Amis des arts et de la culture de Palestine

Encore des blessés dans le camp de Aïda

Message de AbdelFattah Abu-Srour
Directeur du centre culturel Al-Rowwad

" Il est 16h23, ce mardi 18 Avril 2006. Cela faisait plus de deux heures que les jeeps de l’armée israélienne encerclaient le camp à côté de l’école des filles (de 6 à 9 ans) et que les bombes de gaz lacrymogène et les balles en caoutchouc empoisonnaient le camp. Un de nos enfants, Husam Alazza (15 ans) qui avait le caméra vidéo pour filmer une entrevue avec un autre enfant, pour préparer un reportage pour notre tournée en France et en Belgique à partir du 14 juin jusqu’au 2 août 2006, a essayé de prendre quelques images des jeeps à côté de la mosquée, et en face de l’école. À peine avait-il sortie la tête, une balle en caoutchouc l’a frappé. Heureusement, la balle a cassé le caméscope avant de le blesser à la joue. Il est revenu au centre, le sang coulant sur son visage et son corps.

Les provocations ont continuées pendant toute cette semaine et la semaine dernière lorsque deux fois, ces barbares ont blessé 6 enfants avec leurs balles en caoutchouc. Le gaz a envahit le vieux centre et le nouveau centre aussi. Leur provocation n’a aucune excuse ou justificatif... Ils se cachent derrière leurs véhicules blindés et derrière leurs murs et tours d’observation, et nous où pouvons-nous nous cacher ?

Je remercie les Grands Etats Unis et la Magnifique Union Européen pour leur Sagesse en supportant le plus grand état d’occupation et de racisme, le Grand Israël et de nous punir pour nos crimes de revendiquer la fin de l’occupation et vivre tout simplement comme des êtres humains... Nous resterons fidèles à notre humanité, et à pousser nos cris... pour peut-être qu’un jour quelques sourdes oreilles se décident a écouter... "



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Le 1er mai 2022 pour les travailleurs palestiniens : Souffrance permanente, colonisation ,occupation et apartheid.

    Souffrance permanente, colonisation ,occupation et apartheid.
    Dans une conjoncture particulière et un contexte difficile, marqué notamment par la poursuite de l’occupation, le maintien de la colonisation et les mesures atroces de l’occupation que les travailleurs palestiniens célèbrent la journée mondiale du travail, ce premier mai 2022.
    Les travailleurs palestiniens, en souffrance au quotidien à cause de la colonisation qui avale chaque jours les terrains appartiennent aux Palestiniens , de (...)

  • La réaction de l’Occident à l’invasion russe détruit les prétextes invoqués pour rejeter le BDS contre Israël de l’apartheid

    Les Palestiniens regardent avec empathie la souffrance de millions d’Ukrainiens en proie à la guerre, en particulier les réfugiés, au nombre de plus de deux millions, qui cherchent la sécurité dans les pays voisins. En harmonie avec la majorité absolue de l’humanité qui vit dans le Sud global, le Comité national palestinien du BDS, la plus grande coalition de la société palestinienne à la tête du mouvement BDS mondial, s’oppose à la guerre, que ce soit l’agression illégale de la Russie en Ukraine (...)

  • L’apartheid d’Israël contre la population palestinienne : un système cruel de domination et un crime contre l’humanité

    Notre rapport révèle la véritable ampleur du régime d’apartheid d’Israël.
    Que ce soit dans la bande de Gaza, à Jérusalem-Est, à Hébron ou en Israël, la population palestinienne est traitée comme un groupe racial inférieur et elle est systématiquement privée de ses droits. Nous avons conclu que les politiques cruelles de ségrégation, de dépossession et d’exclusion mises en œuvre par Israël dans tous les territoires sous son contrôle constituent clairement un apartheid. La communauté internationale a le devoir (...)