Amis des arts et de la culture de Palestine

Tintamarre et Boudeficelle

Depuis 1989, la compagnie explore l’univers symbolique de la marionnette pour reposer les mêmes questions essentielles et complexes : celles que les enfants partagent avec les grands.

Et c’est en conjuguant le partage que nous avons donné vie à nos10 spectacles : partage avec des artistes différents pour mixer l’imaginaire de chaque nouvelle création, partage avec un collectif de marionnettistes AREMA LR dans une dynamique d’échange et de formation, partage avec les enfants afin d’établir des passerelles entre les deux rives de la Méditerranée.

C’est cette démarche d‘échange par-delà les cultures, les langues et les religions qui nous a amené en 2012 à collaborer avec « Les amis d’Al Rowwad » : Nous avons accueilli le Yes Théâtre à Narbonne à l’occasion de sa tournée en France, qui à leur tour nous ont reçu en 2013 dans leur petit théâtre afin de ciseler avec des enfants d’Hébron une version palestinienne de la bande son de notre dernier spectacle d’ombre « L’Arche ». Nous espérons amener ce travail en arabe en Palestine et au Maroc en 2014, avec cette fois un partage de la manipulation du spectacle avec des enfants et des étudiants locaux.

Tintamarre et Boudeficelle



FAIRE UN DON

ACTUALITES

  • la Cour Pénale Internationale envisage, enfin, l’ouverture d’une enquête

    Après des années d’atermoiements, la Procureure de la Cour Pénale Internationale (CPI) a annoncé vendredi qu’elle avait finalement assez d’éléments de preuves pour ouvrir une enquête sur les crimes israéliens contre les Palestiniens de la Cisjordanie, y compris Jérusalem-Est, et de la bande de Gaza.
    « J’ai la conviction que des crimes de guerre ont été ou sont en train d’être perpétrés en Cisjordanie, y inclus Jérusalem-Est, et la bande de Gaza », a déclaré Fatou Bensouda dans un communiqué diffusé à La Haye (...)

  • Flottille vers Gaza : la procureure de la CPI réitère son refus de poursuivre Israël

    La procureure de la Cour pénale internationale (CPI) a réaffirmé lundi qu’il n’y avait pas matière à poursuivre Israël pour le raid meurtrier contre une flottille humanitaire à destination de Gaza en mai 2010.
    La décision de la procureure Fatou Bensouda survient trois mois après que la CPI lui a ordonné, pour la deuxième fois, de réexaminer la nécessité ou non de poursuivre Israël.
    "Il n’y a toujours pas de base raisonnable pour ouvrir une enquête", a déclaré Mme Bensouda à la Cour, dans un document (...)

  • Pourquoi j’ai intenté un procès à l’UE pour son commerce avec les colonies de peuplement

    Je fais partie d’un groupe de sept personnes qui ont intenté un procès à l’exécutif de l’Union européenne pour son commerce avec des colonies de peuplement dans des territoires sous occupation militaire.
    Il peut sembler étrange que nous ayons agi ainsi au même moment où le plus haut tribunal de l’UE statuait que tous les produits en provenance des colonies d’Israël en Cisjordanie et sur le plateau du Golan devaient être étiquetés avec précision.
    Toutefois, il faut souligner qu’en dépit de ce verdict, (...)