Amis des arts et de la culture de Palestine

"Gaza Stories" Clowns chez vous

"Clowns chez vous" est une initiative de jeunes bénévoles de Gaza. C’est leur façon de résister, à la fois au blocus israélien et à cet autre enfermement imposé par la pandémie.
Avec Fayez Abou Akar, la bande d’amis parcoure les camps des réfugiés et les quartiers démunis de la Bande de Gaza. Déguisés en clowns (mais tout en portant gants et masques), ils se produisent dans les rues sous les balcons et les fenêtres des maisons. Les enfants les regardent et les observent, se divertissant du spectacle présenté par les clowns.
Comme nous l’explique Fayez, le double objectif de ces bénévoles est justement de divertir les enfants, leur faire oublier le traumatisme né de la double peine infligée par le blocus et l’épidémie de Covid-19.
L’autre but de cette initiative, c’est aussi à travers le jeu de transmettre aux enfants les bonnes règles à respecter afin de bloquer à tout prix l’extension de la pandémie à la Bande de Gaza. Jusqu’à présent les mesures prises par le gouvernement et relayées par les associations comme "Clowns chez vous" ont payé : les quelques dizaines de cas d’infection ont été détectés et isolés et aucun décès n’est à déplorer !



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • DES AVOCATS INTERPELLENT MACRON
  • Gaza : le double langage du procureur de la CPI alors qu’un génocide est en cours

    Le 3 décembre 2023, le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) a achevé sa première mission en Israël et en Palestine. En Israël, il a rencontré des survivants et des familles de victimes des attaques du Hamas du 7 octobre ; à Ramallah, en Palestine, il a tenu des réunions avec des responsables palestiniens et des victimes de Gaza et de Cisjordanie. Depuis le début de son mandat en juin 2021, il est resté relativement discret quant à la situation en Palestine, hormis sa promesse de se rendre (...)

  • L’attaque d’Israël contre le Freedom Theatre dans le camp de Jénine fait partie d’un génocide culturel

    La destruction du théâtre et l’arrestation de son personnel s’inscrivent dans une tentative générale visant à briser les Palestiniens de Cisjordanie occupée sur le plan psychologique et émotionnel
    Lorsque Mustafa Shetha, père de quatre enfants et directeur général du Freedom Theatre, a été enlevé de chez lui le mercredi 13 décembre, qu’on lui a bandé les yeux et qu’il a été incarcéré, battu et privé de nourriture et d’eau, ce n’était pas le fruit du hasard.
    Les soldats israéliens, qui avaient la moitié de son (...)