Amis des arts et de la culture de Palestine

Festival 21 du Cinéma Palestinien édition 2019 du 3 au 10 mai

Après un réel succès en 2018, le second festival 21 du cinéma palestinien se tiendra du 3 au 10 mai prochain à Dijon et dans sa périphérie. Vous trouverez le programme détaillé en PJ.

5 films différents, 5 lieux différents pour permettre de mieux comprendre le dynamisme, la cre ?ativite ? et la diversite ? du cine ?ma palestinien dont les conditions d’exercice sont pourtant de plus en plus complexes, voire parfois impossible.

Ce mode d’expression de la culture palestinienne nous a semblé un bon moyen d’appréhender la vie quotidienne de ce peuple et de partager ses émotions, ses colères, ses joies et ses espoirs. Bien que le contexte soit de plus en plus pesant et menaçant, le cinéma nous offre une fenêtre de compréhension de cette réalité multiple et invite à débattre et échanger. Chaque projection sera en effet polongée par un débat avec divers intervenants.

Un Thé à la menthe de l’amitié sera également offert à l’issue de la projection et du débat.

Des tables de presse et de vente de produits palestiniens seront aussi disponibles.

Vous êtes cordialement invités à nous rejoindre et à diffuser largement l’information.

Au plaisir de vous y rencontrer

Le collectif d’associations

Documents à télécharger

  Programe du FESTIVAL 2019


FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • FESTIVAL DE CANNES : LETTRE D’ARTISTES PALESTINIENS CONCERNANT LEUR REFUS DE PARTICIPER AU FESTIVAL

    Nous, l’équipe de tournage du film ‘Let It Be Morning’ souhaitons faire le communiqué suivant concernant notre décision de ne pas participer au festival de Cannes :
    Nous soutenons notre ami et camarade Eran Kolirin et nous sommes fiers d’avoir participé au projet de film inspiré du roman éponyme de Sayed Kashua ‘Let It Be Morning’. Nous sommes heureux que le film ait été sélectionné à Cannes.
    Ce film est le fruit d’une production collective qui décrit “l’état de siège” que nous vivons comme l’a écrit le (...)

  • La NAKBA continue

    Ayaled Shaked demande l’expulsion de Salah Hamouri
    Le 30 juin 2021, la ministre de l’Intérieur israélienne a annoncé sur les réseaux sociaux avoir signé la révocation du titre de résidence à Jérusalem de Salah Hamouri.
    Cette décision de l’actuelle ministre de l’Intérieur israélienne met à exécution ce que son prédécesseur avait déjà réclamé en septembre 2020. Cette mesure entraînerait une expulsion définitive et l’impossibilité pour Salah de vivre à Jérusalem mais également en Palestine, c’est à dire l’exil (...)

  • Arrêtez de comparer Israël à l’Afrique du Sud de l’apartheid ; c’est pire Par Thembisa Fakude

    Il est courant de nos jours de comparer le racisme institutionnel d’Israël et son occupation de la Palestine à l’apartheid sud-africain. Jusqu’à un certain point, c’est une comparaison raisonnable. Jusqu’à un certain point. Malgré toutes ses horreurs et sa brutalité, le régime d’apartheid en Afrique du Sud n’a jamais utilisé d’avions de chasse et d’artillerie pour bombarder les personnes opprimées vivant dans les townships. Israël l’a fait, et continue de le faire. C’est maintenant devenu presque une (...)