Amis des arts et de la culture de Palestine

Festival 21 du Cinéma Palestinien édition 2019 du 3 au 10 mai

Après un réel succès en 2018, le second festival 21 du cinéma palestinien se tiendra du 3 au 10 mai prochain à Dijon et dans sa périphérie. Vous trouverez le programme détaillé en PJ.

5 films différents, 5 lieux différents pour permettre de mieux comprendre le dynamisme, la cre ?ativite ? et la diversite ? du cine ?ma palestinien dont les conditions d’exercice sont pourtant de plus en plus complexes, voire parfois impossible.

Ce mode d’expression de la culture palestinienne nous a semblé un bon moyen d’appréhender la vie quotidienne de ce peuple et de partager ses émotions, ses colères, ses joies et ses espoirs. Bien que le contexte soit de plus en plus pesant et menaçant, le cinéma nous offre une fenêtre de compréhension de cette réalité multiple et invite à débattre et échanger. Chaque projection sera en effet polongée par un débat avec divers intervenants.

Un Thé à la menthe de l’amitié sera également offert à l’issue de la projection et du débat.

Des tables de presse et de vente de produits palestiniens seront aussi disponibles.

Vous êtes cordialement invités à nous rejoindre et à diffuser largement l’information.

Au plaisir de vous y rencontrer

Le collectif d’associations

Documents à télécharger

  Programe du FESTIVAL 2019


FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • LE JUGEMENT HISTORIQUE DE LA COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L’HOMME EST DÉFINITIF !

    Ça y est ! C’est définif : il n’y a pas eu de recours de la part du gouvernement français auprès de la Chambre d’appel de la Cour Européenne des droits de l’Homme, en ce 18 septembre 2020, qui était la date limite pour un éventuel recours. L’Etat français est bel et bien condamné pour avoir sanctionné l’appel au boycott d’Israel, indique Me Grégory THUAN Dit DIEUDONNE !
    C’est curieux comme les médias dominants ont été discrets sur ce scoop historique, dont la portée s’étend à la totalité du continent (...)

  • Washington sanctionne Fatou Bensouda, la procureure de la Cour pénale internationale

    Washington dénonce l’enquête pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité en Afghanistan et les enquêtes contre Israël pour crimes de guerre en Cisjordanie et dans la bande de Gaza.
    Washington avait auparavant déjà interdit d’entrée aux Etats-Unis des responsables de la Cour et révoqué le visa américain de Fatou Bensouda.
    Après des mois de menaces et à deux mois de la présidentielle aux Etats-Unis, l’administration de Donald Trump a mis sa menace à exécution contre Fatou Bensouda, la procureure de la (...)

  • La vie sous surveillance dans la plus grande prison du monde

    Les drones israéliens : Une torture de tous les instants pour les Gazaouis
    Le traumatisme de la population Gazaouie créé par la surveillance constante
    des drones israélien
    Souce : CAPJPO EuroPalestine