Amis des arts et de la culture de Palestine

Dima et Mohammed, l’art en couple.

Le 1er épisode de cette 4ème saison a surpris car il racontait l’histoire de Heneen qui vend des fleurs : comment peut-il exister des fleuristes à Gaza ?
Ce nouveau film est aussi déconcertant : un couple d’artistes, Dina Mattar et Mohamed Al Hawajri, partagent un atelier (où ils vivent aussi) dans le camp de réfugiés de Burej au centre de la Bande de Gaza ! Non Gaza n’est pas que le champ de ruines que nous montrent nos médias, c’est aussi un lieu où malgré les carences (eau, électricité, hydrocarbures, médicaments…) créées par le blocus israélien, les Palestiniens résistent de toutes les façons possibles.
Dans le cas de Dina et Mohammed c’est à travers leur art, la peinture qu’ils tiennent tête à la vie indigne qu’Israël tente de leur imposer. Le couple a décidé de faire passer un message d’espoir et de confiance dans l’avenir dans leur œuvres. A cette fin ils ont choisi d’utiliser la même palette de couleurs tout en créant de façon indépendante, Dina mettant en avant le rôle de la femme palestinienne, Mohammed travaillant sur les animaux qui participent à la vie de Gaza.
Malgré leur succès, Dina et Mohammed consacrent beaucoup de temps à aider les jeunes artistes afin qu’ils puissent exposer dans leur galerie à Gaza, mais aussi à leur coté dans les manifestations internationales.



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Kafr Kassem, 1956. Derrière le massacre, un plan d’expulsion des Palestiniens d’Israël

    Des archives longtemps censurées confortent ceux qui lient le sort des quelque cinquante victimes arabes israéliennes du massacre de Kafr Kassem en 1956 en Israël à un plan officiel secret annulé trop tard. Le plan voulait forcer par la violence les Palestiniens israéliens de la région dite du « triangle » à fuir vers la Jordanie.
    Ce 29 juillet 2022, la justice militaire israélienne a pris une décision qui a surpris maints observateurs en Israël : elle a levé la censure sur une partie des (...)

  • Monsieur le chancelier allemand Olaf Scholz : voici ce qui est vraiment dégoûtant

    L’Europe et les États Unis croient apparemment aux calomnies antisémites selon lesquelles Israël, organisation moderne entièrement juive, serait une pieuvre aux multiples bras omnipotente qui ne devrait pas être mise en colère.
    Au-delà du droit international et sans frontières : c’est l’espace infini d’Israël où il conduit sa guerre prolongée contre le peuple palestinien.
    « Notre » holocauste a duré 12 ans et le sionisme en a toujours bénéficié depuis. Le non-holocauste des Palestiniens a déjà duré 75 ans. (...)

  • 53 organisations de la société civile solidaires des organisations palestiniennes désignées par Israël comme « associations terroristes »

    Défendre les droits de l’homme, ce n’est pas du terrorisme. Israël persiste dans sa déclaration d’éminentes organisations de la société civile palestinienne comme associations terroristes. Récemment, l’armée a mis ses mots en action en pillant leurs bureaux et en les fermant.
    Ces déclarations sont sans fondement. En fait, l’Administration des États-Unis, l’Union Européenne et autres alliés d’Israël ont trouvé que ces allégations n’étaient pas convaincantes. Après avoir minutieusement examiné le matériel (...)