Amis des arts et de la culture de Palestine

Two short films produced by Al Rowwad

The Exam

Duration : 15 minutes
In Arabic with subtitles in French or English
Director : Collective work of Al-Rowwad Cultural Youth Center and a team of French professionals
Produced by Al-Rowwad Center, Aida Refugee camp, Bethlehem, Palestine, 2005.

Summary
Miriam is living in Aida Refugee camp – Bethlehem and studies in Abu Dis university. Today she has an important exam. She is almost ready to go when she hears shooting. She rushes out of the bathroom and finds out that there is a curfew. All the roads have been closed by the Israeli army. Her father wants her to stay at home but Miriam is determined to pass her exam and she decides to try to bypass the roadblocks.
Will she succeed in her enterprise despite of the curfew imposed by the army.

La Nakba

Duration : 5 minutes
In Arabic with subtitles in French
Director : Collective work of Al-Rowwad Youth Cultural Center and a team of French professionals
Produced by Al-Rowwad Center, Aida Refugee camp, Bethlehem, Palestine, 2005.

Summary
Abu Taha is a Palestinian native to the village of Beit Natif near Hebron.
He describes for us the life in his village before 1948, the “disaster” (the Nakba) when the Zionists forces chased him away from his house and his flight on the roads with his family until he finally settled near Bethlehem, in a place that will become Aida Refugee camp.
This short film is a sometimes poetic, sometimes a very hard account of the events that disrupted the life of this man who died in 2006… without returning to his village.



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Arrêtez de comparer Israël à l’Afrique du Sud de l’apartheid ; c’est pire Par Thembisa Fakude

    Il est courant de nos jours de comparer le racisme institutionnel d’Israël et son occupation de la Palestine à l’apartheid sud-africain. Jusqu’à un certain point, c’est une comparaison raisonnable. Jusqu’à un certain point. Malgré toutes ses horreurs et sa brutalité, le régime d’apartheid en Afrique du Sud n’a jamais utilisé d’avions de chasse et d’artillerie pour bombarder les personnes opprimées vivant dans les townships. Israël l’a fait, et continue de le faire. C’est maintenant devenu presque une (...)

  • Gaza : la librairie al-Mansour, temple des livres de l’enclave palestinienne, détruite par un bombardement israélien

    Dans la bande de Gaza, le site était considéré comme le temple des livres. C’était le lieu où les lycéens pouvaient trouver un manuel scolaire, les plus pratiquants leur coran et les esprits bohèmes des traductions de Dostoïevski en arabe. Mais mardi dernier, 18 mai, la librairie al-Mansour a été réduite en poussière.
    « Il y a 100 000 livres sous ces ruines »
    Vers 5H00 du matin, Samir al-Mansour, son propriétaire, était chez lui et regardait les chaînes d’info arabes lorsqu’il a appris qu’un (...)

  • Médias détruits à Gaza : RSF demande à la procureure de la CPI de déterminer si ces bombardements constituent des crimes de guerre

    Depuis une semaine, les locaux de 23 médias locaux et internationaux ont été détruits par des frappes aériennes israéliennes ciblées. Les derniers bombardements en date ont détruit, samedi 15 mai, les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press (AP) et de la chaîne qatarie Al-Jazeera. L’armée israélienne justifie ces frappes en expliquant que des équipements du "renseignement militaire" du Hamas, le mouvement islamiste au pouvoir dans la bande de Gaza, se trouvaient dans les immeubles visés. (...)