Amis des arts et de la culture de Palestine

Une application « iNakba » permet de retrouver les anciens villages palestiniens

Le lancement a été prévu pour coïncider avec le « 66ème anniversaire de l’Indépendance d’Israël », qui est en même temps la commémoration de la NAKBA (Catastrophe qu’ils ont subie quand « Israël » s’est créé en 1948 et qu’au moins 760.000 d’entre eux été expulsés ou ont pris la fuite en raison des massacres commis par l’armée israélienne).

« iNakba » propose une carte interactive et des photos de bâtiments et de maisons que les Palestiniens ont dû abandonner pendant les combats qui se sont déclenchés après la déclaration unilatérale d’indépendance d’Israël.

« De nombreux Palestiniens peuvent difficilement localiser leurs villes et villages d’origine [en Israël et en Cisjordanie] car des villes/colonies israéliennes ont été construites dessus » explique Raneen Jeries, membre de Zochrot, l’ONG qui a développé l’application.

« Il y a un dossier pour chacun des centaines de villages ou villes palestiniens et on peut y trouver des informations et y voir des photos anciennes et nouvelles envoyées par des utilisateurs », a-t-elle informé l’AFP.

Selon Jeries, les Palestiniens de la diaspora peuvent « suivre des yeux » leurs propres villages et obtenir de nouveaux renseignements ou des photos envoyées par ceux qui peuvent les visiter en Israël.

« Les réfugiés qui vivent au Liban, par exemple, peuvent suivre leur village et chaque fois qu’une personne télécharge une photo ou fait un commentaire, ils voient une mise à jour. »

Zochrot a utilisé des cartes du Mandat Britannique en Palestine (1920-1948) pour localiser les villages et les indique sur les applications basées sur les Cartes interactives Google, avec des « punaises » virtuelles.

Zochrot, basé à Tel-Aviv, milite en Israël pour la reconnaissance du « droit au retour » des réfugiés palestiniens et de leurs descendants.

« Notre but est de faire connaître la Nakba aux Juifs israéliens : elle a déraciné des centaines de milliers de Palestiniens", a déclaré Liat Rosenberg, directrice de Zochrot.

https://www.facebook.com/events/289...

L’application est accessible gratuitement.

(Traduit par Chantal C. Pour CAPJPO-EuroPalestine)

CAPJPO-EuroPalestine



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Pascal Boniface porte plainte contre la « Brigade juive »

    "Pascal Boniface est soulagé. Sa plainte contre la « Brigade juive » pour dégradations, initialement refusée, vient d’être acceptée" , annonce Nadir Dendoune dans le Courrier de l’Atlas
    « C’est le commissariat du 11è qui m’a appelé pour nous annoncer la bonne nouvelle », témoigne le géopolitologue français, spécialiste de la question israélo-palestinienne et qui est régulièrement la cible d’attaques émanant des mouvements pro-israéliens. « C’est une victoire pour la liberté d’expression et contre les violences (...)

  • Cour Pénale Internationale : face aux Palestiniens, Badinter défend Netanyahou

    La Procureure de la Cour Pénale Internationale, Fatou Bensouda, a annoncé le 20 décembre 2019 son intention d’ouvrir une enquête sur les éventuels crimes de guerre commis depuis juin 2014 en Israël-Palestine. Afin de délimiter son travail d’enquête, la procureure a demandé officiellement à la Cour de préciser que la juridiction de la Cour Pénale Internationale s’applique bien à la Palestine et que le territoire d’enquête comprend la Cisjordanie, Jérusalem Est et Gaza. Fatou Bensouda a également conseillé à (...)

  • Un texte d’Eléonore Bronstein, en soutien à Mohamad Bakri, réalisateur du film "Jénine Jénine" :

    "Modestement, je voudrais exprimer toute ma solidarité avec Mohammad Bakri convoqué aujourd’hui devant un tribunal israélien suite à une plainte d’un ancien soldat d’élite pour diffamation.
    Le tort de Mohammad ? (en plus d’être Palestinien, je veux dire) : avoir réalisé, il y a presque 20 ans, un film documentaire intitulé " Jénine Jénine" dans lequel il exposait des témoignages de survivant.e.s du massacre israélien du camp pendant la répression de la seconde Intifada.
    Il est, depuis, harcelé, empêché de (...)