Amis des arts et de la culture de Palestine

"Gaza Stories" Coronavirus : Gaza construit deux centres de quarantaine de 1 000 chambres.

Il y a 15 jours, le 22 mars, les deux premiers porteurs du Covid-19 ont été détectés au passage de Rafah et isolés dans un hôtel proche ainsi que les gardes qui ont été en contact avec eux. Deux autres voyageurs ont été confinés depuis. Mais 5 personnes du premier groupe, ayant été testés négatifs ont pu être "relâchés". A cette heure, il n’y a que 7 personnes contaminées et qui sont maintenues confinées.
La Bande de Gaza est surpeuplée, avec 2 millions d’habitants sur un territoire de 365 Km² ; le blocus israélien a rendu son système de santé particulièrement fragile. Ses hôpitaux ne disposent que de 60 lits en soins intensifs, matériel et médicaments manquent cruellement. Les autorités sanitaires savent qu’elles n’auront pas les moyens matériels de lutter contre une épidémie aussi ont-elles décidé de contrôler strictement ses 2 points d’entrée : Rafah, côté égyptien et Erez, côté israélien. Elles ont même demandé aux Palestiniens de Gaza travaillant en Israël de ne pas rentrer dans la mesure du possible.
C’est aussi pour cela qu’a été rapidement prise la décision de construire 2 centres de quarantaine destinés à accueillir les patients atteints du coronavirus pour les isoler du reste de la population. Ces deux centres sont situés au sud et au nord de la Bande de Gaza. Celui de Rafah possèdera 300 chambres de 2 lits et celui de Beit Hanoun (non loin du point de passage d’Erez) 200 chambres, aussi de 2 lits.
La construction de ces 2 centres, d’un total de 1000 lits, avance à grande vitesse comme le montrent ces images de l’AFP. Gaza est décidée à résister au Covid-19 - comme elle résiste à ce blocus inhumain depuis 13 ans.



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • LE JUGEMENT HISTORIQUE DE LA COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L’HOMME EST DÉFINITIF !

    Ça y est ! C’est définif : il n’y a pas eu de recours de la part du gouvernement français auprès de la Chambre d’appel de la Cour Européenne des droits de l’Homme, en ce 18 septembre 2020, qui était la date limite pour un éventuel recours. L’Etat français est bel et bien condamné pour avoir sanctionné l’appel au boycott d’Israel, indique Me Grégory THUAN Dit DIEUDONNE !
    C’est curieux comme les médias dominants ont été discrets sur ce scoop historique, dont la portée s’étend à la totalité du continent (...)

  • Washington sanctionne Fatou Bensouda, la procureure de la Cour pénale internationale

    Washington dénonce l’enquête pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité en Afghanistan et les enquêtes contre Israël pour crimes de guerre en Cisjordanie et dans la bande de Gaza.
    Washington avait auparavant déjà interdit d’entrée aux Etats-Unis des responsables de la Cour et révoqué le visa américain de Fatou Bensouda.
    Après des mois de menaces et à deux mois de la présidentielle aux Etats-Unis, l’administration de Donald Trump a mis sa menace à exécution contre Fatou Bensouda, la procureure de la (...)

  • La vie sous surveillance dans la plus grande prison du monde

    Les drones israéliens : Une torture de tous les instants pour les Gazaouis
    Le traumatisme de la population Gazaouie créé par la surveillance constante
    des drones israélien
    Souce : CAPJPO EuroPalestine