveau été contraintes d’en repenser les dates, suite à la mise en place du reconfinement le 30 octobre.

Un vrai coup dur alors que nous étions si proches du but... Nous nous sommes très vite organisées pour pouvoir malgré tout proposer à nos publics, entre le 10 et le 15 novembre derniers, quelques films emblématiques de cette édition suivis d’une rencontre en ligne.

Nous n’abandonnerons pas cette 6ème édition et ferons tout pour réussir à la reprogrammer en salles de cinéma en 2021.

A chaque nouvelle édition, nous lançons une campagne de financement participatif. L’argent récolté sert à compléter le financement des invitations d’artistes, du sous-titrage des films et des paiements de droits de diffusion.

Intégralement encadré jusqu’ici par un comité bénévole, le FCP devra aussi surmonter en 2021 un nouveau défi pour parvenir à pérenniser toutes ses actions (festival, ciné-club, concours de courts-métrages pour jeunes cinéastes, parcours pédagogique, résidence d’écriture pour cinéastes émergent.e.s, soirée en plein-air,...) et continuer à en développer d’autres : pouvoir recruter un.e chargé.e de coordination.

Pour tout cela, toute contribution nous est grandement précieuse.

Pour nous soutenir, voici le lien de notre campagne :
http://bit.ly/fcp2020helloasso
N’hésitez pas à la faire circuler autant que possible !

Nous vous remercions chaleureusement par avance pour votre soutien, et toute l’énergie déployée à relayer cette campagne à travers vos réseaux.

Au plaisir de vous retrouver à l’occasion de la prochaine édition du FCP,

Rawan Odeh
Pour le Festival Ciné-Palestine
https://www.festivalpalestine.paris/
0643492015



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Christophe Oberlin : « L’avenir est à la judiciarisation de la question palestinienne »

    La nouvelle est tombée le 20 décembre 2019. La Procureure auprès de la CPI, Fatou Bensouda annonçait « qu’au terme d’un examen préliminaire approfondi, mené en toute indépendance et objectivité, de l’ensemble des renseignements fiables qui sont en la possession de son Bureau, ce dernier est parvenu à la conclusion que tous les critères définis dans le Statut de Rome pour l’ouverture d’une enquête étaient remplis ».
    L’enjeu de cette enquête ? « Les crimes présumés commis sur le territoire palestinien occupé, (...)

  • Déclaration sur l’antisémitisme et la question de Palestine

    Cent vingt-deux intellectuels et intellectuelles palestiniens et arabes répondent à la définition de l’antisémitisme promue par l’Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste qui est utilisée, dans plusieurs pays d’Europe et d’Amérique, pour réprimer le soutien aux droits palestiniens. Cette Déclaration est publiée conjointement en arabe par Al-Quds (Londres) et Al-Ayyam (Ramallah), en hébreu par Haaretz (Tel-Aviv), en anglais par The Guardian (Londres), en allemand par Die Tageszeitung (Berlin) (...)

  • Appel au boycott des produits israéliens : quand le ministère français de la Justice refuse de distinguer entre des produits et des hommes

    Peut-on encore espérer des autorités françaises une attitude rationnelle au sujet des appels au boycott des produits israéliens ? On peut légitimement se poser la question à la lecture d’une récente dépêche du ministère de la justice.
    Dans son arrêt Baldassi du 11 juin 2020 condamnant la France [1], la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a jugé que l’appel au boycott des produits israéliens ne peut pas en soi constituer une infraction pénale : il est en effet couvert par la liberté d’expression (...)