Amis des arts et de la culture de Palestine

Troisième radio palestinienne fermée par l’occupant israélien

Vive Netanyahou invité par Hollande à défiler à ses côtés pour la liberté d’expression ! Après Radio Al-Hourriya (La liberté) et Radio Al-Khalil (Hébron), c’est la radio "Dream" (Rêve) qui vient d’être fermée par Israël, avec le matériel confisqué ou saccagé, à chaque raid.

La fermeture massive de médias palestiniens a commencé au début du mois de novembre. Pour le moment, suite à des opérations menées la nuit, trois stations ont été fermées, Israël prétendant qu’elles incitent à la violence et amènent plus de gens à descendre dans la rue, dans la mesure où elles rapportent les attaques et le bilan humain des affrontements.

Le tout dans un silence international inquiétant concernant ces attaques répétées des journalistes.

https://francais.rt.com/international/11254-tsahal-radio-palestine encore une radio fermée !



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • Un film en français sur la récolte des olives à Gaza

    Un film documentaire en français sur la récolte des olives dans la bande de Gaza inspiré par le poème de Ziad Medoukh.
    " Les Oliviers poussent encore à Gaza ".le réalisateur Soud Mehna, le photographe Mohamed Madhoun, la diplômés de français Rwan Shawa et les jeunes francophones de Gaza la vie ont participé à sortie de ce film magnifique.
    Bon film de Gaza la vie | Novembre 2021

  • Des employés d’Amazon et de Google réclament la rupture de leurs contrats avec l’armée israélienne

    Les deux firmes sont exhortées par près de 400 employés à renoncer à un contrat d’1,2 milliard de dollars qui prévoit la fourniture de services à l’armée et au gouvernement d’Israël
    Les appels lancés chez Amazon et Google sont toutefois restés sans réponse, alors que les deux firmes ont signé le contrat du projet Nimbus avec Israël le 24 mai Un groupe de 400 employés des géants technologiques Amazon et Google a publié mardi une lettre ouverte demandant à leurs employeurs de se retirer d’un contrat d’1,2 (...)

  • Les évadés palestiniens sont des combattants de la liberté

    Les six prisonniers palestiniens évadés sont les combattants de la liberté les plus audacieux qu’on puisse imaginer. Les Israéliens qui ont du mal à l’admettre feraient bien de se rappeler de nombreux films et séries télévisées qu’ils ont vus : S’évader de prison est la parfaite "fin heureuse". L’Acre Prison Break de 1947 - dans lequel des membres de l’Irgun, la milice clandestine pré-étatique dirigée par Menachem Begin, ont fait irruption dans la prison de la ville pour libérer les membres de la milice (...)