Amis des arts et de la culture de Palestine

Abdelfatah Abousroour nous écrit

Date : 04 Juin 2017

Chers amis d’Alrowwad

Nous vous remercions de votre soutien pour notre « Belle Résistance » et pour soutenir plus particulièrement le département éducation et la ludothèque mobile. Le travail de centre Alrowwad est plus important que jamais dans sa démarche pour sauver des vies et inspirer un espoir continue pour vivre pour la Palestine et défendre sa cause dans les manières les plus belles.

Le département éducation sert environ 300 élèves réguliers et plus de 3000 non réguliers (parmi les 8000 en total enfants, jeunes et femmes) qui viennent pour différentes activités à Alrowwad pendant l’années.

Avec la Belle Résistance Mobile et la ludothèque mobile nous touchons de 20,000 à 60,000 par an un peu partout en Cisjordanie dans plus de 200 locaux.
Nous travaillons avec plus de 60 écoles par année scolaire, un travail sollicité par le Ministère de l’Education Nationale et aussi par des écoles et Jardins d’Enfants. Cela en général est fait gratuitement. C’est pour cela, votre soutien et le soutien des amis d’Alrowwad à nos projets continue à nous aider à servir les enfants et jeunes et les femmes dans les camps de réfugiés, villages et régions marginalisés et un peu partout en Palestine.

En 2014, Nous avons commencer la construction d’un centre de formation professionnelle en 5 étages où il y aura la menuiserie, la vouture et la broderie, différents ateliers. Nous avons finis la construction des murs et il nous reste à finir les étages un à un… chaque étage besoin d’environ 60,000 Euros pour finir.
Comment nous soutenir :

Si chacun contribue 5, 10 ou 20 € ou plus/mois cela fait quelque chose.
- 20 € permet de couvrir une excursion pour un enfant
- 25 € / mois couvre les frais de cours de musique/mois pour un enfant
Ou couvre les frais de cours de théâtre/mois pour un enfant
Ou couvre les frais de cours de musique/mois pour un enfant
Ou couvre les frais de cours de dessins/mois pour un enfant
- 50 €/ mois permet de couvrir les frais de soutien scolaire pour un enfant dans toutes les matières
- 50 € / enfant permet de couvrir un cartable avec les cahiers, crayons, couleurs et tout ce qui est nécessaire pour l’école pour un enfant
- 80 €/ mois permet de couvrir les frais formation couture pour une femme ou homme
- 80 €/ mois permet de couvrir une formation menuiserie
- 100 €/ mois permet de sponsoriser une bourse pour une étudiant à l’école
- 1500-2000 €/ an permet une bourse pour un étudiant à l’université

Votre partenariat nous est important pour nous aider à aider notre peuple à garder sa dignité, à créer des emplois, à faire des infrastructures donc nous tous pouvons être fières de notre partenariat et de ce que nous pouvons accomplir ensemble.
Chaque Euro peut nous permettre d’avancer, de compléter l’Equipment nécessaires, maintenance et améliorer les services que nous faisons

Societe des amis d’Alrowwad
24 Rue Custine 75018 Paris

Abdelfattah Abusrour

http://www.amis-alrowwad.org



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Flottille vers Gaza : la procureure de la CPI réitère son refus de poursuivre Israël

    La procureure de la Cour pénale internationale (CPI) a réaffirmé lundi qu’il n’y avait pas matière à poursuivre Israël pour le raid meurtrier contre une flottille humanitaire à destination de Gaza en mai 2010.
    La décision de la procureure Fatou Bensouda survient trois mois après que la CPI lui a ordonné, pour la deuxième fois, de réexaminer la nécessité ou non de poursuivre Israël.
    "Il n’y a toujours pas de base raisonnable pour ouvrir une enquête", a déclaré Mme Bensouda à la Cour, dans un document (...)

  • Pourquoi j’ai intenté un procès à l’UE pour son commerce avec les colonies de peuplement

    Je fais partie d’un groupe de sept personnes qui ont intenté un procès à l’exécutif de l’Union européenne pour son commerce avec des colonies de peuplement dans des territoires sous occupation militaire.
    Il peut sembler étrange que nous ayons agi ainsi au même moment où le plus haut tribunal de l’UE statuait que tous les produits en provenance des colonies d’Israël en Cisjordanie et sur le plateau du Golan devaient être étiquetés avec précision.
    Toutefois, il faut souligner qu’en dépit de ce verdict, (...)

  • « Soumaya présente le point de vue des victimes de l’état d’urgence »

    Premier film à revenir sur les dégâts humains de l’état d’urgence instauré au lendemain des attentats de novembre 2015 à Paris, Soumaya n’a pas encore trouvé de distributeur.
    Soumaya est cadre dans une entreprise responsable de la sécurité de l’aéroport Charles de Gaulle. Musulmane, mère d’une petite fille, elle voit du jour au lendemain sa vie bouleversée lorsqu’elle est licenciée après avoir subi une perquisition administrative.
    Sur la base d’une dénonciation anonyme sans doute due à un collègue envieux, (...)