Amis des arts et de la culture de Palestine

Affrontements avec l’occupation à Takoa et Aida

Le camp d’Aida pour les réfugiés palestiniens a connu l’après-midi et le soir du mardi 22/12, de violents affrontements avec les forces d’occupation israéliennes, en particulier dans la zone de Meftah Jaq al-Awda, où des dizaines de jeunes hommes palestiniens ont lancé des pierres et des bouteilles vides sur les soldats israéliens qui ont répondu avec des flashballs et des bombes de gaz lacrymogène.

Une force militaire israélienne a pris d’assaut le camp d’Aida, ce qui a causé de violents affrontements dans les ruelles et les rues du camp, dans lesquels un certain nombre de citoyens palestiniens ont été asphyxiés par les bombes de gaz lacrymogène lancées par les forces d’occupation israéliennes sur les maisons du camp.

Le jeune homme palestinien Danial Riad Abou Serour (18 ans) a été blessé lors de son passage dans la rue et a été violemment battu par les soldats israéliens qui l’ont embarqué vers une direction inconnue.

Dans le village de Tekoa au nord de Bethléem, des affrontements similaires ont éclaté, où les soldats israéliens ont lancé des bombes de gaz lacrymogène sur les citoyens palestiniens, en causant plusieurs cas de suffocation.



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Déclaration sur l’antisémitisme et la question de Palestine

    Cent vingt-deux intellectuels et intellectuelles palestiniens et arabes répondent à la définition de l’antisémitisme promue par l’Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste qui est utilisée, dans plusieurs pays d’Europe et d’Amérique, pour réprimer le soutien aux droits palestiniens. Cette Déclaration est publiée conjointement en arabe par Al-Quds (Londres) et Al-Ayyam (Ramallah), en hébreu par Haaretz (Tel-Aviv), en anglais par The Guardian (Londres), en allemand par Die Tageszeitung (Berlin) (...)

  • Appel au boycott des produits israéliens : quand le ministère français de la Justice refuse de distinguer entre des produits et des hommes

    Peut-on encore espérer des autorités françaises une attitude rationnelle au sujet des appels au boycott des produits israéliens ? On peut légitimement se poser la question à la lecture d’une récente dépêche du ministère de la justice.
    Dans son arrêt Baldassi du 11 juin 2020 condamnant la France [1], la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a jugé que l’appel au boycott des produits israéliens ne peut pas en soi constituer une infraction pénale : il est en effet couvert par la liberté d’expression (...)

  • Gare au faucon : Ce que nous réserve Joe Biden en matière de politique étrangère

    Le monde sera-t-il un endroit plus sûr si Joe Biden remplace Donald Trump à la Maison-Blanche ? Rien n’est moins sûr. Le futur nouveau président des États-Unis a commencé sa carrière politique en protestant contre la guerre au Vietnam. Mais par la suite, le sénateur démocrate devenu vice-président d’Obama a pris fait et cause pour toutes sortes de guerres directes et indirectes. Portrait d’un produit pur jus de l’impérialisme US qui ne présage rien de bon pour la paix dans le monde. (IGA)
    Des millions de (...)