Amis des arts et de la culture de Palestine

"Gaza Stories" Coronavirus : Gaza construit deux centres de quarantaine de 1 000 chambres.

Il y a 15 jours, le 22 mars, les deux premiers porteurs du Covid-19 ont été détectés au passage de Rafah et isolés dans un hôtel proche ainsi que les gardes qui ont été en contact avec eux. Deux autres voyageurs ont été confinés depuis. Mais 5 personnes du premier groupe, ayant été testés négatifs ont pu être "relâchés". A cette heure, il n’y a que 7 personnes contaminées et qui sont maintenues confinées.
La Bande de Gaza est surpeuplée, avec 2 millions d’habitants sur un territoire de 365 Km² ; le blocus israélien a rendu son système de santé particulièrement fragile. Ses hôpitaux ne disposent que de 60 lits en soins intensifs, matériel et médicaments manquent cruellement. Les autorités sanitaires savent qu’elles n’auront pas les moyens matériels de lutter contre une épidémie aussi ont-elles décidé de contrôler strictement ses 2 points d’entrée : Rafah, côté égyptien et Erez, côté israélien. Elles ont même demandé aux Palestiniens de Gaza travaillant en Israël de ne pas rentrer dans la mesure du possible.
C’est aussi pour cela qu’a été rapidement prise la décision de construire 2 centres de quarantaine destinés à accueillir les patients atteints du coronavirus pour les isoler du reste de la population. Ces deux centres sont situés au sud et au nord de la Bande de Gaza. Celui de Rafah possèdera 300 chambres de 2 lits et celui de Beit Hanoun (non loin du point de passage d’Erez) 200 chambres, aussi de 2 lits.
La construction de ces 2 centres, d’un total de 1000 lits, avance à grande vitesse comme le montrent ces images de l’AFP. Gaza est décidée à résister au Covid-19 - comme elle résiste à ce blocus inhumain depuis 13 ans.



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Covid-19 : les Palestiniens abandonnés à leur sort pendant qu’Israël vaccine à tour de bras

    Alors que les Israéliens enregistrent un nombre record de vaccinations, les territoires occupés font toujours des pieds et des mains pour obtenir un vaccin contre le coronavirus.
    Israël s’est vanté de surpasser les autres pays avec sa campagne de vaccination contre le virus Covid-19, plus de 12 % de sa population ayant reçu la première de deux injections depuis décembre.
    Pfizer se vend au plus offrant
    Le pays cherche à être le premier au monde à réussir à se libérer de la Covid-19, en faisant (...)

  • COMMENT UN HOMME INTÈGRE ET COURAGEUX, À LA TÊTE DE L’UNRWA, A ÉTÉ LAMINÉ PAR LES MÉTHODES NAUSÉABONDES DU LOBBY ISRAÉLIEN

    L’enquête de l’ONU sur Pierre Krähenbühl, ancien commissaire général de l’UNRWA, obligé de démissionner après avoir été traîné dans la boue, montre que les accusations portés contre lui étaient fausses, et que le dossier est vide.
    Pierre Krahenbühl, a en fait commis une faute impardonnable : il a défendu les réfugiés palestiniens jusqu’au bout. Il s’est démené pour faire vivre cet organisme des Nations Unies, chargé de veiller à la sécurité alimentaire, sanitaire et éducative des réfugiés palestiniens. Y compris (...)

  • Christophe Oberlin : « L’avenir est à la judiciarisation de la question palestinienne »

    La nouvelle est tombée le 20 décembre 2019. La Procureure auprès de la CPI, Fatou Bensouda annonçait « qu’au terme d’un examen préliminaire approfondi, mené en toute indépendance et objectivité, de l’ensemble des renseignements fiables qui sont en la possession de son Bureau, ce dernier est parvenu à la conclusion que tous les critères définis dans le Statut de Rome pour l’ouverture d’une enquête étaient remplis ».
    L’enjeu de cette enquête ? « Les crimes présumés commis sur le territoire palestinien occupé, (...)