Amis des arts et de la culture de Palestine

Encore des blessés dans le camp de Aïda

Message de AbdelFattah Abu-Srour
Directeur du centre culturel Al-Rowwad

" Il est 16h23, ce mardi 18 Avril 2006. Cela faisait plus de deux heures que les jeeps de l’armée israélienne encerclaient le camp à côté de l’école des filles (de 6 à 9 ans) et que les bombes de gaz lacrymogène et les balles en caoutchouc empoisonnaient le camp. Un de nos enfants, Husam Alazza (15 ans) qui avait le caméra vidéo pour filmer une entrevue avec un autre enfant, pour préparer un reportage pour notre tournée en France et en Belgique à partir du 14 juin jusqu’au 2 août 2006, a essayé de prendre quelques images des jeeps à côté de la mosquée, et en face de l’école. À peine avait-il sortie la tête, une balle en caoutchouc l’a frappé. Heureusement, la balle a cassé le caméscope avant de le blesser à la joue. Il est revenu au centre, le sang coulant sur son visage et son corps.

Les provocations ont continuées pendant toute cette semaine et la semaine dernière lorsque deux fois, ces barbares ont blessé 6 enfants avec leurs balles en caoutchouc. Le gaz a envahit le vieux centre et le nouveau centre aussi. Leur provocation n’a aucune excuse ou justificatif... Ils se cachent derrière leurs véhicules blindés et derrière leurs murs et tours d’observation, et nous où pouvons-nous nous cacher ?

Je remercie les Grands Etats Unis et la Magnifique Union Européen pour leur Sagesse en supportant le plus grand état d’occupation et de racisme, le Grand Israël et de nous punir pour nos crimes de revendiquer la fin de l’occupation et vivre tout simplement comme des êtres humains... Nous resterons fidèles à notre humanité, et à pousser nos cris... pour peut-être qu’un jour quelques sourdes oreilles se décident a écouter... "



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • « Soumaya présente le point de vue des victimes de l’état d’urgence »

    Premier film à revenir sur les dégâts humains de l’état d’urgence instauré au lendemain des attentats de novembre 2015 à Paris, Soumaya n’a pas encore trouvé de distributeur.
    Soumaya est cadre dans une entreprise responsable de la sécurité de l’aéroport Charles de Gaulle. Musulmane, mère d’une petite fille, elle voit du jour au lendemain sa vie bouleversée lorsqu’elle est licenciée après avoir subi une perquisition administrative.
    Sur la base d’une dénonciation anonyme sans doute due à un collègue envieux, (...)

  • L’Autorité palestinienne pensait que son respect des règles mènerait à l’indépendance, mais elle n’a fait que renforcer la domination israélienne

    Le texte qui suit est un extrait du nouveau livre de Noura Erakat Justice For Some : Law and the Question of Palestine (Justice pour certains : Le droit et la question de la Palestine). N. Erakat y expose comment la « quête illusoire » d’un État de l’Autorité palestinienne « a façonné chez les dirigeants palestiniens un attachement à la tutelle états-unienne et une réticence à adopter une ligne plus radicale, qui serait basée sur une politique de la résistance ».
    En 2018, la perspective d’un État (...)

  • LE CHAR ET L’OLIVIER, UNE AUTRE HISTOIRE DE LA PALESTINE

    Bonjour,
    Nous sommes heureux de vous annoncer la sortie du film :
    LE CHAR ET L’OLIVIER, UNE AUTRE HISTOIRE DE LA PALESTINE France | 2019 | 1h41 | Couleur Un documentaire de Roland NURIER
    AU CINÉMA LE 6 NOVEMBRE 2019
    Dates à retenir : ? Mois du Film Documentaire du 1er au 30 Novembre 2019 ? Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien le 29 Novembre 2019
    Ce documentaire essentiel permet d’avoir un éclairage nécessaire sur l’histoire de la Palestine. Apprendre du passé pour (...)